Loulé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Loulé
Blason de Loulé
Héraldique
Administration
Pays Drapeau du Portugal Portugal
Région Algarve
Sous-région Algarve
Ancienne province Algarve
District Faro
Maire Sebastião Seruca Emídi
Démographie
Population 70 622 hab. (2011[1])
Densité 92 hab./km2
Géographie
Coordonnées 37° 09′ N 8° 00′ O / 37.15, -8 ()37° 09′ Nord 8° 00′ Ouest / 37.15, -8 ()  
Superficie 76 420 ha = 764,2 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Portugal (administrative)

Voir la carte administrative du Portugal
City locator 14.svg
Loulé

Géolocalisation sur la carte : Portugal (relief)

Voir la carte topographique du Portugal
City locator 14.svg
Loulé
Liens
Site web http://www.cm-loule.pt

Loulé (en arabe : الولية Al-Ulya) est une ville et municipalité du district de Faro en Algarve, Portugal, d'une superficie de 764,2 km2 et de 65 444 habitants.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Appelée Al-Ulya par les arabes du VIIIe siècle[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

On a trouvé sur le site de la ville des traces d'habitations circulaires propres aux nomades, remontant au Paléolithique, et les grottes des environs ont été occupées depuis la même période. Les fouilles et trouvailles révèlent cependant plus d'objets datant du Néolithique (4 000 à 1 500 BC). Jusqu'aux Romains, l'opération de mines fut un moteur principal à la présence humaine dans la région. À l'époque romaine il y avait plusieurs villages côtiers vivant de pêche et de salage des poissons. On en trouve une trace évidente par la villa romaine de Cerro da Vila à Vilamoura, avec ses mosaïques et ses bains. Les Romains s'installèrent aussi sur le site du château de Loulé.

Les Visigoths ne laissèrent pas de trace de leur passage. Mais le Maures firent de Loulé un centre urbain important du VIIIe au XIIIe siècle.

Lors de la reconquête chrétienne des XIIe et XIIIe siècles, Loulé laissa les maures s'installer dans des mourarias en-dehors des murs de la ville. De plus et principalement, une foire fut instituée en 1291. Ces deux traits firent perdurer l'importance de la ville pour l'Algarve de l'époque en tant que centre commercial[3].

Église de Saint Clément de Loulé

Géographie[modifier | modifier le code]

Loulé est limitrophe :

Loulé est bordée au sud par l'océan Atlantique.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1801 1849 1900 1930 1960 1981 1991 2001 2011
13 503 16 137 44 403 44 026 45 126 44 051 46 585 59 160 70 622

Monuments[modifier | modifier le code]

Église de Saint Clément (Igreja Matriz)[modifier | modifier le code]

Église principale de Loulé, ses fondations remontent au XIIIe siècle. Son porche et sa petite entrée remontent au XVIe siècle. Les chapelles ont des retables du XVIIIe siècle sculptés et dorés à l'or. L'église contient une statue de la Vierge et l'Enfant du XVIe siècle, et une autre de Notre-Dame de l'Assomption (Nossa Senhora da Assunção) du XVIIe siècle.

Église Notre-Dame de la Conception (Ermida de Nossa Senhora da Conceiçao)[modifier | modifier le code]

Datant du XVIIe siècle, cette église sans prétentions a été construite en célébration de l'indépendance du Portugal sur le site d'un oratoire du XVIe siècle, près de l'une des portes de la ville. Elle contient de belles décorations et statues. Certaines dépeignent la vie de la Vierge. Le peintre algarvéen Rasquinho (XIXe siècle) y a peint une Vierge au plafond[4].

Église de l'Ordre Tierce de Saint Francis (Order Terceira de São Francisco)[modifier | modifier le code]

Elle contient un beau tabernacle en forme de pélican[4].

Église Notre-Dame de Piété (Nossa Senhora da Piedade-Mãe Soberana)[modifier | modifier le code]

Son nom local est Mãe Soberana. Construite au XVIIIe siècle en haut d'une colline sur le site d'une ancienne église, cette église à l'architecture simple a de belles vues sur la mer et la campagne. Le retable de l'autel principal date du XIe siècle. Une croix en azulejo sur un mur date du XVIIIe siècle. La statue de Notre-Dame est du XVIIe siècle. Chaque année au deuxième dimanche après Pâques, elle est portée en procession et en courant le long du raidillon qui mène à l'église[4]. Elle est surmontée d'un très large dôme.

Monastère de la Grâce (Graça)[modifier | modifier le code]

En ruines, il ne reste que son porche d'église gothique avec des lettres décorées de végétaux. On voit une étoile faite de triangles entrelacés sur les vestiges du tympan[4].

Église de la Miséricorde (Misericórdia)[modifier | modifier le code]

Construite au XVIe siècle dans le style manuelin, il contient entre autres une statue en albâtre provenant du monastère de la Grâce[4].

Château[modifier | modifier le code]

Il domine la ville du haut de sa colline. Ses murs de fortification font environ 940 m de longueur et incluent trois tours, une poivrière et des ramparts surmontés d'un chemin de ronde. Il y a un puits dans la cour, et l'arche de l'anciene porte menant à la ville. Les quartiers d'habitation (alcaidaria) sont estimés du XIVe siècle. Ils ont été reconstruits au XVIIIe siècle. Le château a eu la visite de Pierre Ier en 1359, Alphonse V en 1458 après sa victoire d'Alcaçer Ceguer, et Sébastien 1er en 1573. Des murs de fortifications il ne reste que deux tours et quelques pans de mur[4].

Musée du Saint Esprit (Museu do Espírito Santo)[modifier | modifier le code]

Ce musée tient son nom de ce qu'il est situé dans une aile restaurée du couvent du Saint-Esprit, fondé au XVIIe siècle et qui a perduré jusqu'en 1836 quand il a été exproprié. Il contient des expositions d'art et d'histoire du textile à Loulé et environs. On y voir une "roue d'orphelin", un objet qui permettait de laisser les nouveau-nés et jeunes enfants non désirés aux bons soins du couvent. Le monastère lui-même datait des XVIIe et XVIIIe siècles, et avait été très endommagé par le tremblement de terre de 1755[4].

Musée municipal[modifier | modifier le code]

Il est situé dans les logis du commandant du château, et abrite des collections archéologiques, ethnographiques et industrielles d'objets provenant de la municipalité. Le même bâtiment abrite aussi les archives historiques municipales[4].

Pont romain d'Alamos[modifier | modifier le code]

Modeste pont romain à deux arches[3].

Carnaval de Loulé

Tourisme[modifier | modifier le code]

Le carnaval de Loulé, en février, est l'un des plus renommés du Portugal.

Il y a aussi un festival religieux en mars, le "Romaria da Senhora da Piedade".

On trouve un marché journalier dans la nouvelle halle de style mauresque.

Les environs ne comptent pas moins de 11 terrains de golf[5], et de nombreuses plages tout au long de la côte. D'est en ouest :

  • Rocha Baixinha, à la fin des falaises et proches des champs. Accès facilité pour handicapés
  • Vilamoura, un complexe touristique très développé ;
  • Quarteira, belle plage, bordée d'immeubles ;
  • Forte Novo, au bout de la plage de Quarteira, moins "high-tech" ;
  • Almargem (Cavalo Preto), souvent inondée par le ruisseau Almargem on y trouve donc des creux naturels où l'on peut se baigner. Elle fait partie des plages plus naturelles ;
  • Trafal & Loulé Velho, où l'on peut voir des vestiges romains (aqueduct, mécanismes hydrauliques, cuves à poisson).
  • Vale de Lobo, Garrão Poente et Garrão Nascente, plages bordées de falaises ;
  • Quinta do Lago, à la pointe ouest du parc naturel de Ria Formosa et néanmoins faisant partie d'un complexe touristique développé ;
  • Ancão, dans le parc naturel de Ria Formosa.

Au-delà vers l'est, mais toujours proches, suivent les plages de Faro principalement situées dans le parc naturel de Ria Formosa :

[6].

Statue d'António Aleixo, Loulé

Environs[modifier | modifier le code]

À 2 km à l'ouest de Loulé se trouve la chapelle du XVIe siècle Notre-Dame de Piété (Nossa Senhora da Piedade), avec de belles vues sur la campagne.

Salir, à 15 km à l'est de Loulé, contient les vestiges d'un château arabe.

Alte, village réputé comme le plus typique de l'Algarve et où on trouve les sources de la rivière Alte, est à 25 km au nord-ouest de Loulé.

L'Église Saint-Laurent au village côtier d'Almancil est à 6 km par la route EM521.

Les mines de sel de Loulé, d'où l'on extrayait un sel particulièrement pur, descendent de 230 m à 2 708 m de profondeur, avec plusieurs km de galeries[4].

Personnalités[modifier | modifier le code]

Subdivisions de Loulé[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (pt)INE, « Résultats définitifs du recensement 2011 »,‎ 2012 (consulté le 5 janvier 2013)
  2. (pt) Période musulmane de l'histoire de Loulé, sur le site de la ville.
  3. a et b History of Loulé sur le site portugalvirtual.
  4. a, b, c, d, e, f, g, h et i Loulé sur le site portugalvirtual.
  5. (en) Visite de Loulé sur le site portugalvirtual.
  6. (en) Plages de Loulé sur le site portugalvirtual.