Eugène Chaboud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Eugène Chaboud

Date de naissance 12 avril 1907
Lieu de naissance Drapeau : France Lyon, Rhône, France
Date de décès 28 décembre 1983 (à 76 ans)
Lieu de décès Drapeau : France Montfermeil, Seine-Saint-Denis, France
Nationalité Drapeau : France français
Années d'activité 1950-1951
Qualité Pilote automobile
Équipe Ecurie Lutetia
Philippe Etancelin
Nombre de courses 2
Pole positions 0
Podiums 0
Victoires 0

Eugène Marius Chaboud, né le 12 avril 1907 à Lyon et mort le 28 décembre 1983 à Montfermeil, était un coureur automobile français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Eugène Chaboud commence sa vie sportive dans l’athlétisme. Mais la rencontre de Jean Tremoulet lui fait découvrir un autre sport ou des autres sports, devrait-on dire car Eugène Chaboud a touché à tout: Grand-Prix, Formule 1 et 2, course d’endurance et rallye. Il court sa première épreuve en 1936 sur le circuit du Comminges, à Saint Gaudens sur sa Delahaye 135 Sport. Il ne terminera pas. Plus tard on retrouvera le binôme Chaboud/Trémoulet sur plusieurs circuit en 1937 : aux 24 heures du Mans (abandon), au GP de l’ACF (6e place), au GP de la Marne (6e place). En 1938, l’équipage Chaboud/Trémoulet remporte les 24 heures du Mans. Mais le cœur n’y est plus. Un différend a éclaté pendant l’épreuve. A la course suivante, aux 24 heures de Spa, la rupture est consommée, ils abandonnent et se séparent.

Jean Trémoulet fera équipe avec Roger Loyer, Eugène Chaboud lui continue en solitaire. Il pratique les rallyes, gagne celui de Chamonix (Lancia). Il participe aux 24 heures du Mans avec Yves Giraud-Cabantous (abandon), puis termine le Grand Critérium international de tourisme Paris-Nice en tête pour sa dernière édition, cinq mois avant la déclaration de guerre, sur Delahaye Type 135.

Au départ des Allemands de Paris, une série d’épreuves est organisée sur le circuit du Bois de Boulogne. Eugène Chaboud ressort sa vieille Delahaye 135, il participe à la Coupe des prisonniers, il finit 3ème. L’année suivante, en 1946, il obtient une 3ème place au GP de Nice, une autre au GP du Forez et une troisième au Circuit des Trois Villes du Nord. Il remporte même le GP de Belgique dans la catégorie Sport avec sa vieille Delahaye 135.

Eugène Chaboud rejoint l’Ecurie France. Il y rencontre Charles Pozzi. Au GP de Penya Rhin de 1946, on lui confie la Talbot monoplace que vient d’acquérir Paul Vallée. Il la mènera à la victoire au GP du Roussillon et au GP de Marseille, en 1947. Eugène Chaboud et Charles Pozzi fondent alors l’Ecurie Lutecia. Charles Pozzi mettra sa Talbot 4,5 l à la disposition de Chaboud. Celui-ci remportera le championnat de France des conducteurs. Il place la voiture à la 3e place au GP de Paris, à la 4e place au GP des Nations à Genève, à la 7ème place au GP de Monaco. Cette même année, 1948, Eugène Chaboud passera sous les couleurs de l’Ecurie Mundia Course à quatre reprises pour courir sur une Talbot T26C.

En 1949, il rejoindra l’Ecurie Rosier et la Scuderia Diemex qui lui offrira un volant d’une Maserati 4CL ainsi qu’à Jean Behra, Chaboud participe à plusieurs GP et se place à la 6ème au GP de France. Il participe aux 24 heures du Mans avec Pozzi, mène la course pendant un temps mais la Delahaye prend feu. Il participe en 1950 au nouveau championnat du monde des conducteurs. L’usine Talbot lui propose de disputer le GP de Belgique sous ses couleurs car le pilote officiel, Eugène Martin, a été très grièvement blessé sur le circuit de Bremgarten. Au GP de France, il relaie Philippe Etancelin, brûlé par des projections d’huile bouillante et termine à la 5e place. Il retrouve Charles Pozzi pour participer aux 24 Heures du Mans de 1951. Il crée l’Ecurie Chaboud pour faire courir sa Talbot personnelle au GP de l’ACF, qu’il terminera à la 8e place. Victime d’un grave accident au Mans en 1952 il s’éloigne des circuits, pour ne faire que de rares apparitions telles qu’au Boreham International Trophy en 1952 qu’il finit à la 8e place sur la Talbot T26 de l’Ecurie Rosier. Ce sera sa dernière participation à un GP. En 1953, il participe au rallye Monte-Carlo de 1953, ce sera sa dernière course.

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Points inscrits Classement
1950 Ecurie Lutetia
Philippe Étancelin
Talbot-Lago T26C
Talbot Lago T26C-DA
Talbot 6 en ligne Dunlop 2 1 22e
1951 Eugène Chaboud Talbot-Lago T26C-GS Talbot 6 en ligne Dunlop 1 0 Nc.

Résultats hors-championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Epreuves pour lesquelles le classement a été de 5ème ou mieux

Catégorie Date Epreuve Ecurie Auto Position
Réglt A-G mai-37 Coupe des Printemps Privé Delahaye 135CS 2
Réglt A-G sept.-37 Coupe d´Automne Privé Delahaye 135CS 2
Réglt A-G juin-38 16ème Grand Prix des 24 heures du Mans Privé Delahaye 135CS 1
Réglt A-G sept.-38 12 heures de Paris Privé Delahaye 135CS 4
Réglt A-G avr.-46 5ème Grand Prix de Nice Ecurie France Delahaye 135S 3
Réglt A-G mai-46 1er Grand Prix du Forez St Andrezieux Ecurie France Delahaye 135CS 3
Réglt A-G août-46 1er Circuit des Trois Villes Lille Ecurie France Delahaye 135CS 3
Réglt A-G sept.-46 3ème Gran Premio del Valentino Ecurie France Delahaye 135CS 4
Réglt A-G avr.-47 2nd Grand Prix du Roussillon Ecurie France Talbot-Lago T26 MC 1
Réglt A-G mai-47 2nd Grand Prix Automobile de Marseille Ecurie France Talbot-Lago T26 MC 1
Réglt A-G juil.-47 16ème Grand Prix de la Marne Ecurie France Delahaye 135CS 4
Réglt A-G août-47 13ème Grand Prix du Comminges Privé Talbot-Lago T26 MC 3
Réglt A-G sept.-47 34ème Grand Prix de l´ACF Privé Talbot-Lago T150C 3
Réglt A-G nov.-47 4ème Coupe du Salon Privé Talbot-Lago T26 MD 2
Réglt A-G mai-48 2nd Grand Prix des Nations Privé Delahaye 135CS 4
Réglt A-G mai-48 2nd Grand Prix de Paris Ecurie Gersac Delahaye 135CS 3
Formule 2 juil.-48 2nd Coupe des Petites Cylindrées Reims Ecurie Lutetia Kling-Veritas RS - BMW 3
Réglt A-G août-48 10ème Grand Prix d´Albi Ecurie Gersac Delahaye 135CS 5
Réglt A-G oct.-48 8ème Circuito del Garda Ecurie France Talbot-Lago T26C 5
Formule 1 juil.-50 37ème Grand Prix de l´ACF Privé Talbot-Lago T26C-DA 5

Note: Réglt A-G, règlement d'avant-guerre, ancêtre de la Formule 1 actuelle

Liens externes[modifier | modifier le code]