Dan Wheldon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dan Wheldon

Wheldon en 2007 à Indianapolis lors du pole day

Wheldon en 2007 à Indianapolis lors du pole day

Date de naissance
Lieu de naissance Emberton, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Date de décès (à 33 ans)
Lieu de décès Las Vegas, Drapeau des États-Unis États-Unis
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique

Daniel Clive Wheldon, né le à Emberton en Angleterre au Royaume-Uni et mort le à Las Vegas aux États-Unis, est un pilote automobile britannique. Il pilotait en IndyCar Series depuis 2003 et a notamment remporté le titre de champion en 2005 ainsi que les 500 miles d'Indianapolis en 2005 et 2011.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après de brillantes années en karting, Dan Wheldon débute sa carrière en sport automobile dans le championnat britannique de Formule Ford en 1997. Après une première belle saison (quatrième du championnat), il ambitionne de jouer le titre en 1998 mais subit la loi de son compatriote Jenson Button. Seulement troisième du championnat, et sans perspectives d'accession à la Formule 3, il décide alors de rejoindre les États-Unis. En 1999, il remporte le championnat de US Formula 2000. Puis il poursuit son ascension en terminant deuxième du championnat de Formule Altantic en 2000, et deuxième du championnat Indy Lights en 2001, avec à chaque fois le titre honorifique de meilleur débutant de l'année.

En 2002, il accepte une place de pilote essayeur dans l'écurie Panther Racing (où brille Sam Hornish Jr) qui dispute le championnat IRL. Après deux premières courses fin 2002 pour le compte de Panther, il est recruté en 2003 par le Andretti-Green Racing, nouvelle équipe dans la discipline. Meilleur débutant de l'année 2003, il décroche ses premiers succès en 2004, année où il termine vice-champion derrière son coéquipier Tony Kanaan. Wheldon prend sa revanche de manière éclatante en 2005, puisqu'il écrase le championnat après avoir notamment décroché la victoire aux Indianapolis 500.

Dan Wheldon lors des essais de l'Indy 500 2007

Il lorgne pendant un temps du côté de la Formule 1 : suivi par le même manager que Juan Pablo Montoya, il ne cache pas les contacts avec les Grand Prix[1]. On cite les équipes Williams, Honda[2] ou BMW Sauber, pour un un possible poste de pilote essayeur pouvant participer aux essais du vendredi pendant la saison.

Dan Wheldon décide finalement de rester en IRL en 2006, mais quitte l'équipe Andretti-Green pour rejoindre le Chip Ganassi Racing. Sa première saison au sein de sa nouvelle équipe est excellente puisqu'il termine à égalité de point avec le champion Sam Hornish Jr. En 2007, après un début de saison tonitruant, il se montre moins brillant et se fait notamment voler la vedette par son coéquipier Scott Dixon. Il termine quatrième des championnats 2007 et 2008.

En 2009, il rejoint l'écurie Panther Racing, où ses résultats sont en demi-teinte. Malgré des places d'honneurs régulières, il ne remporte plus de victoires, et se classe dixième et neuvième des championnats 2009 et 2010.

En 2011, il se retrouve sans volant pour la saison IndyCar. Il rejoint cependant l'écurie de Bryan Herta à l'occasion des 500 miles d'Indianapolis et remporte l'épreuve à la surprise générale pour la deuxième fois, après un crash dans le dernier virage du leader J. R. Hildebrand, qui l'avait remplacé chez Panther. Toujours sans volant pour le reste de la saison, malgré sa victoire, il est choisi par Dallara pour mener les essais de la voiture 2012.

Dan Wheldon dispute les deux dernières manches de la saison 2011, au Kentucky et à Las Vegas, pour le compte de l'équipe Sam Schmidt Motorsports. Pour la dernière manche, Il est sélectionné pour participer au GoDaddy Challenge. Ce défi promet en cas de victoire du coureur sélectionné une prime de 5 millions de dollars à partager avec un fan choisi par un concours de l'opérateur mobile Verizon[3]. Le pilote devra partir de la dernière place sur la grille de départ, derrière 33 voitures. Ce challenge était à l'origine destiné à attirer des coureurs du championnat NASCAR mais seul Wheldon accepte le défi. Il est éligible car il n'a pas couru toute la saison IndyCar en 2011 [4].

Décès[modifier | modifier le code]

Lors de l'épreuve de Las Vegas, Wheldon est pris dans un accident impliquant quinze voitures au douzième tour de la course, lorsque la monoplace de Wade Cunningham heurte la roue arrière de James Hinchcliffe, forçant Cunningham à ralentir brutalement. Au cours du carambolage qui s'ensuit, la voiture de Wheldon percute celle de Charlie Kimball, s'envole, heurte le grillage de protection puis retombe à l'envers[5]. Le casque de Wheldon percute alors le bord du muret de sécurité, ne lui laissant aucune chance[6].

Le pilote est héliporté à l'University Medical Center de Las Vegas, où il décède à 13 h 54, heure locale[7]. L'annonce officielle de sa mort est effectuée sur le circuit vers 15 h, la course était suspendue et cinq tours d'honneur sont effectués en hommage au pilote[8]. L'autopsie révèlera un traumatisme cranien[7].

Carrière[modifier | modifier le code]

  • 1997 : Formule Ford britannique (4e du championnat)
  • 1998 : Formule Ford britannique (3e du championnat)
  • 1999 : US Formula 2000 (Champion)
  • 2000 : Formule Atlantic (2e du championnat)
  • 2001 : Indy Light Series (2e du championnat)
  • 2002 : Indy Racing League chez Panther Racing (2 courses, 36e du championnat)
  • 2003 : IndyCar Series chez Andretti-Green Racing (14 courses, 11e du championnat)
  • 2004 : IndyCar Series chez Andretti-Green Racing (2e du championnat)
  • 2005 : IndyCar Series chez Andretti-Green Racing (Champion)
  • 2006 : IndyCar Series chez Ganassi Racing (2e du championnat)
  • 2007 : IndyCar Series chez Ganassi Racing (4e du championnat)
  • 2008 : IndyCar Series chez Ganassi Racing (4e du championnat)
  • 2009 : IndyCar Series chez Panther Racing (10e du championnat)
  • 2010 : IndyCar Series chez Panther Racing (9e du championnat)
  • 2011 : IndyCar Series chez Brian Herta Autosport et Sam Schmidt Motorsports (3 courses, 28e du championnat)

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats aux 500 miles d'Indianapolis[modifier | modifier le code]

Année Châssis Moteur Départ Arrivée Équipe
2003 Dallara Honda 5 19 Andretti Green Racing
2004 Dallara Honda 2 3 Andretti Green Racing
2005 Dallara Honda 16 1 Andretti Green Racing
2006 Dallara Honda 3 4 Chip Ganassi Racing
2007 Dallara Honda 6 22 Chip Ganassi Racing
2008 Dallara Honda 2 12 Chip Ganassi Racing
2009 Dallara Honda 18 2 Panther Racing
2010 Dallara Honda 18 2 Panther Racing
2011 Dallara Honda 6 1 Bryan Herta Autosport

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]