Uhabia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
l'Uhabia
Bidart, le moulin de Bassilour (1741) sur l'Uhabia.
Bidart, le moulin de Bassilour (1741) sur l'Uhabia.
Caractéristiques
Longueur 15,4 km [1]
Bassin 61 km2
Bassin collecteur l'Uhabia
Débit moyen 65 m3/s (Bidart)
Régime pluvial océanique
Cours
Source Goizbide
· Localisation Saint-Pée-sur-Nivelle
· Altitude 100 m
· Coordonnées 43° 22′ 41″ N, 1° 30′ 41″ O
Embouchure Golfe de Gascogne
· Localisation Bidart
· Altitude 0 m
· Coordonnées 43° 25′ 59″ N, 1° 36′ 04″ O
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Pyrénées-Atlantiques
Régions traversées Nouvelle-Aquitaine
Principales localités Bidart

Sources : SANDRE, Géoportail

L’Uhabia est un petit fleuve côtier du Pays basque français qui se jette dans le golfe de Gascogne à Bidart dans les Pyrénées-Atlantiques.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Bidart surplombant l'Uhabia
Bidart surplombant l'Uhabia
L'Uhabia sous le pont de la RN10
L'Uhabia sous le pont de la RN10
L'Uhabia se jette dans l'océan
L'Uhabia se jette dans l'océan
L'Uhabia contre la vague
L'Uhabia contre la vague

Son nom Uhabia est l’évolution régulière en langue basque de ur habia, mot-à-mot « trou d'eau », qui s’interprète comme « val du cours d’eau ».
Maurice Sacx[2] propose quant à lui l’étymologie basque résultant de la contraction de urhaitz et biak (« les deux rivières »), terme qui correspond assez bien à la réalité, l’Uhabia se formant de la confluence de l’Alhorgako erreka et de l’Alphalako erreka.
L’Uhabia était appelé en 1718[2] Haristioneko errera, soit « ruisseau de la belle chênaie », et Houabea en 1750 (carte Cassini).

Géographie[modifier | modifier le code]

La longueur de son cours d'eau est de 15,4 km[1]. Il prend sa source à Goizbide dans les landes surplombant Ustaritz et Saint-Pée-sur-Nivelle, sous le nom d’Apalagako erreka. Il anime le moulin d'Alotz, puis contourne Arbonne. Il collecte les eaux de l’Alhorgako Erreka qui draine la plaine de Belhardi au nord d’Ahetze.
En fonction de la pluviométrie le débit de l’Uhabia peut passer d'un débit coutumier de 65 m3/s à 200 m3/s comme durant la crue de 1959[2].

Le village de Bidart s’est développé sur les hauteurs surplombant son estuaire.

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans le seul département français des Pyrénées-Atlantiques, l'Uhabia traverse quatre communes[1] et deux cantons - du Labourd - dans le sens amont vers aval : Saint-Pée-sur-Nivelle (source), Arcangues, Arbonne, Bidart (embouchure).

Soit en termes de cantons, il prend source dans le canton d'Ustaritz et a son embouchure dans le canton de Saint-Jean-de-Luz.

Principaux affluents[modifier | modifier le code]

  • Barrandiko Erreka, en provenance d’Othe xuria ;
  • Alhorgako Erreka, en provenance de Zirikolatz ;
  • Alots[3],[4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liste des fleuves de France

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Sandre, « Fiche cours d'eau - Fleuve Uhabia (S50-0400) » (consulté le 22 mai 2014).
  2. a, b et c Maurice Sacx in Ouvrage collectif, Bidart-Bidarte, Saint-Jean-de-Luz, Ekaina, (ISBN 2-9507270-8-5)
  3. Paul Raymond, Dictionnaire topographique Béarn-Pays basque
  4. Ruisseau qui, d'après Paul Raymond, prend sa source à Arcangues et traverse Arbonne avant de se jeter dans l'Uhabia