Légion des volontaires étrangers de Lauzun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Légion des volontaires étrangers de Lauzun
Création 1778
Dissolution 1783
Pays France
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Type légion
Rôle infanterie, cavalerie (hussards) et artillerie

La Légion des volontaires étrangers de Lauzun dite aussi Légion de Lauzun est un corps militaire Interarmes ( Infanterie, artillerie et cavalerie ) formé de volontaires étrangers au service de l'Ancien Régime à la fin du XVIIIe siècle. Son colonel propriétaire était Armand Louis de Gontaut-Biron, Duc de Lauzun, le colonel commandant étant le comte Robert Guillaume Dillon. Cette légion mixte d'un millier de volontaires prit part à la guerre d'indépendance des États-Unis de juillet 1780 à mai 1783.

Origines et campagnes[modifier | modifier le code]

Le 1er septembre 1778 voit la création du corps des Volontaires-Etrangers de la Marine, affecté au service de la Marine et des Colonies, composé en théorie de 8 légions mixtes et d'une compagnie générale, pour participer à la guerre contre le Royaume de Grande-Bretagne[1] : chacune des légions était constituée d'après l'ordonnance de septembre 1778 de la façon suivante :

- un état-major composé d'un commandant, d'un aide-major, d'un porte drapeau, d'un adjudant et d'un chirurgien

- 2 compagnies de fusiliers, chacune de 79 hommes et 3 officiers

- 1 compagnie de chasseurs, de 79 hommes et 3 officiers

- 1 compagnie de grenadiers, de 79 hommes et 3 officiers

- 1 compagnie de canonniers de 79 hommes et 3 officiers, avec 4 canons "à la suédoise" (canon de 4 livres)

- 2 escadrons de hussards, chacun d'une compagnie de 52 cavaliers et de 3 officiers

- 1 compagnie d'ouvriers commandée d'un lieutenant et d'un sous-lieutenant

Il était prévu un état-major général pour l'ensemble de 8 légions complété d'une "compagnie générale" de 104 hussards. Finalement trois légions seulement furent réellement mises sur pied.

Le 5 mars 1780, la 2e Légion des volontaires étrangers de la marine change de nom pour devenir la 2e légion des volontaires étrangers de Lauzun[2] ou Légion de Lauzun.

Elle prend part à la guerre d'indépendance des États-Unis de 1780 à 1783. Cette unité mixte (une compagnie de grenadiers, une compagnie de chasseurs, deux escadrons de hussards, une compagnie de canonniers) débarqua à Newport (Rhode Island) en juillet 1780 et passa l'hiver à Lebanon (Connecticut)[3] : les deux compagnies de fusiliers furent laissées en France et participèrent en février 1782, sous les ordres du comte Armand de Kersaint aux opérations de capture de la Guyane néerlandaise occupée par les troupes anglaises.

La légion de Lauzun s'illustra pendant le siège de Yorktown, principalement devant Gloucester le 3 octobre 1781 où ses hussards chassèrent du champ de bataille la cavalerie britannique du colonel Banastre Tarleton. L'unité resta aux États-Unis d'abord à Hampton (Virginie), puis en février 1782 à Charlotte Court House (Virginie), avant de se déplacer en juillet 1782 vers New York. La légion quitta les États-Unis en mai 1783.

Le 14 septembre 1783, la légion devient le régiment de Lauzun hussards[4] et passe au service du ministère de la Guerre.

Équipement[modifier | modifier le code]

Habillement[modifier | modifier le code]

Trompette des hussards des volontaires étrangers de Lauzun en 1780.

Mémoire et traditions[modifier | modifier le code]

Le 5e régiment de hussards est l'héritier des traditions de la Légion de Lauzun.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ordonnance royale du 1er septembre 1778 (SHD)
  2. Ordonnance royale du 5 mars 1780 (SHD)
  3. (en) Selig (Robert), Hussars in Lebabon, a Connecticut town and Lauzun's Legion during the American Revolution, Lebanon, Hictorical Society, 2004
  4. Ordonnance royale du 14 septembre 1783 (SHD)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Liliane & Fred Funcken : L'Uniforme et les Armes des soldats de la guerre en dentelle (XVIIIe siècle), Casterman 1975 pour le Tome 1 (ISBN 2203143150) et 1976 pour le Tome 2 (ISBN 2203143169) - en particulier : tome II pp. 34 & 35 (Hussards) fig. G6.
  • Gérard-Antoine Massoni, "Le Corps des volontaires-étrangers de la Marine" dans Carnet de la Sabretache, Paris, nouvelle série n°135, 1re trimestre 1998, p. 9-13
  • Thomas Balch : Les Français en Amérique pendant la Guerre de l'Indépendance des États-Unis - 1777-1783, A. Sauton Éditeur, Paris 1872 Facsimilé de la Bibliothèque nationale de France

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]