Mauro Baldi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baldi.

Mauro Baldi

{{{alternative}}}

Mauro Baldi lors du Grand Prix des Pays-Bas 1982

Date de naissance 31 janvier 1954 (60 ans)
Lieu de naissance Drapeau : Italie Reggio d'Émilie, Émilie-Romagne, Italie
Nationalité Drapeau : Italie italien
Années d'activité 1982-1985
Qualité Pilote automobile
Équipe Arrows Racing Team
Marlboro Team Alfa Romeo
Spirit Racing
Swedish Ekström F1
Nombre de courses 41 (36 départs)
Pole positions 0
Podiums 0
Victoires 0
La Sauber-Mercedes C9 n°61 1988-89, double championne du monde, victorieuse à Jerez (1988), Suzuka, Brands Hatch, au Nürburgring et à Spa, toujours avec Baldi (les 3 dernières avec Acheson).
La Peugeot 905 Evo 1B n°2 1992-93, également championne du monde, troisième au Mans en 1992 et 1993,..
...à Suzuka en 1992, et victorieuse aux 500 kilomètres de Magny-Cours la même année, toujours avec Baldi (avec Philippe Alliot, ainsi que Jean-Pierre Jabouille les deux fois au Mans).

Mauro Baldi est un ancien pilote de Formule 1, né le 31 janvier 1954 à Reggio Emilia, Italie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il gagne la Coupe d'Europe Renault 5 Alpine en 1977, avant de remporter le Championnat d'Europe de Formule 3 en 1981.

Après quatre saisons en F1 entre 1982 et 1985, il s'engage définitivement dans les Sport-Prototypes (auxquels il a touché dès 1982, avec une 7e place aux 6 Heures de Silverstone, après un premier essai à Monza). Il accomplit ainsi désormais vingt ans de saisons régulières auprès de Martini Lancia Racing (1984-1985, 1 victoire d'endurance pure), Britten-Lloyd Racing et Liqui Moly sur Porsche 962 (1986-1987, 1 victoire), Sauber-Mercedes (1988-1990, 2 victoires, et 10 sur 480 kilomètres), Peugeot-Talbot-Sport (1991-1993, 1 victoire, et 5 sur 430 à 500 kilomètres), Le Mans Joest Racing Porsche Team (1994, 1 victoire, au Mans après ses cinq échecs pour Sauber (2) et PSA (3)), Scandia Racing Team (1995-1996, sur Ferrari 333 SP), Franz Konrad Motorsport (1997, sur Porsche 911), et Doran Racing (1998-2002, sur Ferrari 333 SP, 8 victoires, et 5 sur 500 kilomètres ou 400 à 500 milles), avant une ultime année pour de petites écuries italiennes.

Il remporte ainsi 14 victoires sur longue durée[1], dont 7 sur les principaux circuits d'endurance (le Nürburgring étant limité à moins de 500 kilomètres de 1989 à 1991), après avoir eu l'opportunité d'intégrer le team libanais Doran/Moretti en 1998 à 44 ans (deux victoires américaines majeures à sept semaines d'intervalle dès son arrivée, à Daytona puis Sebring, obtenant du même coup l'officieuse "triple couronne" anglo-saxonne d'endurance[2], avec Le Mans 1994), pour sa fin de carrière:
Europe

États-Unis

Autres victoires

  • 1000 kilomètres de Brands Hatch 1986, sur Porsche 956 (avec Bob Wollek);
  • 800 kilomètres de Jerez 1988, sur Sauber C9 (avec Jean-Louis Schlesser et Jochen Mass);
  • 480 kilomètres de Suzuka 1989 et 1990, sur Sauber C9 (avec Jean-Louis Schlesser);
  • 480 kilomètres de Brands Hatch 1989, sur Sauber C9 (avec Kenny Acheson);
  • 480 kilomètres de Dijon 1990, sur Sauber C9 (avec Jean-Louis Schlesser);
  • 480 kilomètres de Donington 1990, sur Sauber C9 (avec Jean-Louis Schlesser);
  • 480 kilomètres de Montreal 1990, sur Sauber C9 (avec Jean-Louis Schlesser);
  • 430 kilomètres de Suzuka 1991, sur Peugeot 905 (avec Philippe Alliot);
  • 500 kilomètres de Donington 1992, sur Peugeot 905 (avec Philippe Alliot);
  • 500 kilomètres de Magny-Cours 1992, sur Peugeot 905 (avec Philippe Alliot);
  • Test du Mans 1993, sur Peugeot 905 (avec Philippe Alliot);
  • 6 Heures de Watkins Glen 1998, sur Ferrari 333 SP (avec Giampiero Moretti et Didier Theys);
  • Test de Daytona 1999 et 2000, sur Ferrari 333 SP (avec Fredy Lienhard et Didier Theys, puis Fredy Lienhard, Didier Theys et Ross Bentley).
  • 6 Heures de Watkins Glen 2001, sur Ferrari 333 SP (avec Didier Theys et Fredy Lienhard);

À partir de 1994, il délaisse plus souvent les courses longues pour le Grand Tourisme (notamment aux USA), et il termine sa carrière prolongée en 2003 lors des 6 Heures de Vallelunga.

Résultats en championnat du monde Sport[modifier | modifier le code]

Comme pilote:

Équipes avec sa présence:

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Points inscrits Classement
1982 Arrows Racing Team A4 Cosworth V8 Pirelli 11 2 22e
1983 Marlboro Team Alfa Romeo 183T Alfa Romeo V8 turbo Michelin 15 3 16e
1984 Spirit Racing 101 Hart 4 en ligne turbo Pirelli 7 0 Nc.
1985 Spirit Enterprises Ltd 101 Hart 4 en ligne turbo Pirelli 3 0 Nc.

Résultats aux 24 heures du Mans[modifier | modifier le code]

Année Voiture Équipe Équipiers Résultat
1984 Lancia LC2-Ferrari Martini Lancia Paolo Barilla / Hans Heyer Abandon
1985 Lancia LC2-Ferrari Martini Lancia Henri Pescarolo 7e
1986 Porsche 956 Richard Lloyd Racing Price Cobb / Rob Dyson 9e
1988 Sauber C9-Mercedes Team Sauber Mercedes Jochen Mass / James Weaver Non partant
1989 Sauber C9-Mercedes Team Sauber Mercedes Kenny Acheson / Gianfranco Brancatelli 2e
1991 Peugeot 905 Peugeot Talbot Sport Philippe Alliot / Jean-Pierre Jabouille Abandon
1992 Peugeot 905 Evo 1B Peugeot Talbot Sport Philippe Alliot / Jean-Pierre Jabouille 3e
1993 Peugeot 905 Evo 1B Peugeot Talbot Sport Philippe Alliot / Jean-Pierre Jabouille 3e
1994 Porsche Dauer 962 Le Mans Joest Racing Yannick Dalmas / Hurley Haywood Vainqueur
1997 Porsche 911 GT1 Konrad Motorsport Franz Konrad / Robert Nearn Abandon
1998 Ferrari 333 SP Moretti Racing Giampiero Moretti / Didier Theys 14e
1999 Ferrari 333 SP JB Racing Christian Pescatori / Jérôme Policand Abandon
2000 Panoz LMP-1 Roadster-S Team Den Blå Avis Klaus Graf / John Nielsen Non classé

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (nb : soit plus de 1 000 kilomètres, ou 6 heures)
  2. Article Joey Hand goes for sports-car Triple Crown in Le Mans, par Nate Ryan (USA Today, en ligne le 6 août 2011).
  3. a et b (480 km en 1990)
  4. (480 km en 1989)
  5. (500 km en 1999)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]