Quiche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Quiche
Image illustrative de l’article Quiche

Lieu d’origine Europe centrale
Date origine médiévale
Place dans le service Entrée, plat, entremet
Température de service Chaud ou tiède
Ingrédients Pâte, œufs, crème fraîche
Mets similaires Quiche au fromage, au lard, aux légumes, au poisson, aux fruits de mer, etc.
Accompagnement salade

La quiche est une tarte salée garnie à base d'œufs battus dans la crème. Elle connait depuis le Moyen Âge diverses variantes. La quiche lorraine (elle-même sujette à une diversité locale) devient au XIXe siècle une spécialité de la cuisine française. Puis elle se mondialise au cours du XXe siècle gagnant davantage encore en diversité et créativité.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Quiche dérive de Küchele (transformation du "ü" (/ y /) en i et de "ch" (/ ç /) en "sh" (/ ʃ /), Kichele, yiddish, Kichel gâteau), mot attesté en alsacien[1],[2],[3]. En Suisse Chueche, Chüechli est une tarte (Wähe) glacée à l'œuf et à la crème, salée ou sucrée à Bern, Fribourg, Lucerne, l'Unterwald, Uri, et dans le Valais[4]. Kuche en l'allemand et alsacien (tarte, gâteau)[5]. Le franconien-lorrain Kichel ou Kuechel, aurait donné Kiche vers 1845 [6]. On parle aussi de galette lorraine, de féouce; Jules Gouffé écrit kiche[7],[8],[9].

Histoire d'une mondialisation[modifier | modifier le code]

Les origines[modifier | modifier le code]

Une vieille spécialité[modifier | modifier le code]

Quiche classique.

Historiquement les quiches et échaudés (échaudé : galette médiévale de pâte levée en jetant de l'eau chaude) sont des galettes simples et populaires admises les jours maigres et fabriquées par les boulangers (et non les pâtissiers)[10].

Il existe de longue date dans les pays germanophones des quiches locales qui laissent penser que l'origine de ces tartes recouvre une vaste zone d'Europe centrale : Speckkuchen (populaire gâteau au lard sur pâte à la farine de seigle) de Hesse vendu par les boulangers, attesté en 1653 à Weimar et qui connait des versions au poireau et à l'oignon[11],[12] ; Hitzblotz bavarois à la crème sur pâte à pain à la farine de seigle[13] ; Specktorte de Sarrebrück à la viande séchée dont des recettes datent de 1731 et 1799 et dont il existait des versions sucrées par exemple à Brunswick, en Basse-Saxe (Speck, persil, raisin de Corinthe et sucre)[14],[15]. Die Lothringer Specktorte (la quiche lorraine) est un membre de la famille devenu célèbre[16]. En Suisse et dans le Jura français la même recette de crème aigre au jaune d'œuf sur pâte à pain existe sous le nom de totché (tarte)[17].

Elles sont mentionnées en Lorraine d'après Jules Renauld (1875) le  : neuf gros de quiches et échaudés sont servis à la table de Charles III qui recevait le marquis de Pont-à-Mousson[10]. Quiche est également attestée en 1594 et dans les comptes de l'hôpital Saint-Julien de Nancy en [18],[19].

mais dont la recette n'est pas fixée[modifier | modifier le code]

Quiche aux amandes.

Les recettes locales évoluent dans le temps : en 1811, l'Histoire des villes vieilles et neuves de Nancy donne la quiche à l'époque des Ducs comme « une sorte de pâtisserie, faite encore actuellement, avec de la pâte levée (pâte à pain), couverte d'œufs et de crème »[20]. En 1875, le même J. Renauld la décrit comme une « pâte de tarte mince, ronde, qui se met au four semée de morceaux de beurre frais et couverte d' un mélange d'œufs et de crème, préparation salée, liquide, pas plus épaisse qu'une feuille de carton »[10]. En 1877, Emile Dumont décrit une pâte avec de l'œuf, de l'épaisseur d'une pièce de 5 Francs, cuite au four bords relevés puis couverte d'œufs battus dans du lait avec sel et des morceaux de beurre avant de terminer la cuisson au four[21]. En 1881, Le Prince du Diner Champêtre insiste sur la crème battue avec le lait et les œufs qui doit être aigre[22]. En 1887, la quiche se fait au lait caillé[23]. En 1889, Jenny Touzin met du fromage dans sa quiche lorraine, et de la cannelle[24]!

Mais jusque là ni lard ni lardons... André Theuriet écrit en 1901 une recette de quiche lorraine (« peu connue des parisiens ») totalement traditionnelle : pâte à pain en galette, dés de beurre frais en damier, mélange œuf-crème, cuisson au four à pain bien chaud 5 min, se mange bouillante avec un vin blanc[25].

Tendance tourte (viande et pomme).

Apparition des recettes actuelles et diffusion dans les années 1890[modifier | modifier le code]

Le lard et le fromage[modifier | modifier le code]
Le fromage, comme le lard puis les lardons rarement mentionnés avant le XXe siècle[modifier | modifier le code]

Les mentions de quiche au fromage sont rares avant le XXe siècle. En 1873, Jules Gouffé donne une « kiche au fromage » dans ses entremets chauds (quiche à la crème couverte de parmesan râpé, à côté d'une kiche aux nouilles au fromage et d'une autre au sucre)[26]. La revue Alsacienne de 1877 mentionne «une bonne grosse tarte, une quiche au fromage pour parler la langue de notre pays» contre les maux de tête et les embarras d'estomac[27]. Dans Le Pays lorrain en 1907 Gustave Najean rime:

« De toute la soirée. On avait tout exprès

Composé le menu de mes plats préférés.

Je' me souviens surtout d'une quiche au fromage

A laquelle, entre nous, je fis quelque dommage »[28].

Le lard, puis les lardons[modifier | modifier le code]

En 1892, on trouve mention de la quiche au lard arrosée du blanc du cru à Pompey . La recette de la quiche authentique comprend à côté du beurre, des lardons de poitrine et durant la cuisson on verse la migaine[29]. L'expression devient fréquente dans la presse en 1897 présentée comme une nouveauté: « on remplace les petites tranches de beurre sur le fond de la pâte par des petites tranches abondantes de lard maigre ou fumé »[30],[31]. La presse mentionne également diverses variétés: quiche au lard, à la crème, aux oignons[32].

Lard et fromage chez Escoffier[modifier | modifier le code]
quiche jambon-fromage à Disneyland

En 1901, un lecteur lorrain du Figaro met sur sa quiche des lardons et un oignon, et en 1904 arrive la quiche au lard et au fromage[33],[34]. Le Journal des confiseurs de février 1907 donne une recette de quiche au lard avec «des tranches de fromage de gruyère»[35]. En 1912, Escoffier fixe les recettes de la cuisine classique: quiche à la Lorraine (lard et Gruyère) ou quiche au jambon avec le même appareil [36].

Par ordre de fréquence dans la littérature numérisée depuis 2002, quiche au lard tend à disparaitre, quiche aux lardons (expression qui date des années 1980) devient fréquente, quiche au fromage est nettement majoritaire[37]. Après la seconde guerre mondiale la quiche devient populaire aux États-Unis et en Grande-Bretagne avec oignons et fromage [38].

Les innovations de l'entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Des innovations créatives voient le jour dans l'entre-deux-guerres : Édouard de Pomiane est connu pour sa quiche aux moules, on trouve une quiche aux prunes (tarte aux prunes nappées de crème - quand aux quiches aux fruits, elles n'ont plus grand chose à voir avec une quiche[39]), une quiche au maïs (farine de maïs)[40],[41],[42]. Des versions locales apparaissent : quiche à la Beauvoisienne, quiche à la mode de Bretagne[43],[44]. Plus tard en 1947, une quiche au riz, avec du riz au lait saupoudré de parmesan[45].

La Main au collet (1955), avec Grace Kelly et Cary Grant, évoque la quiche lorraine dans une séquence du film.

La mondialisation de la quiche (1950-1990)[modifier | modifier le code]

Du cinéma à l'Amérique[modifier | modifier le code]

Une séquence de La Main au collet (1955) d'Alfred Hitchcock montre une quiche partagée par Cary Grant et John Williams

Roger Tréville : C'est une Quiche Lorraine, vous devriez aimer

John Robie : Quiche Lorraine? J'en ai entendu parler mais je n'y ai jamais goûté, Mmm… superbe! La pâte a une légèreté...

Roger Tréville : Oui, Germaine a des mains très sensibles et un toucher des plus délicat

John Robie : Ah, je suis d'accord! [46],[47].

Hitchcock était un grand amateur de quiche. Celle-ci passe à la postérité dans le Celebrity Cookbook (Livre de cuisine des célébrités) de Johna Blinn (1981, c'est une quiche avec des oignons) et surtout aux États-Unis grâce aux livres de cuisine de Julia Child constamment réédités qui font connaitre la quiche à l'Amérique[48],[49]. Dans Mastering the Art of French Cooking (1976) elle consacre un chapitre aux quiches (tartes non couvertes) qui regroupe un ensemble de tartes avec œufs et crème: Quiche lorraine avec sous rubrique Quiche au fromage de Gruyère (Swiss Cheese Quiche), Quiche au Roquefort sous rubrique au Camembert, Quiche à la tomate, niçoise, Quiche aux fruits de mer, aux oignons, Pissaladière, Flamiche ou quiche aux poireaux sous rubriques aux endives, aux champignons, aux épinards. Ses recettes sont données pour un moule de 8 inch (20 cm) [50]. C'est sous ces multiples déclinaisons que la quiche gagne le monde anglophone.

Brocoli - fromage, quiche mondialisée [51]

D'après le belgo-californien Atelier Monnier la quiche a évolué pour plaire à de nombreux goûts différents à travers le monde. La France a donné des saveurs puissantes à l'original fade, les troupes britanniques l'ont apportée chez eux après la Seconde Guerre mondiale, puis au milieu des années 1950, la quiche a conquis les États-Unis car une quiche (de 20 cm) y fait le repas d'une personne[52]. James Peterson (2012) qui mange sa première quiche dans les années 1960 note que les quiches sont devenues de plus en plus bizarres dans les années 1970 et 1980. Il s'avoue incapable de trouver dans ses livres une quiche ancestrale originale et s'en tient à sa quiche préférée avec oignons caramélisés et fromage [38].

Les vrais hommes ne mangent pas de quiche[modifier | modifier le code]
Quiche du nouvel an aux tomates

Real Men Don't Eat Quiche (Les vrais hommes ne mangent pas de quiche) est un succès de librairie (1982) de l'humoriste américain Bruce Feirstein[53]. Il a été en tête des ventes de livres américains en 1982 pendant 53 semaines[54]. L'auteur construit une typologie des hommes américains sur la distinction: mangeur de quiche (poule mouillée) versus buveur de bière (vrai homme)[55]. Cette satire des stéréotypes de la masculinité américaine (conflit chez les hommes entre leurs préférences intimes et les normes identitaires du genre masculin) contribue à banaliser la quiche anglophone[56]. The Village Voice écrivait en 2008 que de cette parodie (aspect efféminé d'une recette venue de France) la quiche avait survécu «vertueuse et peu calorique» alors que l'auteur sombrait dans l'oubli complet[54].

Il a été tiré du livre un jeu de situation: The beer-quiche game (jeu de la quiche à la bière) de Cho and Kreps (1987) qui a contribué à l'évolution de la théorie des jeux[57],[58]. Et la chanson Quiche Woman in a Barbeque Town (La femme qui fait des quiches dans un pays de grillades) [59].

La quiche actuelle: créative et mondialisée[modifier | modifier le code]

Quiches parmi les QTT.

Avec la quiche prête à cuire et les quiches surgelées, la quiche est devenue une composante du marché mondialisé des QTT : quiches, tartes et tourtes[60],[61],[62]. 80% de français achète une QTT au moins une fois par an pour leur consommation à domicile[63]. Avec les réseaux sociaux et le fait maison la quiche s'est ouverte à la créativité : jambon/courgette, fenouil/noisette, saucisse/féta, saumon/aneth, saumon/poire/Roquefort, quiche normande à l'andouille, camembert/pomme de terre/lardon, thon/moutarde, chou-fleur/lardon, poulet/tomate, truite/cornichon/aneth, champignon/curry, pleurotes/champignons bruns/jambon d’Ardenne, trois fromages et herbes fraiches, boudin blanc/raviole, asperge/viande des Grisons, à la ratatouille, aux orties sans gluten[64],[65],[66],[67],[68],[69].

Son nom est désormais employé pour désigner des tartes garnies d'un appareil de crème battue avec l'œuf, salées et aux ingrédients les plus divers[70]. Maria Germana Imbrighi écrit (2021) «tartes salées et quiches sont les reines de l'anti-gaspillage [ ] excellent moyen de manger quelque chose de savoureux en recyclant ce que nous trouvons dans le réfrigérateur» [71]. La frontière entre quiche (avec œuf et crème) et tarte est devenue floue [72]. Le mini Larousse Tartes salées (2011) ne les distingue pas mais les classe selon leur contenu: fromage, légumes, viandes, poisson, fruits de mer [73].

Les quiches de par le monde[modifier | modifier le code]

asperges/crevettes (version italienne)

Homonyme en Italie (si pronuncia chisce) où on remplace les lardons par la pancetta, elle est parfois rapprochée du sformato, tarte à la béchamel, aux œufs et aux légumes qui admet autant de variantes que la quiche[74].

Le キッシュ (kisshu) donne des idées au Japon: thon/épinard cuite à la poêle, quiche au chou, au lait de soja et haricots[75],[76],[77],[78]. En Chine, 法式鹹派 (fàshì xián pài) tarte salée française ou 洛林乡村咸派 (luò lín xiāngcūn xián pài) tarte salée de campagne de Lorraine: avec des crevettes et du poivre de Cayenne, de la soupe à la citrouille en conserve, des poivrons, des shitakés et de la mozzarella.

En Russie, Киш (kiche) : tomate, poireau et caviar[79],[80],[81],[82]. Thon/Vache qui rit chez les blogueurs africains[83].

Les quiches des chefs[modifier | modifier le code]

Les chefs renommés se sont emparés de la quiche : Alain Ducasse et Michel Roth y mettent du lard sec, du lait, de la muscade et du gruyère, Thomas Keller présente une quiche bien épaisse aux oignons confits, Emmanuel Renaut des champignons de bois et des épinards, Michel Roux une quiche au crabe, Julien Lefebvre une quiche aux poireaux et aux pommes (dans une pâte au vin blanc)[84],[85],[86],[87],[88],[89]. Le chroniqueur gastronomique Frédéric Payan propose (2020) pour la fin d'année une fine quiche au boudin blanc et foie gras du pays dignois[90]. Christophe Dufossé (quiche déstructurée à Metz avec des truffes) à l'opposé de Frédéric Anton (très traditionnelle quiche avec une migaine sans les blancs d'œufs) ou Cyril Lignac (traditionnelle œufs entiers, avec fromage) [91],[92],[93].

Jamie Oliver invente une quiche ou avocat et huile d'olive remplacent la crème, au fromage de Cheddar et au basilic [94].

Une spécialité culinaire française des plus connues[modifier | modifier le code]

Selon IPSOS, en 2011, la quiche lorraine est la 3e spécialité culinaire que les français déclarent savoir faire: 80% savent faire des crêpes, 73% la tarte aux pommes puis 69% la quiche lorraine et le gratin dauphinois[95].

En 1972, le New-York Magazine classe la notoriété des recettes françaises: 1 soupe à l'oignon gratinée, 2 omelette, 3 quiche lorraine, 4 salade niçoise [96]. Elle figure en tête d'un classement récent (2019) devant la tartiflette, le bœuf bourguignon [97]. Elle est présente avec des garnitures diverses à côté des escargots, cuisses de grenouilles, de la bouillabaisse et du coq au vin[98]. Comme souvent la cuisine française est associé au fromage, y compris dans la quiche classique [99]. Une présentation chinoise - qui parle de tarte salée française ou crème anglaise - relève sa possible origine allemande («il est très probable que ce ne soit pas une invention des Français») et la richesse des garnitures possibles: Gruyère, fromage bleu fort, fromage italien et tomates à la sauce verte, épinards, asperges, cœur d'artichaut, poireau[100].

En nombre d'occurrences dans le moteur de recherche google (2021) pizza donne 1.1 milliard de résultats, quiche 54 millions, devant tarte (47 millions) omelette (38 millions).

Composition[modifier | modifier le code]

Mini quiches en tartelettes.

La pâte[modifier | modifier le code]

La pâte brisée est usuelle[101]. Mais on trouve aussi des pâtes avec de l'œuf et des pâtes feuilletées ou demi-feuilletées[102],[24]. La pâte à pain est celle des quiches originelles avec sa variante suisse pâte à brioche. Le chef le plus suivi sur TikTok (2021) Diego Alary fait aussi une quiche sur du pain avec sa pain-quiche, il creuse le côté d'un gros pain en forme de barque, et y fait cuire son appareil à quiche[103],[104]. En 2019 on avait vu apparaitre la baguette-quiche, quiche cuite dans une baguette ouverte et creusée [105].

Il semble que la quiche a traversé l'histoire avec une garniture de plus en plus épaisse (quiche épaisse), les quiches anciennes étaient minces, ce qui modifie la texture et diminue l'importance d'une pâte de qualité (évolution visible aussi chez le flan devenu flan pâtissier, et chez la tarte à la crème). Les quiches actuelles ont des bords relevés d'au moins 2 cm de façon à supporter une épaisse garniture (Thomas Keller utilise un moule profond de 4 cm, on trouve des quiches de 5 cm et jusqu'à 7 cm d'épaisseur) [106],[107],[108],[109]. La grande cuisine simplifiée (1845) qui donne une quiche traditionnelle sans lard ni fromage relève le bord de la pâte de 12 à 15 mm qu'on doit cuire bien à plat afin que l'épaisseur de la quiche soit homogène [110].

Avec l'épidémie d'obésité la quiche se fait aussi sans pâte, un site américain de cuisine à la maison écrit (2021) « La plus grande différence entre une frittata et une quiche est la croûte »[111],[112]. Et la littérature culinaire actuelle donne des quiches sans pâte à la ratatouille, ou des quiches sur pâte sans gluten[113],[114].

La migaine, crème... bière[modifier | modifier le code]

La migaine (ou meurotte, kasman, frayur en Suisse romande[115],[116]) est un mélange constitué majoritairement de crème fraîche qui doit dominer l'œuf, éventuellement du sel (pas nécessaire si la quiche est aux lardons) et jamais de fromage dans une quiche lorraine authentique[117],[118],[119]. De nos jours la crème est parfois remplacée par des laits végétaux, du yaourt et aussi par de la bière, comme cette originale quiche sucrée à la Guinness[120],[121]. Les œufs par des farines de pois chiche dans la quiche écolo [122].

Version soufflée de la quiche moderne.

et l'éventuelle garniture[modifier | modifier le code]

Beurre[modifier | modifier le code]

Le beurre précédait et suivait la migaine, avec ou sans lard, par petits cubes ajoutés avant la fin de la cuisson[117]. La quiche contemporaine est verdie, elle a un appareil riche et une garniture savoureuse dans laquelle les légumes ont une large place : épinards, choux-fleurs, tomates[123],[120].

Lardons, lard... ou jambon[modifier | modifier le code]

Le lard qui arrive tardivement dans l'histoire de la quiche a peut être une origine locale. Baron Croz (1897) écrit « on fait aussi la quiche dite au lard » (maigre ou fumé en fines tranches), roussi sur la pâte, « la quiche au lard est même plus renommée dans certaines localités de Lorraine »[31],[124]. Les lardons apparaissent à la même époque. Auguste Escoffier (1912 et 1928) propose une quiche au jambon, tartelette garnie de jambon maigre avec des petits cubes de jambon dans la migaine[125]. Les Belles Perdrix (1930) donnent deux recettes : la quiche lorraine avec petits lardons revenus à la poêle puis quiche au jambon cru avec un peu de muscade[126]. En 1932, le Dictionnaire de l'académie ne cite que la quiche au jambon (l'Académie a été longue à mentionner la quiche ce qui lui valut des remarques)[127],[128]. Urbain Dubois (1872) dit qu'on peut aussi préparer la quiche avec du petit salé[129].

Fromage, fromages[modifier | modifier le code]

Les plus souvent cités sont les fromages à pâte cuite ou demi-cuite: Abondance, Comté, Tête de Moine, Emmental, Beaufort, Parmesan, Gruyère, Beaufort[130],[131]. Mais tous les fromages sont permis : quiche au Coulommier pendant le ramadan[132], au Maroilles, au Reblochon, au bleu, au Gouda, au fromage à raclette, à la Mozzarella, au Roquefort, au Cheddar, Ricotta et moutarde, etc.[133],[134],[135]. Fromage au lait de chèvre (brousse), tomme de brebis [136].

Ou en mélange de fromages: en 1933 La dépêche de Brest propose une quiche moderne aux fromages : Gruyère et Parmesan [137]. Il n'y a pas de limite dans le nombre de fromages entrant dans les mélanges [138].

Quiche végan[modifier | modifier le code]

La quiche végan relève le défi du sans beurre, sans lait, sans crème, sans œuf, sans lard ni lardon autrement dit des antipodes de la quiche: Appareil à quiche au tofu, tofu fumé pour évoquer les lardons, coloré au curcuma, texturé à la farine de pois chiches, crème de soja, lait végétaux, pâte à la farine sans gluten et à la farine d'amande, au beurre de cacahuète [139],[140],[141],[142].

Méditerranéenne au poivron.

Cuisson et dégustation[modifier | modifier le code]

« La Quiche est cuite lorsqu'elle offre l'aspect d'un beau ciel éclairé par l'aurore et dans lequel çà et là flottent quelques légers nuages au ton fauve et doré » — Jules Renauld[128].

On mange la quiche bien chaude. Jadis le vin blanc sec s'imposait, le vin gris de Toul, mais les spécialistes de l'accord des vins et des mets admettent les rouges fruités, le beaujolais, le bourgueil, le pinot noir, un champagne, des cocktails (Bloody Mary, Mimosa, ou Bellini), un mousseux[143],[144],[145]. Au pays du fromage de Comté, les Jura s'imposent, blancs ou rouges [146].

Consommation[modifier | modifier le code]

Une consommation en croissance[modifier | modifier le code]

Une étude américaine montre que la quiche fait partie des plats servis régulièrement dans les restaurants scolaires français (avec le bœuf bourguignon, la ratatouille, ragoût de veau, salade d'endives, ou poisson en sauce) afin que les enfants l'identifient à la culture nationale, Elle note que les concepteurs de menus de repas scolaires savent que leurs choix ne reflètent pas la culture française contemporaine[147].

tendance des quiches actuelles à épaissir

Le CREDOC note en 2017 que l’éloignement domicile/travail (repas sur le lieu de travail), le temps croissant passés devant des écrans, la durée plus faible des repas et de leur préparation incitent à l’achat de produits faciles à consommer tels que les pizzas, quiches, sandwiches, pâtes ou riz [148]. La consommation de QTT (pizzas/quiches/tartes/tourtes) mesurée en France croit de 4,9 kg par ménage et par an en moyenne sur la période 2015 - 2017, le profil de consommateur est plus jeune, familial et relativement modeste [149].

Aspect nutritionnel[modifier | modifier le code]

La quiche est énergétique: 292 kcal pour 100 g. Riche en lipides et en sodium: 100 g de quiche apportent 60% des apports journaliers recommandés[150]. Des travaux ont été conduits sur l'appréciation de la taille normale d'une part de quiche, une réduction de la taille de la part de quiche amène à réduire progressivement la consommation, la portion recommandée est de 100 g[151]. On trouve de nombreuses recettes avec des manières de limiter l'apport calorique: utilisation du fromage blanc 0%[152]. La quiche sans pâte fait partie des aliments sans gluten et anti-obésité[153],[154].

Diversité de la famille des quiches locales[modifier | modifier le code]

Le totché jurassien est très proche des quiches médiévales sur pâte levée

Dans l'est de la France et en Suisse la quiche est connue sous les noms de tautche, toutché, totché (vieux français tortel)[155], toutes ces quiches sont d'une étonnante diversité. Elles ont un lien de famille avec les Kuchen germaniques chez qui l'appareil à quiche est richement garni d'oignon.

La mondialisation de la quiche engendre un glissement sémantique autour d'un univers de quiches rebaptisées, démesurées jusqu'aux limites de l'imaginaire.

Dans l'est de la France, en Suisse, en Allemagne: tartes à la crème, aux œufs, au fromage[modifier | modifier le code]

Les guiches de Remiremont étaient des galettes à la crème et aux œufs[156]. La quiche au fromage est appelée quiche vosgienne (avec divers fromages dont le munster[157]), celle aux oignons quiche alsacienne, et la quiche bourguignonne est une quiche mixte lardons/jambon[158],[159],[160]. La quiche au mougin (mélange à quiche avec du lait caillé) est citée par Austin de Croze comme une recette lorraine (1928)[161].

Totché[modifier | modifier le code]

La Tautche ou tavice dé Meugé (tarte au fromage blanc de Gérardmer, tarte au géromé) est une spécialité vosgienne, qui se fait comme une quiche épaisse (sur pâte brisée ou feuilletée) dans laquelle le fromage blanc de Gérardmer, tout juste égoutté et salé seulement sur une face, est écrasé à la fourchette dans la migaine[162]. Depuis 1984, la Confrérie de la Tautche de Meugé et nectar de nos montagnes a son siège à Gérardmer ou se tiennent ses chapitres [163].

Gâteau de ménage sucré (Haut-Doubs)

Le totché ou toetché (de tourtel, tourte, Sauerrahmküche - selon Louis Gauchat viendrait de tourteau: «gâteau qu'on fait avec les raclures de pétrin quand on cuit au four»[164]) est une pâtisserie suisse salée à la crème aigre parfois garni d'un jaune d'œuf sur pâte à pain originaire de l'Ajoie adopté dans tout le Jura, avec des variantes au safran, à la pomme de terre. Il est une composante indispensable du repas de la Saint Martin [165]. Il se consommait froid par le passé, tiède de nos jours [166]. Le toutché en est la version fran-comtoise [167]. Les quiches suisses actuelles adoptent les fromages suisses: quiche au vacherin fribourgeois, quiche soufflée au gruyère suisse (toutes ces quiches n'ont ni lard ni lardons)[168],[169]. La quiche fran-comtoise actuelle est au Comté et à la saucisse de Morteau [170].

La toutchê est une tarte aux fruits à Belfort (tourtou à Commentry) mais toutchê de fîete (toutchê de fête, non loin du gâteau de ménage comtois sucré) et une abaisse de pâte à brioche couverte d'œufs battus avec crème et beurre (yavouënure). Dans le canton de Fribourg, le gâteau du Vully est comparable et se fait soit sucré soit salé au lard[155]. Dans le canton de Vaud, la salée au sucre est similaire. Toutes ces quiches locales se font sans fromage.

tarte au fromage frais du Bade-Wurtemberg

Tarte au me’gin et les Käsesahnetörten[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un ensemble de tartes sucrées à base de crème, d'œuf et de fromage blanc, fromage frais ou Quark; La pâte varie selon la région (levée, brisée, génoise, feuilletée) de la Hollande à l'Autriche: : Käskuche, Käsesahnetorte, Quark-Sahnetorte, Topfenoberscremetorte autrichienne sans oublié la tarte au me'gin lorraine.

Kuchen (gâteaux) à la crème, aux œufs et à l'oignon[modifier | modifier le code]

Zwiebelkuchen: tarte aux oignons, avec lardon, et appareil à quiche

Les tartes à l'oignon: Zwiebelkuchen germaniques (Saxe-Anhalt, Saxe), Zwiwwelkuchen de Hesse rhénane, sur le Rhin, la Moselle, la Sarre, le Palatinat, en Franconie; Zewelküeche ou Zewelawahje alsaciennes sont faites d'un appareils à quiche et d'oignons souvent de lard[171],[172],[173]. Il existe en Allemagne un monde de Rahmkuchen, Saurer Rahmkuchen dont certaines sont des quiches (crème sûre, jaune d'œuf, muscade, vert d'oignon, speck, pâte brisée au saindoux) mais d'autre non: les Rahmkuchen souabes sucrées aromatisées à la vanille sont des tartes à la crème[174],[175],[176]. En principe elles sont aromatisées au carvi.

En Flandre, la flamenkuche à la flamande est un appareil à quiche enrichi de bière et de poireau[177].

Les quiches délocalisées[modifier | modifier le code]

Il s'agit de quiches modernes habillées aux couleurs locales: la quiche tourangelle et moderne: avec des rillettes et du persil dans l'appareil à flan[178]. Le quiché provençal est une croute de pain avec sa mie, huile d'olive et anchois qui se mange cuit[23]. La quiche bretonne est une quiche aux fruits de mer (Saint-Jacques, crevettes, etc)[179]. La quiche basque admet des variantes : au jambon de Bayonne, axoa de veau, fromage de brebis, thon, et toujours piment d'Espelette[180],[181].

La quiche florentine est une quiche aux épinards, la quiche méditerranéenne aux poivrons, féta, herbes, anchois, lait de brebis, est très proche de la quiche crétoise[182],[183],[184].

La bacon and egg pie[modifier | modifier le code]

Bacon & egg pie

Cette tarte couverte, spécialité de Nouvelle-Zélande, Australie et Canada est souvent appelée abusivement quiche, elle est une variante des pies britanniques: sans fromage ou le plus souvent sans lait elle est couverte d'une abaisse de pâte (sauf exception car il existe des non couvertes), les œufs sont entiers, la texture est riche (lourde) [185],[186],[187].

La Bacon and egg quiche et non pie est une authentique quiche américanisée avec oignons[188].

Quiche imaginaire[modifier | modifier le code]

La quiche anglaise (pâte feuilletée surgelée, rognons de porc et sauce à la menthe poivrée) est purement romanesque[189].

Quiches démesurées[modifier | modifier le code]

D'après Vosges-Matin la Lorraine détient de record du monde des quiches aux lardons les plus longues: Contrexéville, 330 m en 2007, suivie par Epinal, alignement de 88 m de quiches en 2014 [190]. En revanche c'est à Paris, au restaurant Le Pied de Cochon, qu'a été cuite la plus large des quiches rondes (diamètre 4,9 m - 1 928 œufs) en 1997 [191].

Canadienne tendance flan : quiche aux pommes et au sirop d'érable

Homonymies[modifier | modifier le code]

  • Des galettes à l'anis étaient appelées kisch[192].
  • Quiche est passé dans l'argot français pour désigner quelqu'un de bête ou de maladroit[193],[194].
  • En face de Vercingétorix et l’armée gauloise qui occupe Gergovie. César prend par surprise, la nuit, la colline de Quiche où Il établit un camp. Succès sans lendemain car il échoue dans son siège de Gergovie[195].

Anthologie[modifier | modifier le code]

« La quiche de Catherine était à point: dorée, boursouflée, onctueuse, elle exhalait une savoureuse odeur. On l’arrosa avec un léger vin blanc des Côtes; Féli en reprit deux fois, complimenta franchement la pâtissière et demanda la recette. Mlle de Louëssart regardait le jeune Lochôres mordre dans la galette à belles dents; un sourire retroussa ses lèvres malicieuses:

Je suis bien aise, déclara-t-elle, de voir que vous êtes gourmand, c’est une bonne note! Quant à la recette de la quiche, votre demande est trop flatteuse pour mon amour-propre d’artiste et je n’ai garde vous la refuser. Elle est bien simple : vous passez le rouleau sur votre pâte de façon qu’elle ne soit pas plus épaisse qu’une pièce de deux sous, vous l’étendez sur la tôle en relevant les bords et vous y semez de petits dés de lard; puis vous battez séparément des jaunes d’œuf que vous mélangez avec de la crème fraîche; vous répandez le tout sur la pâte, vous saupoudrez de sel et vous portez vivement votre galette au four, où vous la laissez à peine cinq minutes. Ce n’est pas plus difficile que ça; le tout est de réussir! Est ce que vous avez l’intention d’essayer?... »

  • Quiche de homard. La Table par Robert-Robert. Gringoire, du 17 décembre 1937[197].

« la quiche de homard dont je raffole, hardie à la fois et classique. C'est bien une quiche, en effet, encore que la quiche soit lorraine, suisse d'origine, du moins de réputation et qu'il ne se trouve guère de homards dans la Moselle; mais ce sont là querelles de philologues et qui n'intéressent qu'eux [ ] il a déposé une couche d'escalope de homard, rose, vermeille, couleur d'aurore, du homard cuit au naturel, il l'a saupoudrée de gruyère râpé, parsemée de champignons cuits, débités en minces lamelles. Après quoi, il inonde le tout d'un mélange où entrent quatre décilitres de lait, trois petits œufs, jaune et blanc, et une grosse pincée de sel fin. Sur le tout sont émiettés de petits bouts de beurre. »

« Passez des pommes de terre cuites en robe des champs, mélangez la purée obtenue avec de la farine, un peu de beurre ou margarine, sel, jusqu’à consistance d’une pâte très épaisse. Étalez cette pâte au fond d'un plat à tarte fariné (un demi centimètre d'épaisseur), piquez à la fourchette, parsemez de tranches de lard très fines, saupoudrez avec un peu de gruyère râpé. Passez au four environ un quart d'heure. »

  • Esther Ménévis, M. C. Beaton, Agatha Raisin enquête 1 - La quiche fatale. Paris, Ed. et traduction Albin Michel, 2016 [199]. La scène se passe dans les Cotswolds anglaises:

« Quel est le verdict ?

Mort accidentelle. Mais c'est vous l'avez tué. Vous Agatha Raisin, vous avec votre sale quiche venue d'ailleurs, aussi sûrement que si vous l'aviez poignardé !

– C'est vous que je vais tuer, espèce de harpie malfaisante, si vous n'allez pas vous faire foutre ! » rétorqua Agatha, les yeux flamboyants »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Gil Marks, Encyclopedia of Jewish Food, HMH, , 672 p. (ISBN 978-0-544-18631-6, lire en ligne).
  2. Annales de l'Est, Berger-Levrault, (lire en ligne).
  3. Nicolas Haillant, Dictionnaire phonétique et étymologique. (Essai sur un patois vosgien, 4. Extr. des Annales, Soc. d'émulation des Vosges)., (lire en ligne).
  4. « Schweizerisches Idiotikon digital », sur digital.idiotikon.ch (consulté le )
  5. Alain Rey, Dictionnaire Historique de la langue française, NATHAN, , 4833 p. (ISBN 978-2-321-00013-6, lire en ligne).
  6. (de) « Französische Grüße aus Heringen (Werra) », sur Europanetzwerk, (consulté le )
  7. Émile Darenne, Traité de pâtisserie moderne : guide du patissier-traiteur renfermant les procédés les plus récents pour le travail de la pâtisserie fine et ordinaire, des petits-fours, desserts, glaces, cuisine pour la ville et de la pâtisserie industrielle, (lire en ligne).
  8. Jérome Stern, Dictionnaire de nos vacances, Paris, Garnier, .
  9. (en) Sylvia Lovegren, Fashionable Food : Seven Decades of Food Fads, University of Chicago Press, , 455 p. (ISBN 978-0-226-49407-4, lire en ligne).
  10. a b et c Jules Renauld, Les hostelains et taverniers de Nancy : essai sur les moeurs épulaires de la Lorraine : par Jules Renauld,..., (lire en ligne).
  11. (de) « Zur Geschichte des Weimarer Zwiebelmarktes – Weimarer Stadtlauf » (consulté le ).
  12. (de) Christian Friedrich Germershausen, Die Hausmutter in allen ihren Geschäfften, Junius, (lire en ligne).
  13. (de) « "Hitzblotz" und mehr: Das Museumshoffest in Roßtal », sur nordbayern.de (consulté le ).
  14. (de) Catherina Braun et Katharine Braun, Neuestes, bewährtes Kochbuch für Fleisch- und Fasttäge. Nach dem itzigen Geschmacke für alle Stände (etc.) 2. verm. und verb. Aufl, Doll, (lire en ligne).
  15. (en) Joachim Lennert, Culinary Guidebook : Germany, Hueber Verlag, , 392 p. (ISBN 978-3-19-006382-6, lire en ligne).
  16. (de) Luciana Ziglio et Agnès Roubille, Gehirnjogging Französisch : Über 100 knifflige Sprach- und Denksportaufgaben : PDF-Download, Hueber Verlag, , 160 p. (ISBN 978-3-19-159799-3, lire en ligne).
  17. « Patrimoine culinaire Suisse Patrimoine culinaire », sur www.patrimoineculinaire.ch (consulté le )
  18. Jean-Baptiste Ravold, Histoire démocratique et anecdotique des pays de Lorraine, de Bar et des trois Evêchés (Metz, Toul, Verdun), depuis les temps les plus reculés jusqu'à la Révolution française. Tome 3 : par J.-B. Ravold,..., 1889-1890 (lire en ligne).
  19. « Quiche, Étymologie et Histoire ».
  20. Jean-Jacques Lionnois, Histoire des villes vieille et neuve de Nancy, depuis leur fondation, jusqu'en 1788, 200 ans après la fondationde la Ville-Neuve. Tome 1 : ; par le sieur J.-J. Lionnois,..., (lire en ligne).
  21. Émile Dumont, La bonne cuisine française : tout ce qui a rapport à la table : manuel-guide à l'usage de la cuisinière et de la maitresse de maison : publié sous la dir. de M. Emile Dumont ; dessins de A... B... gravés par Ysabeau, (lire en ligne).
  22. « La Vie parisienne : moeurs élégantes, choses du jour, fantaisies, voyages, théâtres, musique, modes / par Marcellin », sur Gallica, (consulté le ).
  23. a et b « Le plat national », Le Journal de la jeunesse : nouveau recueil hebdomadaire illustré,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  24. a et b Jenny Touzin et François-Victor Foveau de Courmelles, La sauce, la cuisine chez soi (hygiène, simplicité, délicatesse) : cuisine des célibataires, cuisine des diabétiques : Jenny Touzin ; avec préface et étude des falsifications alimentaires et de leurs résultats, par le Dr Foveau de Courmelles,..., (lire en ligne).
  25. « La Revue bon enfant : bi-mensuelle : littérature, théâtre, beaux-arts, tribunaux, politique, modes / directeur : M. Th. May », sur Gallica, (consulté le ).
  26. Jules (1807-1877) Auteur du texte Gouffé, Le livre de pâtisserie / par Jules Gouffé,... ; ouvrage contenant 10 planches chromolithographiques et 137 gravures sur bois d'après les peintures à l'huile et les dessins de E. Ronjat, (lire en ligne)
  27. « Revue alsacienne : littérature, histoire, sciences, poésie, beaux-arts », sur Gallica, (consulté le )
  28. Société d'histoire de la Lorraine et du Musée lorrain Auteur du texte et Musée lorrain (Nancy) Auteur du texte, « Le Pays lorrain : revue régionale bi-mensuelle illustrée / dir. Charles Sadoul », sur Gallica, (consulté le )
  29. « Le Monde illustré - 23 décembre 1893 », sur RetroNews (consulté le ).
  30. M.-A. Bracpasniais, Macabétise, fantaisie médicale..., (lire en ligne).
  31. a et b « Mémorial de la Loire et de la Haute-Loire - 6 décembre 1897 », sur RetroNews (consulté le ).
  32. « La République française 26 décembre 1897 », sur RetroNews (consulté le ).
  33. « Le Figaro - 24 août 1901 », sur RetroNews (consulté le ).
  34. Gabrielle Réval, La cruche cassée : G. Réval, (lire en ligne).
  35. « Le Journal des confiseurs, pâtissiers, glaciers, fabricants de chocolats, biscuits, fruits confits, confitures, conserves, etc. : organe mensuel, technique, professionnel pour ces industries et celles qui s'y rattachent / rédacteur en chef F. Barthélemy », sur Gallica, (consulté le )
  36. Auguste (1846-1935) Auteur du texte Escoffier, Le guide culinaire : aide-mémoire de cuisine pratique (3e édition) / par A. Escoffier ; avec la collaboration de MM. Philéas Gilbert et Émile Fétu, (lire en ligne)
  37. (en) « Google Books Ngram Viewer », sur books.google.com (consulté le ).
  38. a et b (en) James Peterson, Glorious French Food: A Fresh Approach to the Classics, Houghton Mifflin Harcourt, (ISBN 978-0-544-18655-2, lire en ligne)
  39. « La Petite Gironde - 24 septembre 1929 », sur RetroNews (consulté le ).
  40. « La Femme de France - 14 avril 1929 », sur RetroNews (consulté le ).
  41. « La France de Bordeaux et du Sud-Ouest - 11 mars 1936 », sur RetroNews (consulté le ).
  42. « Le Quotidien - 8 février 1929 », sur RetroNews (consulté le ).
  43. « L’Écho de Paris - 26 mars 1931 », sur RetroNews (consulté le ).
  44. « Le Petit Journal 16 février 1937 », sur RetroNews (consulté le ).
  45. « La Gazette provençale - 4 novembre 1947 », sur RetroNews (consulté le ).
  46. « La quiche lorraine selon Alfred Hitchcock », sur LEFIGARO (consulté le ).
  47. « Il gusto del Cinema – Caccia al Ladro e la Quiche Lorraine », sur honestcooking.it (consulté le ).
  48. (en) « Making Quiche Lorraine With Alfred Hitchcock | Team Breakfast » (consulté le ).
  49. (en) « Cooking the Classics: Quiche Lorraine », sur www.finedininglovers.com (consulté le )
  50. (en) Julia Child, Mastering the Art of French Cooking, Рипол Классик,‎ (ISBN 978-5-87962-076-4, lire en ligne)
  51. (de) Fritz Grundmann, « Französischer Gemüsequiche », sur www.gekonntgekocht.de (consulté le )
  52. (en-US) « Who Invented The Quiche Lorraine? | Atelier Monnier Miami », sur Atelier Monnier, (consulté le )
  53. (en) Bruce Feirstein et Lionel Trippett, Real Men Don't Eat Quiche, Hodder & Stoughton, , 95 p. (ISBN 978-0-450-05560-7, lire en ligne).
  54. a et b « Signature Foods of the 1980’s », sur The Village Voice, (consulté le )
  55. (en) Herbert Gintis et Professor Emeritus of Economics University of Massachusetts and Adjunct Professor Department of Politics Herbert Gintis, Game Theory Evolving : A Problem-centered Introduction to Modeling Strategic Behavior, Princeton University Press, , 531 p. (ISBN 978-0-691-00943-8, lire en ligne).
  56. (en) David Gal et James Wilkie, « Real Men Don’t Eat Quiche: Regulation of Gender-Expressive Choices by Men », Social Psychological and Personality Science, vol. 1, no 4,‎ , p. 291–301 (ISSN 1948-5506, DOI 10.1177/1948550610365003, lire en ligne, consulté le )
  57. (en) Drew Fudenberg et Jean Tirole, Game Theory, MIT Press, , 604 p. (ISBN 978-0-262-30376-7, lire en ligne).
  58. (en) Jörgen W. Weibull, Evolutionary Game Theory, MIT Press, , 265 p. (ISBN 978-0-262-73121-8, lire en ligne).
  59. (en) « A Barbecue Man in a Quiche Town », sur Texas Monthly, (consulté le )
  60. C. Tonello et L. Voignier, « Pascalisation of ready-to-make salted tarts: Quiches lorraines », High Pressure Research, vol. 19, nos 1-6,‎ , p. 117–123 (ISSN 0895-7959, DOI 10.1080/08957950008202544, lire en ligne, consulté le ).
  61. « Marie veut donner un coup de fouet aux tartes surgelées », sur Les Marchés : le média des acheteurs et vendeurs de produits alimentaires (consulté le ).
  62. « Les tartes salées au coeur des repas », sur lsa-conso.fr (consulté le ).
  63. « Planetoscope - Statistiques : Consommation de plats cuisinés par les Français », sur www.planetoscope.com (consulté le )
  64. (en) Cider Mill Press, The Book of Pie : Over 100 Recipes, from Savory Fillings to Flaky Crusts, Simon and Schuster, , 240 p. (ISBN 978-1-64643-023-9, lire en ligne).
  65. Audrey Le Goff, Quiches & tartes : 30 recettes hyper savoureuses à cuisiner en 7 minutes !, Hachette Pratique, , 80 p. (ISBN 978-2-01-703421-6, lire en ligne).
  66. Héloïse Martel, Cakes et quiches, edi8, , 186 p. (ISBN 978-2-412-02390-7, lire en ligne).
  67. « Une quiche aux pleurotes, champignons bruns et jambon d’Ardenne », sur RTBF TV, (consulté le )
  68. (de) Cornelia Schinharl, Einfach Quiches, GRÄFE UND UNZER Verlag GmbH, , 128 p. (ISBN 978-3-8338-4361-7, lire en ligne).
  69. Collectif, Pizzas, quiches et cakes 100 recettes incontournables, Hachette Pratique, (ISBN 978-2-01-625256-7, lire en ligne).
  70. Dictionnaire en ligne.
  71. (it) « Torte salate e quiches: le regine dell’antispreco », sur Impakter Italia, (consulté le )
  72. COLLECTIF, Tartes ou Quiches ? - Régalez-vous !, edi8, (ISBN 978-2-263-14599-5, lire en ligne)
  73. Collectif, Tartes salées, Larousse, (ISBN 978-2-03-586517-5, lire en ligne)
  74. (it) Demetra, Il libro delle pizze, focacce e torte salate, Giunti Editore, (ISBN 978-88-440-2701-8, lire en ligne)
  75. « Quiche Lorraine », sur mangiarebene.com (consulté le ).
  76. (ja) « ほうれん草とツナのフライパンキッシュ by ねぇちゃん67 », sur cookpad.com (consulté le ).
  77. (ja) « 簡単キャベツのキッシュ by ky1142 », sur cookpad.com (consulté le ).
  78. (ja) « そらまめ豆苗の豆乳キッシュ by 三和農林株式会社 », sur cookpad.com (consulté le ).
  79. (zh) anonyme, « 洛林乡村咸派 tarte salée de campagne lorraine », sur baike baidu.
  80. (zh) « 月薪嬌妻 發表的 法式小鹹派 食譜 », sur Cookpad (consulté le ).
  81. (zh) « 渡邊太太 發表的 法式鹹派~~Quiche 食譜 », sur Cookpad (consulté le ).
  82. (ru) « Томатный киш с пореем и икрой », sur koolinar.ru (consulté le ).
  83. « | QUICHE AU THON », sur africuizine.com, (consulté le )
  84. « Quiche lorraine par Alain Ducasse », sur L'Académie du Goût (consulté le ).
  85. (en) « Une quiche lorraine par le chef Michel Roth du Ritz », sur Goûtez-moi ça, (consulté le ).
  86. « L'exquise Quiche au Confit d'Oignons de Thomas Keller, 3 étoiles Michelin », sur Cuisine d'Aubery, (consulté le ).
  87. « Gastronomie. La quiche de champignons et épinards du chef Emmanuel Renaut », sur leprogres.fr (consulté le ).
  88. Noël Goodwin, Roux, Michel, Oxford University Press, coll. « Oxford Music Online », (lire en ligne).
  89. Par Rémi Dechambre Le 29 juillet 2018 à 13h39, « Le pique-nique du chef Julien Lefebvre : la quiche aux poireaux et aux pommes », sur leparisien.fr, (consulté le ).
  90. « Recette des fêtes avec le Chef Payan : Fine quiche au boudin blanc et foie gras du pays dignois - Haute Provence Info », sur hauteprovenceinfo.com (consulté le ).
  91. « À la carte. La quiche déstructurée du chef lorrain Christophe Dufossé », sur Franceinfo, (consulté le ).
  92. « la recette de la véritable quiche Lorraine selon Frédéric ANTON », sur NancyBuzz, (consulté le ).
  93. Grazia.fr, « Voici la recette de la quiche onctueuse et fondante signée Cyril Lignac - Grazia », sur www.grazia.fr, (consulté le )
  94. (en) JamieOliver.com, « Avocado pastry quiche | Jamie Oliver recipes », sur Jamie Oliver (consulté le )
  95. « Les Français et la cuisine », sur Ipsos (consulté le )
  96. (en) New York Media LLC, New York Magazine, New York Media, LLC, (lire en ligne)
  97. (en) « Ten Famous French Food Specialities », sur Learn French With Alexa (consulté le )
  98. « Особенности французской кухни — www.latina.ru », sur www.latina.ru (consulté le )
  99. (es) « Quiche Lorraine tradicional », sur Instituto Francés, (consulté le )
  100. « 法式咸派知多少?看看什么才是好吃的派 », sur simplecms.xiachufang.com (consulté le )
  101. Pour préparer le bonheur de votre foyer.... Edition 3,Tome 1 / 3e édition agricole, entièrement revue par Mlle Trouard Riolle. Cours élémentaire. [ - Cours supérieur.], (lire en ligne).
  102. Henri Babinski, Gastronomie pratique : études culinaires ; suivies du Traitement de l'obésité des gourmands (5 éd. augm. et remaniée) : Ali-Bab, (lire en ligne).
  103. « Ce que la génération Z va changer pour la restauration », sur www.lhotellerie-restauration.fr (consulté le )
  104. « Quiche en coque de pain - Recettes », sur Cuisine Actuelle (consulté le )
  105. « Recette de baguette quiche • Guillaume Marinette », sur Guillaume Marinette (consulté le )
  106. Collectif, Tartes, Quiches et Tourtes Maison, Larousse, (ISBN 978-2-03-590063-0, lire en ligne)
  107. « L'exquise Quiche au Confit d'Oignons de Thomas Keller, 3 étoiles Michelin », sur Cuisine d'Aubery, (consulté le )
  108. « La vraie recette de la quiche lorraine », sur Cuisine Actuelle (consulté le )
  109. « Quiche printanière petits pois chèvre », sur Rappelle toi des mets, (consulté le )
  110. P. C. ROBERT, La grande cuisine simplifiée, art de la cuisine nouvelle mise à la portée de toutes les fortunes ... et précédé d'un Dictionnaire du Cuisinier, (lire en ligne)
  111. Juliette Lalbaltry et Delphine Amar-Constantini, Cake factory sucré / salé, Dessain et Tolra, , 168 p. (ISBN 978-2-03-598637-5, lire en ligne).
  112. (en) Josie Rhodes Cook, « The Biggest Difference Between a Quiche and Frittata », sur Wide Open Eats, (consulté le ).
  113. Aimery Chemin, Elisabeth Boyer et Collectif, WW : tout dans un plat !, Larousse, (ISBN 978-2-03-600214-2, lire en ligne)
  114. Cédric Ménard, Recettes et menus sans gluten, Books on Demand, (ISBN 978-2-322-11167-1, lire en ligne)
  115. « Le Jour - 13 septembre 1938 », sur RetroNews (consulté le ).
  116. Louis Gauchat, Glossaire des Patois de la Suisse Romande, Librairie Droz, (ISBN 978-2-600-05518-5, lire en ligne)
  117. a et b Nancy, la région lorraine / [préface par Henry Brun], (lire en ligne).
  118. Petit Guillaume, Editions Le Manuscrit (ISBN 978-2-7481-5095-7, lire en ligne).
  119. Lorraine : pays, paysages / [photogr. par Patrice Greff et Gérard Louis], (lire en ligne).
  120. a et b Petites quiches, Paris, Editions Artemis, , 62 p. (ISBN 978-2-84416-581-7, lire en ligne).
  121. (pt) « Quiche de iogurte: Uma refeição surpreendente e deliciosa », sur Notícias ao Minuto, (consulté le ).
  122. Louise Browaeys et Hélène Schernberg, Je cuisine écolo (ou presque) !, Larousse, (ISBN 978-2-03-596732-9, lire en ligne)
  123. Madame Figaro, « Les secrets bien gardés pour réussir une quiche maison », sur Madame Figaro, (consulté le ).
  124. « Le Soleil 5 janvier 1908 », sur RetroNews (consulté le ).
  125. Auguste Escoffier, L'Aide-mémoire culinaire, suivi d'une étude sur les vins français et étrangers à l'usage des cuisiniers, maitres d'hôtels et garçons de restaurant : A. Escoffier, (lire en ligne).
  126. Les recettes des "Belles Perdrix" : recueillies par Gabrielle Reval et Maria Croci, (lire en ligne).
  127. Académie française, Dictionnaire de l'Académie française. Tome second, H-Z, 1932-1935 (lire en ligne).
  128. a et b Mémoires de la Société d'archéologie lorraine et du Musée historique lorraine, La Société, (lire en ligne).
  129. Urbain Dubois, Cuisine de tous les pays : études cosmopolites avec 392 dessins composés pour la démonstration dont planches gravés hors texte, E. Dentu, (lire en ligne).
  130. Sylvie GIRARD-LAGORCE, Quiches - nouvelles variations gourmandes, edi8, (ISBN 978-2-263-05633-8, lire en ligne)
  131. « Bien connaître les fromages à pâtes cuites », sur Excite (consulté le )
  132. Dr Alain Delabos, Bien se nourrir pendant le Ramadan de l'été, Albin Michel, (ISBN 978-2-226-38368-6, lire en ligne)
  133. SAVENCIA PRODUITS LAITIERS France, « Quiche au fromage », sur https://www.quiveutdufromage.com/
  134. Jean-François Mallet, SIMPLISSIME Quiches et Cakes les plus faciles du monde, Hachette Pratique, (ISBN 978-2-01-786488-2, lire en ligne)
  135. (pt-BR) Editora Melhoramentos, Tortas Salgadas e Quiches, Editora Melhoramentos, (ISBN 978-85-06-08281-2, lire en ligne)
  136. Collectif, Cakes, quiches et tartes, Larousse, (ISBN 978-2-03-590080-7, lire en ligne)
  137. Union républicaine (France) Auteur du texte, « La Dépêche de Brest : journal politique et maritime ["puis" journal de l'Union républicaine "puis" journal républicain quotidien "puis" quotidien républicain du matin]... », sur Gallica, (consulté le )
  138. (en) On Line Editora, Guia Tortas e Receitas, On Line Editora, (lire en ligne)
  139. (en) « Vegan Quiche Lorraine [Vegan, Gluten-Free] », sur One Green Planet (consulté le )
  140. « Comment remplacer les produits laitiers, on cuisine avec Fabien Lefourn de La Bouche'Rit », sur France Bleu (consulté le )
  141. Stéphanie Tresch-Medici, Ma cuisine vegan pour tous les jours NED, La Plage, (ISBN 978-2-84221-935-2, lire en ligne)
  142. (en) Laura Theodore, Vegan for Everyone: 160 Family Friendly Recipes with a Delicious, Modern Twist, Scribe Publishing Company, (ISBN 978-0-9916021-7-9, lire en ligne)
  143. lesgrappes, « Que boire avec une quiche lorraine ? - Mets & Vins », sur Les Grappes (consulté le ).
  144. « Que boire avec une quiche lorraine ? », Toutlevin.com,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  145. (en) « What Goes with Quiche and How to Complement it Perfectly with the Best Side Dishes », sur Lunch Sense, (consulté le ).
  146. « Site Officiel des Vins du Jura - Comité Interprofessionnel des Vins du Jura », sur https://www.jura-vins.com (consulté le )
  147. (en) Rahsaan Maxwell, « Everyone deserves quiche: French school lunch programmes and national culture in a globalized world », British Journal of Sociology,‎ (lire en ligne)
  148. Gabriel Tavoularis et Pascale Hébel, « Fruits et légumes : les Français suivent de moins en moins la recommandation », CREDOC Consommation et modes de vie,‎ , p. 4 (lire en ligne)
  149. franceagrimer, « Achat et dépenses de ménages en plats préparés : Principales évolutions entre 2008 et 2017 », LES ETUDES de FranceAgriMer,‎ , p. 20 (lire en ligne)
  150. « Calories quiche lorraine : 292 calories pour... », sur sante.journaldesfemmes.fr (consulté le ).
  151. (en) Eric Robinson et Inge Kersbergen, « Portion size and later food intake: evidence on the “normalizing” effect of reducing food portion sizes », The American Journal of Clinical Nutrition, vol. 107, no 4,‎ , p. 640–646 (ISSN 0002-9165, DOI 10.1093/ajcn/nqy013, lire en ligne, consulté le ).
  152. Olivier Lafay, Méthode de nutrition : gérer l'équilibre, Paris, Editions Amphora, , 334 p. (ISBN 978-2-85180-791-5, lire en ligne).
  153. « Recettes simples et équilibrées : Les Tartes Salées », sur Centre spécialisé de l'obésité - Lyon Sauvegarde, (consulté le ).
  154. (en) Marlisa Brown, Tricia Thompson et Shauna James Ahern, American Dietetic Association Easy Gluten-Free : Expert Nutrition Advice with More Than 100 Recipes, Houghton Mifflin Harcourt, (ISBN 978-0-544-17735-2, lire en ligne).
  155. a et b « Bulletin de la Société belfortaine d'émulation », sur Gallica, (consulté le )
  156. Rome (avril 1885) : Les Vosges (août-septembre 1885), G. Jacob, (lire en ligne).
  157. « Recette de quiche lorraine maison : la quiche à la vosgienne », sur Le Petit Tholy : Location gite pas cher Vosges, (consulté le )
  158. Emmanuel Rubin et Aymeric Mantoux, Délices d'initiés. Dictionnaire rock, historique et politique de la gastronomie : dictionnaire rock, historique et politique de l’Amérique, Média Diffusion, , 380 p. (ISBN 978-2-35949-113-5, lire en ligne).
  159. Sylvain Larue, L'Œil du Goupil : Une enquête de Léandre Lafforgue, De Borée, , 576 p. (ISBN 978-2-8129-3294-6, lire en ligne).
  160. (it) Epoca, (lire en ligne).
  161. Austin de Croze, Les Plats régionaux de France. 1400 succulentes recettes traditionnelles de toutes les provinces françaises : Austin de Croze, (lire en ligne), page 44.
  162. « Gérardmer Vie associative. La « Tautche de Meuge » fait recette », sur www.vosgesmatin.fr (consulté le )
  163. « Confrérie de la Tautche de Meugé et Nectar de nos Montagnes - Gérardmer (88) », sur Fédération Régionale des Confréries du Grand Est (consulté le )
  164. Louis Gauchat, Jules Jeanjaquet, Ernest Tappolet, Glossaire des Patois de la Suisse Romande, Librairie Droz, (ISBN 978-2-600-05516-1, lire en ligne)
  165. (de) Heddi Nieuwsma, Brot Huusgmacht: Eine kulinarische Reise in 42 knusprigen Rezepten, Helvetiq, (ISBN 978-3-907293-19-5, lire en ligne)
  166. (de) Heddi Nieuwsma, Pains maison: Voyage culinaire en 42 recettes croustillantes, Helvetiq, (ISBN 978-2-940673-19-3, lire en ligne)
  167. Charles Beauquier, Chansons populaires recueillies en Franche-Comté, E. Lechevalier, (lire en ligne)
  168. Betty Bossi, « Quiche suisse », sur www.bettybossi.ch (consulté le )
  169. « Quiche soufflée au gruyère Suisse | LIDL Recettes », sur www.lidl-recettes.fr (consulté le )
  170. Jean-François Mallet, Simplissime 100 recettes Quiches et Cakes à tomber, Hachette Pratique, (ISBN 978-2-01-945895-9, lire en ligne)
  171. « Tarte aux oignons, recette alsacienne, Zewelkueche », sur www.cuisinedenotreterroirfrancais.com (consulté le )
  172. (de) « "Zwiwwelkuche" - Rheinhessen Wine Dictionary - Wine facts - Wine - Rheinhessen », sur Rheinhessen.de (consulté le )
  173. (de) « Schwäbischer Zwiebelkuchen von Juulee | Chefkoch », sur Chefkoch.de (consulté le )
  174. (de) Anne-Katrin Weber et Sabine Schlimm, Backschätze: Rezepte für die Seele, GRÄFE UND UNZER Verlag GmbH, (ISBN 978-3-8338-5961-8, lire en ligne)
  175. (de) Christine C. Riedl, Lindauer Kochbuch, für guten bürgerlichen und feineren Tisch eingerichtet: bestehend in zweitausend und vierzig, in langjähriger Praxis erprobten Rezepten ... ; nebst zuverlässigen Belehrungen über Einmachen des Obstes und der Gemüse, ... und Speisezetteln für alle Jahreszeiten, Stettner, (lire en ligne)
  176. (de) Katharina Mayer, Von Oma mit Liebe: Die besten Kuchentratsch-Rezepte, GRÄFE UND UNZER Verlag GmbH, (ISBN 978-3-8338-7257-0, lire en ligne)
  177. « Flamenkuche à la flamande », sur Ça drache en Nord (consulté le )
  178. (en) New Larousse Gastronomique, Octopus, , 1216 p. (ISBN 978-0-600-63587-1, lire en ligne).
  179. Aline Caron et Sarah Schmidt, Made in Bretagne, Larousse, (ISBN 978-2-03-588475-6, lire en ligne)
  180. « Quiche basque - Kixa », sur Cuisine en Pays Basque (consulté le )
  181. mamie caillou, « Quiche Basquaise », sur LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU (consulté le )
  182. « Quiche florentine », sur qc.allrecipes.ca (consulté le ).
  183. Nicolas Aubineau, Marathon Food : Recettes et conseils nutrition pour optimiser ses performances, Fleurus, , 260 p. (ISBN 978-2-317-01694-3, lire en ligne).
  184. Nicolas Aubineau, Mon programme gourmand pour prendre soin de mon cœur : Un accompagnement jour après jour, Fleurus, , 144 p. (ISBN 978-2-317-01960-9, lire en ligne).
  185. Thalita Alves, « A Brief History of The New Zealand Meat Pie », sur Culture Trip (consulté le )
  186. « Famous New Zealand Bacon & Egg Pie Recipe - Food.com », sur www.food.com (consulté le )
  187. (en) « Tui Flower shares a slice of bacon and egg pie history », sur NZ Herald (consulté le )
  188. « Bacon and egg quiche », sur www.taste.com.au, (consulté le )
  189. (de) Laura Petersen, Plötzlich verführt! Liebesroman, Hallenberger Media Verlag, , 90 p. (ISBN 978-3-944257-20-4, lire en ligne).
  190. « Loisirs. Une quiche lorraine longue de 88 mètres », sur www.vosgesmatin.fr (consulté le )
  191. « France - World's largets quiche | AP Archive », sur www.aparchive.com (consulté le )
  192. Jules Verne, Le chemin de France ; Suivi de Gil Braltar : par Jules Verne ; dessins par Roux..., (lire en ligne).
  193. Sophie de Villenoisy, La Reine des quiches, Denoël, (ISBN 978-2-207-14236-3, lire en ligne)
  194. Morgane Mathieu, Pour ne plus être une quiche en cuisine, Flammarion Jeunesse, , 98 p. (ISBN 978-2-08-149388-9, lire en ligne).
  195. « histoire de vercingétorix - L`Histoire antique des pays et des », sur studylibfr.com (consulté le )
  196. « Le Progrès de la Côte-d’Or - 2 avril 1899 », sur RetroNews (consulté le ).
  197. « Gringoire - 17 décembre 1937 », sur RetroNews (consulté le ).
  198. « La Vie ouvrière - 2 mars 1950 », sur RetroNews (consulté le ).
  199. Esther Ménévis et M. C. Beaton, Agatha Raisin enquête 1 - La quiche fatale, Albin Michel, (ISBN 978-2-226-37601-5, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-François Mallet, Simplissime 100 recettes Quiches et Cakes, Paris, Hachette Pratique, 2021, ouvrages illustrés comprenant Simplissime 100 recettes Quiches et Cakes à tomber (224 p.)
  • Jean-François Mallet, Simplissime 100 recettes légères, légères, Hachette Pratique, (ISBN 978-2-01-945896-6, lire en ligne).
  • Samuel Butler et al., Petites quiches (ce livre donne des recettes de quiches sucrées), Paris, Éditions Artémis, , 62 p. (ISBN 978-2-84416-581-7, lire en ligne)
  • Michel Maincent-Morel, La cuisine de référence : techniques et préparations de base, fiches techniques de fabrication, Clichy, Éditions BPI, , 1040 p. (ISBN 2-85708-360-2).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]