François Albert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Albert.
François Albert
François Albert, ministre de l'Instruction publique (1924).
François Albert, ministre de l'Instruction publique (1924).
Fonctions
Sénateur 1920-1927
Député (1928-1933)
Gouvernement IIIe république
Groupe politique GD (1920-1927)
RRRS (1928-1933)
Biographie
Date de naissance
Date de décès (à 56 ans)
Résidence Vienne
puis Deux-Sèvres

François Albert est un homme politique français né le à Bordeaux et décédé le à Paris.

Sénateur, député et deux fois ministre, il se situe à l'aile gauche du Parti radical.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les parents de François Albert sont les gardiens du château de Béruges, et issus d'une vieille famille poitevine.

Il fait ses études à l'École normale supérieure en compagnie d'Édouard Herriot, puis commence une grande carrière de journaliste. Il est publié dans plusieurs journaux tels que L'Aurore et l'Homme libre de Georges Clemenceau.

Il lance sa carrière politique en 1907 comme simple élu local, avant de devenir maire de Béruges l'année suivante et sénateur de la Vienne en 1920. Après avoir été nommé deux fois ministre, il est battu aux élections sénatoriales de 1927, mais élu député des Deux-Sèvres un an après, et jusqu'à sa mort en 1933.

Surnommé « le ministricule » à cause de sa petite taille, il est aussi reconnu pour ses talents d'orateur.

Mandats[modifier | modifier le code]

Son fils André Albert retrouvera son siège de député en 1936.

Hommages[modifier | modifier le code]

Le collège de Celles-sur-Belle porte son nom.

Sources[modifier | modifier le code]

  • « François Albert », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]
  • Lucette Brossard-Pissard, Le livre des héros : Héros et personnalités de la Vienne du XXème siècle, Le Pictavien éditeur, , 400 p., p. 13

Liens externes[modifier | modifier le code]