Malcolm Campbell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Campbell.

Malcolm Campbell

alt=Description de l'image Malcolm Campbell rc10431.jpg.
Naissance 11 mars 1885
Chislehurst, Kent, Royaume-Uni
Décès 31 décembre 1948 (à 63 ans)
Reigate, Surrey, Royaume-Uni
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Activité principale
Pilote
Descendants
Donald et Jean Campbell

Sir Malcolm Campbell (né le 11 mars 1885 à Chislehurst, en ce temps dans le Kent et aujourd'hui dans le Grand Londres, et mort le 31 décembre 1948 à Reigate dans le Surrey) est un pilote automobile britannique qui décrocha de nombreux records de vitesse sur terre et sur mer au cours des années 1920-1930. Son fils, Donald Campbell, perpétua la tradition familiale en améliorant ses records.

Biographie[modifier | modifier le code]

Malcolm Campbell est né en 1885 à Chislehurst dans le Kent. Il est l'unique fils de William Campbell, un vendeur de diamants sur Hatton Garden, le quartier londonien des joaillers[1]. Il fait sa scolarité à l'Uppingham School et, en Allemagne, étudie le commerce du diamant. C'est là qu'il acquiert sa passion pour les motos et la course. De retour en Angleterre, il travaille deux ans pour Lloyd's of London sans percevoir de salaire, puis une année de plus pour une livre par semaine.

De 1906 à 1908, il remporte trois fois le London to Lakes End Trials (une course de motos). En 1910, il commence ses premières courses automobiles à Brooklands. Il nomme sa voiture Blue Bird en hommage à la pièce de théatre "L'oiseau bleu" de Maurice Maeterlinck qu'il a vue au Haymarket royal Theatre. Il épouse Marjorie D. Knott en 1913, mais il divorce deux ans plus tard. Il se remarie par la suite avec Dorothy Evelyn Whittall en 1920 à Westminster. Leur fils, Donald, nait en 1921 puis leur fille Jean en 1923.

Campbell sert entre temps durant la Première Guerre mondiale dans le Queen's Own Royal West Kent Regiment, et dans le Royal Flying Corps de la RAF (durant la guerre il est chargé entre 1940 à 1942 de commander le contingent militaire chargé d'évacuer le roi George VI et sa famille en cas d'invasion allemande sur le territoire britannique).

Il bat le record de vitesse terrestre pour la première fois en 1924 à 235,22 km/h (146,16 mph) à Pendine Sands près de la baie de Carmarthen dans une Sunbeam 350HP V12, maintenant exposée au National Motor Museum de Beaulieu. Campbell bat en tout neuf records entre 1924 et 1935, dont trois à Pendine Sands et cinq à Daytona Beach. Le 4 Février 1927 il établit le record de vitesse sur terre à Pendine Sands, couvrant un kilomètre à 281,447 kilomètres par heure (174,883 mph) et un mile à 280,386 kilomètres par heure (174,224 mph), avec une Campbell-Napier ''Blue Bird'' (par la moyenne calculée entre deux points joints par aller-retour en moins d'une heure).

En 1927 il remporte le Grand Prix de Boulogne sur Bugatti T39A (ainsi qu'en 1928 sur Delage 15-S8)[2] et la Junior Car Club 200 mile race sur Bugatti[3].

Il fut le grand rival de son compatriote Henry Segrave un coureur de Grand Prix (ayant à son actif trois records terrestres homologués), dans un duel à distance que se livrèrent les deux hommes entre 1926 et 1931, l'américain Ray Keech réussissant à leur damer le pion en 1928 sur le lieu même de leurs exploits, à Daytona, alors que J.G. Parry-Thomas devait y laisser la vie en 1927.

Il tente sans succès d'entrer au Parlement de Londres lors des élections générales de 1935, à Deptford comme député du parti conservateur.

Il est l'un des rares recordmen de son temps à être décédé de cause naturelle, à 63 ans.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Courses[modifier | modifier le code]

(puis première course auto en 1908, au circuit de Brooklands)

  • 1912: 100 miles de Brooklands (6e édition), sur Darracq (3e en 1913)[4];

  • 1924: 75 Miles Short Handicap d'automne, sur Star à Brooklands;
  • 1927: Junior Car Club 200 miles race (Grand Prix voiturettes), sur Bugatti T37A 1.5L. à Brooklands;
  • 1927 et 1928: Grand Prix de Boulogne, sur Bugatti T37A, puis Delage;
    • 2e du Grand Prix de Grande-Bretagne 1926 (première édition, et meilleur classement pour un britannique avant-guerre dans le GP national du championnat international) sur Bugatti T39A (abandon en 1927).

Records[modifier | modifier le code]

Sur terre[modifier | modifier le code]

  • Le 25 septembre 1924, record de vitesse sur terre à Pendine établit à 235 km/h à bord d'un Sunbeam 350HP[5];
  • Le 21 juillet 1925, record de vitesse sur terre à Pendine établi à 242 km/h à bord d'un Sunbeam 350HP;
  • Le 4 février 1927, record de vitesse sur terre à Carmarthen établi à 281 km/h à bord de la Napier-Campbell Blue Bird;
  • Le 19 février 1928, record de vitesse sur terre à Daytona établi à 333 km/h à bord de la Napier-Campbell Blue Bird;
  • Le 25 avril 1929, record de vitesse sur terre sur cinq miles à Verneuk Pan établi à 341 km/h à bord de la Napier-Campbell Blue Bird;
  • Le 5 février 1931, record de vitesse sur terre à Daytona établi à 395 km/h à bord de la Napier-Campbell Blue Bird II;
  • Le 24 février 1932, record de vitesse sur terre à Daytona établi à 408,7 km/h à bord de la Napier-Campbell Blue Bird II;
  • Le 22 février 1933, record de vitesse sur terre à Daytona établi à 436 km/h à bord de la Napier-Campbell Blue Bird II;
  • Le 3 septembre 1935, record de vitesse sur terre à Daytona établi à 482 km/h à bord de la Napier-Campbell Blue Bird II.

Sur l'eau[modifier | modifier le code]

  • Après avoir conçu une version nautique de son Bluebird sur le lac de Tilgate dans Tilgate Park (Crawley), il s'attaqua au record de vitesse aquatique, qu'il détint à quatre reprises. Grâce au Bluebird K4, il réalisa ainsi 228,108 km/h le 19 août 1939, à Coniston Water (Angleterre).

Galerie d'images chronologiques[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (curieusement, Dorothy Levitt était elle aussi issue d'un milieu de joaillers)
  2. Vainqueurs du Grand Prix de Boulogne (1909-1928).
  3. (Grands Prix automobiles de la saison 1927)
  4. The Brooklands Races sur TeamDAN.
  5. (23 jours après l'échec dramatique de Dario Resta pour le constructeur)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Auteur:

  • My Great Adventure Speed (1931);
  • The Romance of Motor Racing (1936);
  • The Peril from the Air (1937);
  • The Road and the Problem of Their Safety (1937);
  • My Thirty Years of Speed, éd. Hutchinson & Company, Limited (1937);

Avec sa participation:

  • Sir Malcolm Campbell's book of famous motorists, par Ronald Samuel Lyons, éd. Blackie & son limited (1937);

À son propos:

  • Les briseurs de records, Sir Malcolm & Donald Campbell, par Léo Villa, 1969.

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]