Bernard Rubin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bernard Rubin

Date de naissance 6 décembre 1896
Date de décès 27 juin 1936 (à 39 ans)
Nationalité Drapeau d'Australie Australien
Équipe Bentley Motors Ltd.
Victoires 24 Heures du Mans 1928
La Bentley Le Mans 4,5 Litre Special verte des vainqueurs des 24 Heures en 1928.

Bernard Rubin (6 décembre 1896 à Carlton (Victoria)27 juin 1936) était un pilote automobile britannique originaire d'Australie, et l'un des Bentley Boys.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un marchand de perles, il arriva en Angleterre avec sa famille en 1908.

Il fut gravement blessé aux jambes durant le premier conflit mondial, alors qu'il servait dans le Royal Garrison Artillery. Devenu agent immobilier, il se lia d'amitié avec Woolf Barnato à la fin des années 1920.

En 1928 il remporta les 24 Heures du Mans avec Barnato, au volant d'une Bentley 4½ Litre. En août 1929 il se blessa de nouveau sérieusement au RAC TT. Ayant alors aidé financièrement Tim Birkin dans ses engagements en sport mécanique, les deux hommes se partagèrent le volant d'une MG K3 Magnette lors des Mille Miglia de 1933. Birkin pilota également une Alfa Romeo (partagée avec George Eyston et Whitney Straight) et une Maserati 3000 appartenant à Rubin, avec laquelle Birkin eut une brûlure fatale après le Grand Prix de Tripoli en 1933.

Au total Rubin pratiqua la compétition automobile entre 1928 et 1933, puis l'année suivante il effectua un trajet Mildenhall-Melbourne à bord d'un Leopard Moth avec le pilote d'essai K.F.H. Waller, sur une durée d'à peine huit jours pour l'époque. Il possédait alors aussi un de Havilland Comet qui, entre les mains de Waller et O. Cathcart-Jones, obtint avant sa mort une quatrième place dans la Green Comet race australienne, puis établit un record de 130 heures de vol lors d'une boucle Darwin-Londres, médaille d'argent du Royal Aero Club à la clé.

Décédé de tuberculose pulmonaire en Angleterre, il est enterré au cimetière de Fawkner (Melbourne).

Il fallut attendre 55 ans pour qu'un autre australien, Vern Schuppan, remporte à nouveau les 24 Heures du Mans (en 1983). Deux autres le firent également, Geoff Brabham (1993) puis David Brabham (2009). Jack Brabham échoua quant à lui en 1957 (15e) et 1958, puis de nouveau en 1970.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Anecdote[modifier | modifier le code]

  • Son oncle, le riche entrepreneur Abraham de Vahl Davis (1864-1912), coula avec le bateau à vapeur SS Koombana, après avoir acheté la légendaire perle rose dite Roseate Pearl.

Liens externes[modifier | modifier le code]