Paul Bénazet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Paul Bénazet
Image illustrative de l'article Paul Bénazet
Fonctions
Député
1906-1932
Sénateur
1933-1940
Gouvernement IIIe République
Groupe politique GRD (1919-1924)
PRS (1924-1932)
GD (1933-1940)
Biographie
Date de naissance
Date de décès
Résidence Indre

Paul Louis Théodore Bénazet, né le à Paris 16e [1]et mort le à Paris 8e, est un homme politique français, membre du Parti républicain-socialiste.

Il est fils de Paul-Antoine-Théodore Bénazet, député et sénateur et de Mathilde Blavet.

Élève de Saint-Cyr, (1895-1896), officier de carrière, lieutenant au 29e dragons, il s'inscrit en faculté de droit, il conduira ses études jusqu'au grade de docteur. Il quitte l'armée à la suite du cas de conscience que posèrent pour lui les grèves de Saint-Étienne et se fait inscrire au barreau de Paris.

Il se présente aux élections législatives du 6 mai 1906 dans la circonscription du Blanc, il n'a que 30 ans, il est élu au premier tour de scrutin. Comme son père il s'intéresse à la défense nationale, il est l'auteur de divers ouvrages : « Défense nationale. Notre sécurité ; 1939 » « J'accuse les vrais responsables de nos revers militaires et les ennemis de la République ; 1945 ».

Il est comme son père maire de Mérigny de 1919 à 1925, son frère le docteur Édouard Bénazet (1880-1927) lui succède à la mairie, la famille était propriétaire du château de la Roche Bellusson depuis 1861.

Il est inhumé au cimetière Montmartre, dans la chapelle familiale.

Carrière[modifier | modifier le code]

  • Député de l'Indre de 1906 à 1932
  • Sénateur de l'Indre de 1933 à 1940
  • Commissaire général à la Guerre chargé de l'Éducation physique du 23 juin 1924 au 11 octobre 1925 dans les gouvernements Édouard Herriot (1) et Paul Painlevé (2)
  • Sous-secrétaire d'État à l'Enseignement Technique du 11 octobre 1925 au 23 juin 1926 dans les gouvernements Paul Painlevé (2), Paul Painlevé (3), Aristide Briand (8), Aristide Briand (9)
  • Précurseur du mouvement européiste, il fonde une association, l'Entente européenne. Bien qu'elle ne débouche pas sur des réalisations concrètes, elle préfigure la construction européenne lancée après la Seconde guerre mondiale.

Sources[modifier | modifier le code]

  • « Paul Bénazet », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]
  • Élisabeth du Réau, L'Idée d'Europe au XXe siècle, Bruxelles, Éditions Complexe, 1996, p. 88

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Acte de naissance de Paul-Louis-Théodore Bénazet sur le site des Archives de Paris 16e acte n° 166