Joseph Chaumié

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Joseph Chaumié
Image dans Infobox.
Fonctions
Garde des Sceaux, ministre de la Justice
-
Sénateur
Lot-et-Garonne
-
Maire d’Agen (d)
-
Conseiller municipal
Agen
depuis
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activité
Enfants
Autres informations
Parti politique
Membre de
Société philologique hellénique de Constantinople (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Joseph Chaumié est un homme politique français né à Agen le et mort à Clermont-Dessous le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Il naît 12 rue du pont de la Garonne à Agen. Il est le fils de Jacques Sylvain Chaumié et de Thérèse Lacase. Il étudie au lycée de la rue de Saint-Jérome (devenue rue Henri-Martin, là où se trouve de nos jours un collège) puis est admis à la faculté de droit de Paris. Désirant devenir professeur, il se présente au concours de l'agrégation mais échoue, probablement à cause d'un rapport de police. Il s'inscrit au barreau d'Agen en 1875[1].

Défenseur des républicains poursuivis après le , maire d'Agen en 1896, sénateur du Lot-et-Garonne de 1897 à 1919, il joue un rôle important dans la vie politique de la France. Fondateur avec Pierre Waldeck-Rousseau de l'Alliance démocratique, qui s'orientera de plus en plus vers la gauche à la suite de l'affaire Dreyfus, il se voit attribuer par Émile Combes le ministère de l'instruction publique et des Beaux Arts du au , puis devient ministre de la Justice du au dans les gouvernements Maurice Rouvier (2) et Maurice Rouvier (3).

Réformateur de l'enseignement secondaire 1904 et la justice de paix, partisan de la séparation des Églises et de l'État, il mit un terme judiciaire à l'affaire Dreyfus.

Il est le père de Jacques Chaumié et d'Emmanuel Chaumié, députés de Lot-et-Garonne.

Hommage[modifier | modifier le code]

  • Collège Joseph-Chaumié à Agen.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Joseph Chaumié », sur college-joseph-chaumie.fr (consulté le 9 avril 2020).

Sources[modifier | modifier le code]

  • « Joseph Chaumié », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]
  • Grand Larousse Universel, 1989.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :