Francis Curzon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Francis Curzon

{{{alternative}}}

Le Commodore Earl Howe (à droite), RNVR, durant le second conflit mondial.

Date de naissance 1er mai 1884
Date de décès 26 juillet 1964 (à 80 ans)
Nationalité Drapeau de Grande-Bretagne Britannique
Qualité Pilote automobile
Victoires 24 Heures du Mans 1931

Francis Richard Henry Penn Curzon, CBE, PC, VD (1er mai 1884 – 26 juillet 1964), 5e comte Howe (dit Earl Howe à la mort de son père), est un pilote automobile britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il dispute sa première épreuve tardivement à 44 ans, en Irlande sur Bugatti T43 durant l'année 1928.

En 1931, il remporte les 24 Heures du Mans avec Sir Henry Birkin, au volant d'une Alfa Romeo 8C 2300. Il participe à l'épreuve mancelle à six reprises entre 1929 et 1935, ne manquant que l'édition de 1933. Il fait partie du Bentley Motors Ltd. à sa première apparition, puis il s'inscrit par la suite sous ses propres couleurs, conduisant cinq fois sur véhicules Alfa Romeo (5e en 1930 à sa première sortie privée).

Au milieu des années 1930, Time magazine lui attribue la collection européenne de voitures de course la plus élaborée.

En 1933, il gagne le Donington Park Trophy, et en 1938 le Grand Prix de Grosvenor au Cap (en Afrique du Sud). Il obtient aussi 11 autres podiums en course entre 1933 et 1939. Avec Eddie Hall, il est l'un des deux seuls pilotes à avoir disputé toutes les éditions du RAC Tourist Trophy disputées en Ulster à Ards, entre 1928 et 1936.

Étant sérieusement blessé en 1937 avec sa R8B lors du Trophée Campbell sur le circuit de Brooklands lors d'un challenge face au Prince Bira, il cesse définitivement la compétition à 53 ans.

Il devint Président du BRDC, puis vice-président de la Commission Sportive Internationale de la FIA. Plusieurs de ses discours à la Chambre des Lords concernèrent alors le monde des sports mécaniques.

Le Earl Howe Trophy[modifier | modifier le code]

Le Earl Howe Trophy récompense annuellement le pilote automobile britannique ayant obtenu le meilleur résultat aux 500 miles d'Indianapolis, à défaut dans un championnat noraméricain majeur, sous l'égide du BRDC. L'Écossais Dario Franchitti en a été le lauréat à six reprises, l'Anglais Dan Wheldon à cinq.