Thomas Keller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Keller.
Thomas Keller
Description de cette image, également commentée ci-après

Thomas Keller, en 2009

Naissance (61 ans)
Camp Pendleton (Californie)
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Diplôme
Docteur honoris causa des arts culinaires 2003, de l’Université Johnson & Wales de Rhode Island
Profession
Autres activités
Président fondateur des Bocuse d'Or USA, de Paul Bocuse
Formation
Distinctions
7 étoiles au Guide Michelin
Chevalier de la Légion d'honneur
Meilleur restaurant du monde 2003 et 2004 par la revue britannique Restaurant
Meilleur Chef en Amérique par la James Beard Foundation et Time magazine...

Thomas Keller, né le à Camp Pendleton en Californie, aux États-Unis, est un célèbre chef cuisinier américain, restaurateur de cuisine française, et auteur de livres de cuisine. Il est reconnu par le monde de l'art culinaire, comme un des meilleurs cuisiniers du monde, avec entre autres 7 étoiles au Guide Michelin, et les titres de meilleur chef d'Amérique 1997 par la James Beard Foundation et Time magazine, et meilleur restaurant du monde 2003 et 2004 par la revue britannique Restaurant (revue)[1]...

Biographie[modifier | modifier le code]

Né sur le Marine Corps Base Camp Pendleton où son père est fusilier marin, Thomas Keller apprend la cuisine très jeune dans le restaurant de sa mère, de Palm Beach en Floride, où il déménage vers l'age de 7 ans. Il apprend ensuite son métier durant un long apprentissage dans de nombreux restaurants aux États-Unis, entre autres avec son mentor Roland Henin à Rhode Island près de New York, qui l'encourage à s'initier à la haute cuisine française[2], puis en France entre 1983 et 1985, notamment dans les prestigieux restaurants gastronomiques de Guy Savoy, Taillevent et Le Pré Catelan à Paris...

En 1986 il ouvre son bar / bistro français / bouchon / boulangerie / pâtisserie française Rakel, à New York[3]. En 1994 il ouvre son restaurant gastronomique The French Laundry (La blanchisserie française) à Yountville dans la Napa Valley / baie de San Francisco en Californie[4], puis son restaurant gastronomique Per se dans le Time Warner Center du Columbus Circle de Manhattan à New York en 2004[5],[6], ainsi que de nombreux autres établissements culinaires à New York et en Californie... Il est régulièrement auréolé de très nombreuses distinctions et prix culinaires, dont les prix de Meilleur chef Californien en 1996 et Meilleur Chef en Amérique en 1997 de la James Beard Foundation, Meilleur Chef de l'Amérique par le Time magazine, docteur honoris causa des arts culinaires en 2003 par l’Université Johnson & Wales de Rhode Island près de New York, pour sa contribution à sa profession...

Il est un des chefs les plus étoilés de l'histoire de l'art culinaire (avec Eugénie Brazier, Marc Veyrat, Joël Robuchon et Alain Ducasse), avec ses prestigieuses Trois étoiles du Guide Michelin pour son restaurant Per se de New York depuis 2006 (premier restaurant étoilé des États-Unis), Trois étoiles pour son restaurant The French Laundry de Yountville depuis 2007, et une étoile pour son Bouchon également de Yountville depuis 2007...

Il est choisi comme conseiller culinaire / formateur pour le film d'animation à succès Ratatouille de Brad Bird et Pixar Animation Studios, sorti en 2007 (élu en 2008 Golden Globe du meilleur film d'animation, et Oscar du meilleur film d'animation), pour lequel il rend célèbre une variation contemporaine de la ratatouille, le Confit byaldi du chef Michel Guérard.

En 2008 Paul Bocuse (et son fils Jérôme Bocuse) lui demande de fonder et présider la fondation Bocuse d'Or USA. Il déclare « Quand le chef Paul Bocuse vous appelle au téléphone et dit qu'il aimerait que vous soyez président de l'équipe américaine, vous dites « Oui, chef ». Il est le modèle, l'icône ». En 2009, Paul Bocuse lui remet le titre de Chevalier de la Légion d'honneur, au nom du Président de la République française Nicolas Sarkozy, en reconnaissance de son engagement à vie aux traditions de la cuisine française, et pour son rôle dans l'élévation de la cuisine aux États-Unis.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Keller, T. Under Pressure. Artisan Publishers, 2008. (ISBN 1-57965-351-0)
  • Keller, T. Bouchon. Artisan Publishers, 2004. (ISBN 1-57965-239-5)
  • Keller, T. The French Laundry Cookbook. Artisan Publishers, 1999. (ISBN 1-57965-126-7)
  • Keller, T., Narlock, L. L., Carabetta, M. The Food Lover's Companion to the Napa Valley: Where to Eat, Cook, and Shop in the Wine Country Plus 50 Irresistible Recipes, 2003. (ISBN 0-8118-3619-3)
  • Keller, T., Vongerichten, J-G. New restaurants unveiled for AOL Time Warner Center. Real Estate Weekly. 47(46) p. 29. Hagedorn Publication.
  • ...

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]