Gare de Verdun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Verdun
Photo de la façade de la gare de Verdun, par temps ensoleillé.
Façade du bâtiment voyageurs.
Localisation
Pays France
Commune Verdun
Adresse Place Maurice Genevoix
Coordonnées géographiques 49° 09′ 56″ nord, 5° 22′ 46″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TER Grand Est
Fret
Caractéristiques
Ligne(s) St-Hilaire-au-Temple à Hagondange
Lérouville à Pont-Maugis
Voies 3 (+ voies de service)
Quais 2
Altitude 200 m
Historique
Mise en service
Architecte Gustave Eiffel
Correspondances
Autobus et autocars voir Intermodalité

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Verdun

Géolocalisation sur la carte : Grand Est

(Voir situation sur carte : Grand Est)
Verdun

Géolocalisation sur la carte : Meuse

(Voir situation sur carte : Meuse)
Verdun

Géolocalisation sur la carte : Verdun

(Voir situation sur carte : Verdun)
Verdun

La gare de Verdun est une gare ferroviaire française de la ligne de Saint-Hilaire-au-Temple à Hagondange, située à proximité du centre-ville de Verdun, sous-préfecture du département de la Meuse, en région Grand Est.

Elle est mise en service le , par la Compagnie des chemins de fer de l'Est.

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français, (SNCF) desservie par des trains TER Grand Est.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Quai d'une gare avec une rame TER Lorraine stationnée le long.
Quai de la gare avec rame TER Lorraine.

Établie à 200 m d'altitude, la gare de bifurcation de Verdun est située au point kilométrique (PK) 276,300[1] de la ligne de Saint-Hilaire-au-Temple à Hagondange, entre les gares ouvertes de Clermont-en-Argonne et d'Étain, et au PK 54,346[1] de la ligne de Lérouville à Pont-Maugis (partiellement déclassée) dont le tronçon de Verdun n'est ouvert qu'au trafic fret.

Histoire[modifier | modifier le code]

Carte postale d'un omnibus, de calèches et de piétons dans la rue avec des bâtiments au fond.
Un omnibus stationne devant la gare, avant la Première Guerre mondiale.

La gare de Verdun est construite en 1868 selon les plans de l'ingénieur Gustave Eiffel. Située dans une zone de servitude militaire, ce qui pourrait gêner la défense de la ville, l'Armée française demande qu'elle soit facilement démontable[2],[3]. Elle est donc composée d'une importante structure métallique faite de poutres et de rails[4].

La station de Verdun est mise en service le par la Compagnie des chemins de fer de l'Est, lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la section d'Aubréville à Verdun[5]. La gare est inaugurée le [3].

En 1914, la gare est transformée en un hôpital d'où des milliers de blessés sont évacués. Au déclenchement de la bataille de Verdun en , les opérations sont suspendues à cause du feu de l'artillerie allemande. Le à 16 h, un train part de la gare pour Paris avec le Soldat inconnu qui sera inhumé sous l'Arc de triomphe[4].

La gare connait une importante activité de fret avec un trafic de bois, de produits chimiques et de chaux[6]. Les trains de chaux viennent des fours à chaux de Dugny-sur-Meuse[7]. Elle connait également une activité de transport de voyageurs et de militaires des unités en garnison[6]. Au plus fort de son activité, le dépôt compte près de 500 cheminots[2].

Fin 1979, la rotonde est démantelée[2].

En 2014, la gare est rénovée dans le cadre de la création de d'une gare multimodale et de la célébration du centenaire de la bataille de Verdun en 2016. Le montant des travaux s'élève à 376 600 [3].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Plaque de marbre noir sur un mur.
Plaque historique et mémorial de guerre sur la gare de Verdun.

Gare de la SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichet, ouvert tous les jours. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport. C'est une gare « Accès TER Lorraine Métrolor », proposant des aménagements et des équipements ainsi que des services pour les personnes à la mobilité réduite[8].

Les 2 quais sont desservis par 2 voies, sans compter les voies de service. Le quai no 1 est d'une longueur utile de 183 m et le quai no 2 de 164 m[9].

Desserte[modifier | modifier le code]

La gare de Verdun est desservie par le TER Grand Est, permettant de rejoindre Metz et Nancy, directement ou via la gare de Conflans - Jarny[8].

Un car TER assure la liaison entre Verdun et Châlons-en-Champagne, permettant ensuite de rejoindre Paris-Est[8],[10].

Intermodalité[modifier | modifier le code]

À côté de la gare ferroviaire se trouve la gare dite multimodale, ouverte en 2014, desservie par le réseau TiV (Transport intercommunal verdunois)[11].

Une navette routière est mise en place, par le conseil départemental de la Meuse, pour atteindre en 30 min la gare de Meuse TGV[12], d'où l'on peut rejoindre Paris ou Strasbourg en h.

Un parking pour les véhicules est aménagé à proximité[8].

Service des marchandises[modifier | modifier le code]

La gare de Verdun est ouverte au service du fret[réf. souhaitée].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau ferré français, vol. 1, Paris, La Vie du Rail, , 239 p. (ISBN 978-2-918758-34-1, notice BnF no FRBNF42716741), p. 58.
  2. a, b et c Jean-Luc Flohic (direction) et al., Les patrimoines des communes de la Meuse, t. 2, Paris, Flohic Éditions, coll. « Les patrimoines des communes de France », , 1278 p. (ISBN 2-84234-0744, notice BnF no FRBNF37193403), « Verdun », p. 1134.
  3. a, b et c [PDF]Pascal Ish, « La gare du Centenaire », L'Est républicain,‎ (lire en ligne).
  4. a et b « La gare de Verdun », sur verdun-meuse.fr, (consulté le 22 février 2016).
  5. Jean-Marc Dupuy, Gares et tortillards de Lorraine, Éditions Cheminements, , 333 p. (ISBN 9782360370016, notice BnF no FRBNF42130556, lire en ligne), p. 244.
  6. a et b « La gare de Verdun », sur espacetrain.com (consulté le 23 février 2016).
  7. Léa Boschiero, « Dugny : le train déraille », sur le site de L'Est républicain, (consulté le 23 février 2016).
  8. a, b, c et d « Gare Verdun », sur ter.sncf.com/grand-est (consulté le 20 août 2017).
  9. Annexe 7.1 au document de référence du réseau ferré national (2013).
  10. « Ligne SNCF Verdun - Châlons-en-Champagne », sur rapidesdelameuse.fr (consulté le 20 août 2017).
  11. « Le réseau TiV », sur bus-tiv.com (consulté le 20 août 2017).
  12. « Navettes Express TGV Gare Meuse », sur rapidesdelameuse.fr (consulté le 20 août 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Terminus Terminus TER Grand Est Étain Conflans - Jarny
ou Hagondange
ou Metz-Ville
ou Nancy-Ville