Jaudy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

le Jaudy
Illustration
Pont sur le Jaudy à La Roche-Derrien (1905).
Loupe sur carte verte la Jaudy sur OpenStreetMap.
Caractéristiques
Longueur 47,8 km [1]
Bassin 388 km2 [1]
Bassin collecteur Jaudy-Guindy-Bizien
Nombre de Strahler 5
Régime pluvial océanique
Cours
Source au lieu-dit Kermasson
· Localisation Tréglamus
· Altitude 250 m
· Coordonnées 48° 32′ 16″ N, 3° 16′ 48″ O
Embouchure Manche
· Localisation Trédarzec
· Altitude m
· Coordonnées 48° 50′ 20″ N, 3° 11′ 48″ O
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Guindy, ruisseau de Poulloguer, ruisseau de Kerogan, Run en Spern
· Rive droite Moulin Bizien, Théoulas
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Côtes-d'Armor
Arrondissements Guingamp, Lannion
Cantons Callac, Bégard, Tréguier
Régions traversées Drapeau de la Bretagne Bretagne
Principales localités La Roche-Derrien, Tréguier

Sources : SANDRE:« J20-0300 », Géoportail, OpenStreetMap

Le Jaudy (en breton Yeodi) est un fleuve côtier dans le Trégor, dans le département des Côtes-d'Armor dans la région Bretagne, qui se jette dans la Manche.

Géographie[modifier | modifier le code]

La longueur de son cours d'eau est de 48 km[1]. Le Jaudy prend sa source dans la commune de Treglamus, au lieu-dit Kermasson, à 250 m d'altitude[2].

À La Roche-Derrien commence l'estuaire et à Tréguier ses eaux se mêlent à celles du Guindy pour former la rivière de Tréguier, l'un des plus beaux abers de Bretagne[3].

Villes traversées[modifier | modifier le code]

Bégard, La Roche-Derrien, Tréguier

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans le seul département des Côtes d'Armor, le Jaudy traverse les treize communes suivantes de Tréglamus (source), Louargat, Pédernec, Saint-Laurent, Bégard, Brélidy, Coatascorn, Runan, Prat, Mantallot, Langoat, La Roche-Jaudy, Minihy-Tréguier (embouchure).

Soit en termes de cantons, le Jaudy prend source dans le canton de Callac, traverse le canton de Bégard, conflue dans le canton de Tréguier, dans les arrondissements de Guingamp et de Lannion, dans les intercommunalités de Guingamp-Paimpol Agglomération, Lannion-Trégor Communauté

Toponymes[modifier | modifier le code]

Le Jaudy a donné son hydronyme à l'ancienne commune de Pommerit-Jaudy, et à la nouvelle commune de La Roche-Jaudy.

Sur les noms des deux rivières Jaudy et Guindy, Philippe Jouët écrit[4] : « Les deux noms de rivières Jaudy et Guindy présentent une similitude dans leur dernière syllabe. Leur explication doit prendre en compte la situation des deux cours d'eau par rapport à la ville et siège épiscopal de Tréguier. Le territoire de la ville est déterminé à l'ouest par le Guindy, à l'est par le Jaudy qui forment la presqu'île de confluence qui limitait l'expansion de la ville. On retient aussi, avec L. Le Clerc, que 'le Grand-Tréguier ou bas Tréguier [s'étend] entre la mer et le Jaudy ; le Petit-Tréguier ou haut Tréguier, entre le Jaudy et le Trieux' (Grammaire bretonne du dialecte de Tréguier, Saint-Brieuc, 1911, p. 234). La forme écrite du nom du Jaudy, gyendi (pour gyeudi) en 1330 est à rapprocher du nom de paroisse et commune Yaudet, Br. ar Ye(o)ded, du latin *civitat- « cité », qui montre même évolution de l'initiale (parallélisme relevé par Jérémy Loysance et Ronan Jolais). Pour Jaudy, la forme écrite Eude de 1516 (/jewde/) révèle l'évolution de la voyelle finale. Nous avançons que Jaudy vient de *civitatis « de la cité » ou de civitat(em), par un stade *kjewd-e/i-d. Pour l'autre rive de la cité, nous avançons *cinitatis issu de latin uicinitas « (limite de) vicinité » > *(wi)gindei- > *gindi, modBr. Gindi ; autre hypothèse : *cincti, du latin cinctus -us, de cingo -ere « ceindre ; environner, entourer ». Précisons qu'en l'occurrence l'emploi de ces mots latins était administratif et qu'on peut le situer dans le contexte du haut Moyen Âge breton. En tout état de cause d'autres noms ont pu être portés par telles ou telles parties des deux cours d'eau en-dehors de la ville. »

Bassin versant[modifier | modifier le code]

Le Jaudy traverse quatre zones hydrographiques « Le Jaudy du Guindy (nc) à la mer », « Le Jaudy de sa source au rau de Theoulas (c) », « Le Guindy & ses affluents », « Le Jaudy du rau de Theoulas (nc) au Guindy (nc) »[1].

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Affluents[modifier | modifier le code]

Le Jaudy à ving tronçons affluents référencés[1]. Quatre affluents ont plus de dix kilomètres de longueur :

Deux autres affluents ont un nom :

Rang de Strahler[modifier | modifier le code]

Donc le rang de Strahler du Jaudy est de cinq.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Son régime hydrologique est dit pluvial océanique.

Climat des Côtes-d'Armor[modifier | modifier le code]

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

wikilien alternatif2

Les coordonnées de cet article :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. rd pour rive droite et rg pour rive gauche

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Jaudy (J20-0300) » (consulté le )
  2. « Source du Jaudy » sur Géoportail (consulté le 23 juin 2020).
  3. Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le )
  4. Ph. Jouët, « "Deux noms de rivières du Trégor." », Bulletin AEC,‎
Ressource relative à la géographieVoir et modifier les données sur Wikidata :