Benoît Tréluyer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Benoît Tréluyer
Benoît Tréluyer en 2011
Benoît Tréluyer en 2011
Biographie
Date de naissance 7 décembre 1976
lieu de naissance Alençon
Nationalité Français

Benoît Tréluyer, né le 7 décembre 1976 à Alençon (Orne), est un pilote automobile français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Benoît Tréluyer lors des qualifications des 400 km de Fuji en 2010

Jeune, Benoît Tréluyer est un passionné de sport à moteur et n'hésite pas à mettre les mains dans le cambouis. Après avoir fait de la moto, il s'essaye au kart en 1990. Il débute sa carrière en sport automobile par le championnat de Formule Campus en 1995, après avoir été finaliste du volant Elf-A.C.O. en 1994. Il accède ensuite au championnat de France de Formule Renault (en 1996 et 1997). Il signe sa première victoire au Mans en Formule Renault avec le Team RenCar. Il accède au Championnat de France de Formule 3 en 1998 avec l'équipe Signature, et signe sa première pole position sous la pluie de Nogaro. Toujours avec Signature, il remporte son premier véritable succès lors Grand Prix de Pau de Formule 3, qui réunit les meilleurs pilotes européens de la spécialité, et termine la saison 1999 à la 3e place du Championnat de France. Une performance toutefois insuffisante pour lui permettre de décrocher une place à l'échelon supérieur, le championnat international de Formule 3000.

Tréluyer décide alors de donner une toute nouvelle orientation à sa carrière en partant s'exiler au Japon. À partir de 2000, il dispute le championnat du Japon de Formule 3 avec le Team Inging, discipline qu'il remporte en 2001 avec le Team Dome, signant 15 victoires et 13 pole positions. Il attire donc l'attention et prend le volant d'une Honda NSX du Team Dome en Super GT pour 3 courses en 2001. Il s'ouvre aussi les portes en 2002 du renommé championnat de Formula Nippon, dont il est devenu, après une année d'apprentissage, l'un des hommes forts (vice-champion en 2003), jusqu'à remporter le titre en 2006 avec le Team Impul. Il termine à nouveau vice-champion en 2007 (à 1 point de son coéquipier Tsugio Matsuda) puis en 2009 (cette fois derrière son compatriote Loïc Duval). Fin 2009, il décide de mettre un terme à sa carrière en Formula Nippon pour se concentrer sur les épreuves d'endurance, en Europe et au Japon.

Comme la plupart des pilotes de Formula Nippon, Tréluyer dispute en parallèle le championnat de Super GT. Pilote officiel Nissan depuis 2002, il a ainsi remporté en 2006 les 1000 km de Suzuka (en équipage avec Jérémie Dufour et Kazuki Hoshino), l'épreuve phare de la saison, puis a décroché le titre en 2008, en équipage avec Satoshi Motoyama.

Il participe aux 24 Heures du Mans pour la première fois en 2002 sur une Viper et devient pilote de l'écurie Pescarolo Sport en 2004. Après avoir participé au 24 Heures du Mans 2009 avec un prototype Peugeot 908 de l'écurie Pescarolo Sport, il est choisi en 2010 par Audi pour piloter une des trois R15 officielles. Il termine à la seconde place, avant de s'imposer les deux années suivantes au volant de la nouvelle Audi R18 TDI. En 2012, il devient champion du monde du nouveau Championnat du monde d'endurance FIA en compagnie d'André Lotterer et de Marcel Fässler. En 2014, toujours avec ses deux compagnons d'écurie il ajoute à son palmarès une 3ème victoire aux 24 Heures du Mans.

Il a épousé Mélanie Reiss, avec qui il a eu un fils en 2006.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Benoît Tréluyer lors des 250 km de Fuji en 2011

Résultats aux 24 Heures du Mans[modifier | modifier le code]

Année Classe No Pneumatiques Véhicule Écuries Copilotes Tours Pos. Class
Pos.
2002 GTS 52 M Chrysler Viper GTS-R
Chrysler 8.0L V10
Drapeau : France Equipe de France FFSA
Drapeau : France Oreca
Drapeau : France Jonathan Cochet
Drapeau : France Jean-Philippe Belloc
326 14th 3rd
2004 LMP1 18 M Pescarolo C60
Judd GV5 5.0L V10
Drapeau : France Pescarolo Sport Drapeau : France Soheil Ayari
Drapeau : France Érik Comas
361 4th 4th
2007 LMP1 17 M Pescarolo 01
Judd GV5.5 S2 5.5L V10
Drapeau : France Pescarolo Sport Drapeau : Suisse Harold Primat
Drapeau : France Christophe Tinseau
325 13th 6th
2008 LMP1 17 M Pescarolo 01
Judd GV5.5 S2 5.5L V10
Drapeau : France Pescarolo Sport Drapeau : France Christophe Tinseau
Drapeau : Suisse Harold Primat
362 7th 7th
2009 LMP1 17 M Peugeot 908 HDi FAP
Peugeot HDi 5.5L Turbo V12 (Diesel)
Drapeau : France Pescarolo Sport Drapeau : France Simon Pagenaud
Drapeau : France Jean-Christophe Boullion
210 DNF DNF
2010 LMP1 8 M Audi R15 TDI plus
Audi TDI 5.5L Turbo V10 (Diesel)
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest Drapeau : Allemagne André Lotterer
Drapeau : Suisse Marcel Fässler
396 2nd 2nd
2011 LMP1 2 M Audi R18 TDI
Audi TDI 3.7L Turbo V6 (Diesel)
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest Drapeau : Suisse Marcel Fässler
Drapeau : Allemagne André Lotterer
355 1st 1st
2012 LMP1 1 M Audi R18 e-tron quattro
Audi TDI 3.7L Turbo V6 (Hybrid Diesel)
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest Drapeau : Allemagne André Lotterer
Drapeau : Suisse Marcel Fässler
378 1st 1st
2013 LMP1 1 M Audi R18 e-tron quattro
Audi TDI 3.7L Turbo V6 (Hybrid Diesel)
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest Drapeau : Allemagne André Lotterer
Drapeau : Suisse Marcel Fässler
378 3rd 5th
2014 LMP1 2 M Audi R18 e-tron quattro
Audi TDI 4.0L Turbo V6 (Hybrid Diesel)
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest Drapeau : Allemagne André Lotterer
Drapeau : Suisse Marcel Fässler
379 6th 1st

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]