André Lotterer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

André Lotterer

André Lotterer en 2012

André Lotterer en 2012

Date de naissance (32 ans)
Lieu de naissance Duisbourg
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Qualité Pilote automobile

André Lotterer (né le à Duisbourg en Allemagne) est un pilote automobile allemand. Ancien pilote essayeur de l'écurie Jaguar en Formule 1, il évolue depuis 2003 dans les championnats de Formula Nippon et Super GT au Japon.

Biographie[modifier | modifier le code]

André Lotterer lors des qualifications des 400 km de Fuji en 2010
André Lotterer à Motegi en 2010

Après trois années de karting, André Lotterer a effectué ses débuts en monoplace dans le championnat de Formule BMW junior, qu'il remporte dès sa première participation en 1998. En 1999, il est sacré en Formule BMW ADAC avec 15 victoires en 18 courses et participe parallèlement au championnat d'Eurocup Formule Renault, dont il gagne une manche. Sa progression météorique se poursuit en 2000 dans le championnat d'Allemagne de Formule 3 (4e avec trois victoires).

Fin 2000, il est recruté par l'écurie Jaguar dont il devient l'un des pilotes de développement et avec laquelle il effectue ses premiers tours de roue en Formule 1[1]. En 2001, il participe au championnat de Grande-Bretagne de Formule 3 au sein d'un "junior team" monté par Jaguar mais ne termine qu'en 7e position avec une victoire. Il conserve malgré tout la confiance de Jaguar qui fait de lui un de ses pilotes essayeurs, poste qu'il occupera jusqu'en 2003. Mais cette expérience de la F1 restera sans suite pour Lotterer, qui ne parvient pas à décrocher un volant de pilote titulaire.

Fin 2002, il dispute une manche du championnat CART pour le Dale Coyne Racing avant de s'exiler en 2003 au Japon pour y disputer simultanément les championnats de Formula Nippon (monoplace) et Super GT (endurance) au sein de l'écurie de Satoru Nakajima. Lotterer s'affirme rapidement comme l'un des meilleurs pilotes de l'archipel et termine 5e de la Formula Nippon en 2003, vice-champion en 2004 avec deux victoires puis 4e en 2005 avec deux nouvelles victoires. En 2006, il quitte le Nakajima Racing pour rejoindre l'écurie TOM's avec laquelle il remporte le titre en Super GT en 2006 et 2009 (sur une Lexus SC430 en équipage avec Juichi Wakisaka) et continue de glaner les succès en Formula Nippon.

Début 2012, on a pu le voir dans quelques épreuves nationales belges au volant de voitures qui sont la réplique exactes de celles que son père préparait dans les années 1980. On l'a vu par exemple en rallye historique (Legend Boucle de Spa 2012) au volant d'une Porsche 911 aux couleurs de l'ancien cigarettier belge Belga, préparée pour l'occasion par le Delahaye Racing Team, ou encore en levé de rideau de la manche d'ouverture du nouveau championnat BRCC au volant d'une Audi Quattro et enfin début 2013 au volant d'une Audi Quattro Gr.B décorée aux couleurs du WEC lors des Legend Boucles de Spa.

Résultats aux 24 Heures du Mans[modifier | modifier le code]

Année Voiture Équipe Équipiers Résultat
2009 Audi R10 TDI Kolles Narain Karthikeyan / Charles Zwolsman 7e
2010 Audi R15 TDI Plus Audi Sport Team Joest Marcel Fässler / Benoît Tréluyer 2e
2011 Audi R18 TDI Audi Sport Team Joest Marcel Fässler / Benoît Tréluyer Vainqueur
2012 Audi R18 e-tron quattro Audi Sport Team Joest Marcel Fässler / Benoît Tréluyer Vainqueur
2013 Audi R18 e-tron quattro Audi Sport Team Joest Marcel Fässler / Benoît Tréluyer 5e

Palmarès[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Lotterer gets lucky with Jaguar bbc.co.uk, 24 novembre 2000

Liens externes[modifier | modifier le code]