Allan McNish

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Allan McNish

{{{alternative}}}

Allan McNish en 2012

Date de naissance 29 décembre 1969 (44 ans)
Lieu de naissance Dumfries, (Écosse)
Nationalité Drapeau de Grande-Bretagne Britannique
Qualité Pilote automobile
Équipe Audi Sport Team Joest
Victoires 24 Heures du Mans 1998, 2008 et 2013

Allan McNish est un pilote automobile écossais, né le 29 décembre 1969 à Dumfries, en Écosse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Une saison en F1 avec Toyota en 2002

Allan McNish débute sa carrière par le karting à l'âge de 12 ans. Il y passe six ans avant d'accéder à la Formule Ford en 1987. L'année suivante, il décroche six victoires en formules Vauxhall Lotus et Opel Lotus Europe, puis en 1989, il termine deuxième en Formule 3 anglaise (cinq victoires). Sa carrière en monoplace semble lancée : il s'illustre en 1990 en F3000 où il termine quatrième du championnat malgré un très grave accident le 22 avril à Donington où sa voiture part en vrille suite à un contact. Dans cet accident le moteur de sa voiture tue un spectateur[1] et McNish reste trois jours dans le coma. Après avoir vu s'ouvrir devant lui les portes d'une des écuries les plus prestigieuses de la F1 : McLaren. Il se voit remettre en 1990 le prix du British Racing Drivers Club John Cobb Trophy du meilleur pilote britannique. De 1990 à 1992, il est pilote essayeur au sein de cette équipe, avant d'assumer le même rôle en 1993 chez Benetton, et en 1994 chez Lola (un projet mort-né).

Ne voyant aucune possibilité s'offrir à lui en Formule 1, il retourne en F3000 en 1995, au sein du Paul Stewart Racing. Au cours de cette saison dans l'« antichambre de la F1 », il signe deux pole positions et finit plusieurs fois sur le podium. En 1996, âgé de 27 ans, il rempile chez Benetton comme pilote essayeur, quand d'autres pilotes plus jeunes sont déjà en F1, tels David Coulthard ou Giancarlo Fisichella. L'année suivante, il part aux États-Unis pour disputer le North American GT Championship, au volant d'une Porsche officielle, et démontre qu'il n'a rien perdu de son talent : trois victoires, une pole position et deux records du tour.

1998 est une année faste pour l'Écossais, puisque, toujours pilote officiel Porsche, il signe le meilleur temps des préqualifications et remporte les 24 Heures du Mans sur Porsche GT1. Aux 24 Heures de Daytona, il remporte la catégorie GT1 et termine deuxième au général, et se classe cinquième au FIA GT Championship avec cinq podiums, une pole position et un record du tour. L'année suivante le voit poursuivre sa carrière en endurance (deuxième aux 24 heures de Daytona, record du tour) avec Porsche et Toyota au Mans. Ces liens tissés avec le grand constructeur japonais vont lui permettre de devenir le pilote essayeur de la future équipe de F1 Toyota en 2000. Ce qui lui laisse cependant toujours le temps de se consacrer à l'endurance : aux 24 Heures du Mans, il signe la pole et termine à la deuxième place avec le record du tour en poche, sur Audi. Il dispute également le championnat American Le Mans Series (ALMS), qu'il remporte, toujours sur Audi.

S'ensuit alors l'ère de préparation à la Formule 1, dans laquelle il débute tardivement, à 32 ans en 2002[1]. À l'issue d'une année de galère au volant d'une monoplace en début de développement et sur laquelle il subit la domination de son coéquipier Mika Salo (15 fois sur 17 devant lui en qualifications, deux points marqués à zéro) il est limogé par Toyota après avoir pulvérisé sa Toyota au Japon lors des qualifications. Le choc fut d'ailleurs si violent que les glissières furent percées et que McNish fut blessé. En 2003, il retrouve son sempiternel rôle de pilote d'essais chez Renault, avant de reprendre en 2004 l'endurance. Avec Audi au sein du Team Veloqx, il est le plus rapide aux préqualifications du Mans 2004, et remporte quelques victoires majeures : 12 Heures de Sebring, 1 000 km de Silverstone (LMES) et 1 000 km du Nürburgring (LMES). En 2005, il rejoint le DTM toujours avec Audi et se classe dixième de ce championnat, avec 13 points. Il a également terminé troisième des 24 Heures du Mans avec une Audi du Team Champion. Il se classe également deuxième des 12 Heures de Sebring et remporte les 1 000 km de Silverstone LMES avec l'équipe Audi PlayStation Team Oreca.

Lors de l'édition 2011 des 24 Heures du Mans, il sort indemne d'un terrible accident au volant de l'Audi R18 numéro 3 après seulement une heure de course.

En 2013 il est sacré Champion du monde d'endurance FIA pour la deuxième année d'existence de ce championnat, avec Tom Kristensen et le français Loïc Duval, notamment pour leurs victoires aux 6 Heures de Silverstone , aux Journées Test du Mans, aux 24 Heures du Mans et aux 6 Heures d'Austin (pour un total de 8 podiums). En 2012 il avait déjà été vice-champion du monde, avec Tom Kristensen, toujours pour l'Audi Sport Team Joest.

Carrière[modifier | modifier le code]

  • 1987 : Formule Ford
    • Deuxième du Championnat Dunlop Autosport Formula Ford
    • Troisième du Townsend Thoreson Championship.
    • Cinquième de l'International Formula Ford Festival.
  • 1988 : Formule Lotus
    • Vainqueur du Vauxhall Lotus Championship avec cinq victoires.
    • Troisième du Championnat Européen Opel Lotus avec une victoire.
    • Lauréat du Cellnet Young Driver of the Year.
    • Lauréat du Trophée du British Racing Drivers Club pour le jeune pilote le plus prometteur.
    • Lauréat du Trophée « Pilote de l'année » décerné par le magazine Autosport.
    • Lauréat du Trophée du Scottish Motor Racing Club pour les meilleures performances en compétition internationale.
  • 1989 : Formule 3
    • Deuxième du championnat britannique de Formule 3 avec cinq victoires.
    • Lauréat du Graham Hill Trophy décerné par le British Racing Drivers Club.
    • Lauréat du Trophée « Pilote de l'année » décerné par le magazine Autosport.
  • 1990 : Formule 3000
    • Quatrième du Championnat International de Formule 3000 avec deux victoires, une pole position et un record du tour.
    • Lauréat du Trophée John Cobb du British Racing Drivers Club décerné au meilleur pilote britannique de l'année.
    • Pilote essayeur pour l'équipe McLaren.
  • 1991 et 1992 : Pilote d'essai pour McLaren et pilote en Formule 3000.
  • 1993 : Pilote d'essai pour l'écurie Benetton Formula.
  • 1994 : Pilote d'essai pour l'écurie Benetton Formula et pilote en Formule 3000 pour quelques courses.
  • 1995 : Formule 3000 au sein du Paul Stewart Racing (deux pole positions et plusieurs podiums).
  • 1996 : Pilote d'essai Benetton Formula.
  • 1997 : Pilote officiel Porsche en North American GT Championship (trois victoires, deux pole positions et un record du tour).
  • 1998 : Pilote officiel Porsche
    • vainqueur des 24 Heures du Mans (avec Laurent Aiello et Stéphane Ortelli)
    • Deuxième des 24 Heures de Daytona, vainqueur de la classe GT1.
    • Cinquième du Championnat FIA GT, avec une pole position, un record du tour et cinq podiums.
    • Pole position et record du tour à l'Inaugural Petit Le Mans.
    • Lauréat du Jim Cark Memorial Award
    • Lauréat du British Racing Drivers Club Fairfield Trophy.
    • Lauréat du Club Des Pilotes Eric Thompson Trophy.
Allan McNish sur l'Audi R8 lors d'une épreuve d'ALMS en 2006.
McNish au volant de l'Audi R10 TDI aux 1 000 km de Silverstone 2008.
L'Audi R15 des 12 Heures de Sebring 2011
Les 6 Heures de Fuhji 2012 (3e), avec l'Audi R18 e-tron quattro...
L'Audi R18 e-tron quattro victorieuse aux 24 Heures du Mans 2013.
  • 2014 :
    • Segrave Trophy (attribué pour la seconde fois)

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Points inscrits Classement
2002 Panasonic Toyota F1 Team TF102 Toyota V10 Michelin 16 0 Nc.

Résultats aux 24 Heures du Mans[modifier | modifier le code]

La Porsche 911 GT1 de 1998.
Année Voiture Équipe Équipiers Résultat
1997 Porsche 911 GT1 Rook Racing Stéphane Ortelli / Karl Wendlinger Abandon
1998 Porsche 911 GT1 Porsche AG Laurent Aïello / Stéphane Ortelli Vainqueur
1999 Toyota GT-One Toyota Motorsports Thierry Boutsen / Ralf Kelleners Abandon
2000 Audi R8 Audi Sport Team Joest Laurent Aïello / Stéphane Ortelli 2e
2004 Audi R8 Audi Sport UK Team Veloqx Frank Biela / Pierre Kaffer 5e
2005 Audi R8 ADT Champion Racing Frank Biela / Emanuele Pirro 3e
2006 Audi R10 TDI Audi Sport Team Joest Rinaldo Capello / Tom Kristensen 3e
2007 Audi R10 TDI Audi Sport North America Rinaldo Capello / Tom Kristensen Abandon
2008 Audi R10 TDI Audi Sport North America Rinaldo Capello / Tom Kristensen Vainqueur
2009 Audi R15 TDI Audi Sport Team Joest Rinaldo Capello / Tom Kristensen 3e
2010 Audi R15+ TDI Audi Sport Team Joest Rinaldo Capello / Tom Kristensen 3e
2011 Audi R18 TDI Audi Sport Team Joest Rinaldo Capello / Tom Kristensen Abandon
2012 Audi R18 e-tron quattro Audi Sport Team Joest Rinaldo Capello / Tom Kristensen 2e
2013 Audi R18 e-tron quattro Audi Sport Team Joest Loïc Duval / Tom Kristensen Vainqueur

Résultats en DTM[modifier | modifier le code]

Année Voiture Équipe Courses disputés Victoires Pole positions Podiums Records du tour Points inscrits Classement
2005 Audi A4 DTM Audi Sport Team Abt Sportline 11 0 0 0 0 13 10e

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) McNish finally bursts into the fast lane - The Independent, 3 janvier 2002

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]