Jürgen Barth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jürgen Barth

Date de naissance 10 décembre 1947
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Victoires 24 Heures du Mans 1977

Jürgen Barth (né le 10 décembre 1947 à Thum en Saxe) est un ingénieur et ancien pilote allemand. Vainqueur des 24 Heures du Mans en 1977, il est le fils du pilote de Formule 1 Edgar Barth.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jürgen Barth sur Porsche 908.3 Turbo au Nurburgring en 1980

Longtemps pilote d'usine Porsche en sport-prototypes, il termine 8e de ses premières 24 Heures du Mans (1971) et 10e de sa première Targa Florio (1972).

En 1974, il termine 4e des 1 000 km de Spa, en compagnie de John Fitzpatrick, sur une 911 Carrera RSR du Gelo Racing, puis 6e des 1 000 km de Brands-Hatch pour le compte du Jöst Racing (sur une 908/03).

En 1975, il fait partie intégrante de l'écurie allemande. Il termine 5e des 1 000 km de Monza et du Nürburgring. Ensuite, il termine 4e des 1 000 km de Zeltweg et au Mans.

En 1976, il débute la saison avec une 4e place aux 6 heures du Mugello en Groupe 5. Il dispute ensuite la saison de Groupe 6 et signe deux podiums (4 heures de Monza et 500 km d'Imola) et, enfin, deux 4èmes places aux 500 km de Dijon et aux 200mil du Salzburgring.

En 1977, s'il ne rencontre aucun succès en championnat du monde, il remporte les 24 Heures du Mans en compagnie de Jacky Ickx et Hurley Haywood (sur une 936).

En 1978, en championnat du monde, seule une 5e place aux 1 000 km du Nürburgring vient le consoler d'une saison décevante. Néanmoins, il monte une nouvelle fois sur le podium manceau, en finissant 2e en compagnie de Jacky Ickx et Bob Wollek.

L'année suivante, il ne court que très peu. Il se fait même disqualifier au Mans.

En 1980, il termine 2e des 6 heures de Silverstone sur une 908/3 de, et avec, Siegfried Brunn. Dans la foulée, il revient dans l'écurie d'usine et remporte les 1 000 km du Nürburgring, avec Rolf Stommelen, sur une 908/3 turbo et termine 6e au Mans (avec Manfred Schurti) sur une 924 Carrera GT Turbo. Il termine ensuite 5e des 6 Heures de Watkins Glen pour le Dick Barbour Racing sur une 935 K3. En septembre, c'est avec Henri Pescarolo et une Porsche 935/77A du Spotwagen System qu'il gagne les 1 000 km de Dijon.

Après cette année faste, il doit se contenter d'une 6e (1 000 km du Nürburgring) et d'une 7e places (Mans) en 1981.

En 1982, il ne court qu'au Mans. C'est sur un dernier podium (qui assure le triplé aux 956 d'usine), avec Al Holbert et Hurley Haywood, qu'il met fin à sa carrière.

Il reviendra, une dernière fois, dans la Sarthe, en 1993. Sur une 911 de Larbre Compétition, il termine 15e.

Après sa carrière de pilote, il a coécrit un livre sur l'histoire sportive de Porsche.

En 1994, en compagnie des Français Patrick Peter et Stéphane Ratel, il met en place le championnat GT BPR qui devient ensuite le championnat FIA GT.

En parallèle, il crée, en Allemagne, le championnat ADAC GT Masters, réservé au GT3.

Fiche signalétique[modifier | modifier le code]

  • Allemand
  • né le 10 décembre 1947 à Thum

Palmarès[modifier | modifier le code]

Ses treize participations au Mans[modifier | modifier le code]

Année Constructeur (écurie) Coéquipiers Résultat
1971 Porsche (René Mazzia) René Mazzia 8e
1972 Porsche (Louis Meznarie) Sylvain Garant - Michael Keyser 13e
1973 Porsche (Gelo Racing Team) Georg Loos 10e
1974 Porsche (Gelo Racing Team) Franz Pesch Ab
1975 Porsche (Joest Racing) Reinhold Joest - Mario Casoni 4e
1976 Porsche (Joest Racing) Reinhold Joest Ab
1977 Porsche Jacky Ickx - Hurley Haywood 1er
1978 Porsche Jacky Ickx - Bob Wollek 2e
1979 Porsche Jacky Ickx - Brian Redman Dis.
1980 Porsche Manfred Schurti 6e
1981 Porsche Walter Röhrl 7e
1982 Porsche Al Holbert - Hurley Haywood 3e
1993 Porsche (Larbre Compétition) Joël Gouhier - Dominique Dupuy 15e