6e division blindée (États-Unis)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Insigne de la 6e division blindée US.

La 6e division blindée de l'armée des États-Unis (Super Sixth, Super sixième en français) était une division blindée de l'armée des États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale.

Créée en 1942 lors de la seconde Guerre mondiale, elle participe à la bataille de Normandie puis à la libération de la Bretagne, à la bataille des Ardennes et à la campagne d'Allemagne. Elle était dirigée par le général Grow.

Histoire[modifier | modifier le code]

Avance de la 6e division blindée en nord-Bretagne (trait continu) en juillet 1944.

La 6e division blindée américaine commandée par le général Robert W. Grow et forte de 15 000 hommes a débarqué à Utah-Beach le 18 juillet 1944. Fer de lance de l'opération Cobra conduite par le général George J. Patton, elle a percé le front de Normandie à Avranches le 31 juillet et elle était devant Brest le lundi 7 août en fin d'après-midi.

Une plaque commémorative, dite « Mémorial de Lormeau »[1], située à Plabennec, évoque la mémoire de 75 soldats de la 6e division blindée américaine tués dans la région de Plabennec et Plouvien les 8 et . Elle porte l'inscription suivante : « À la mémoire des 75 soldats de la 6e division blindée morts au combat les 8 et 9 août 1944 pour libérer cette terre - Sur la pierre et dans notre cœur à jamais. »

Du 18 juillet 1944 au 8 mai 1945, 1275 hommes de la 6e DB sont morts au combat[2].

Cette division blindée est dissoute en 1945 puis recréée en 1950 lors de la guerre froide et à nouveau dissoute en 1956.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]