Rioulan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Rioulan
(vallon de Saint-Antonin, Vallon de Besseuges)
Illustration
Caractéristiques
Longueur 11,7 km [1]
Bassin collecteur Var
Nombre de Strahler 4
Régime pluvial méridional
Cours
Source sous le col de Rigaudon (1 365 m)
· Localisation La Rochette
· Altitude 1 113 m
· Coordonnées 43° 55′ 38″ N, 6° 53′ 44″ E
Confluence Estéron
· Localisation Aiglun
· Altitude 398 m
· Coordonnées 43° 51′ 53″ N, 6° 57′ 06″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Départements Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes
Arrondissements Castellane, Nice et Grasse

Sources : SANDRE:« Y6420500 », Géoportail

Le Rioulan est une rivière française des départements des Alpes-de-Haute-Provence et des Alpes-Maritimes, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur et un affluent gauche de l'Estéron, donc un sous-affluent du Var.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Rioulan naît sur le territoire de la commune de La Rochette dans le département des Alpes-de-Haute-Provence, à 1 113 m d'altitude[2], sous le col de Rigaudon (1 365 m) et la Montagne de Gourdan. Il s'appelle, dans cette partie haute, le Vallon de Besseuges.

De 11,7 km de long[1], il traverse la clue du Pali, à côté de la crête de Sauma Longa, puis la clue du Riolan, et coule globalement du Nord-ouest vers le sud-est[3].

Son confluent, en rive gauche de Estéron est sur la commune d'Aiglun, à 398 m d'altitude[4], au nord-est de Vascognes, près des lieux-dits le Colombier et le Moulin sur la commune de Sigale.

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans les deux départements des Alpes-de-Haute-Provence et des Alpes-Maritimes, le Rioulan traverse sept communes[1] et quatre cantons :

Soit en termes de cantons, le Rioulan prend source sur le canton d'Entrevaux, traverse le canton de Puget-Théniers, canton de Roquestéron, conflue sur le canton de Saint-Auban, le tout dans les arrondissement de Castellane, arrondissement de Nice et arrondissement de Grasse.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

Le Rioulan traverse une seule zone hydrographique « L'Estéron de la Gironde au Riou » (Y642).

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Affluents[modifier | modifier le code]

Le Rioulan a six affluents référencés[1] :

  • le Vallon des Adous (rg[note 1]), ?km avec un affluent :
    • le Vallon du Pontet (rd), ?km
  • le Vallon de Saint-Antonin (rg), ?km avec quatre affluents :
    • Vallon de Saint-Antonin (rg), avec un affluent :
      • le ravin de Rivière Pelat (rd), ?km
    • le Ravin de Vérédon (rd), ?km
    • le Vallon de l'Ern et de Serre Lions (rd), ?km
    • le Vallon de la Penne (rd), ?km avec trois affluents :
      • le ruisseau de la Fondua (rg), ?km
      • le ruisseau de la Penne (rd), ?km
      • le vallon de la Font du Renard (rd), ?km
  • le Vallon des Miolans (rd), ?km avec deux affluents :
    • le Ravin du Moulin (rg), avec deux affluents :
      • le Ravin du Raï (rg), ?km
      • le Ravin des Moulières (rg), ?km
  • le Vallon des Graous (rd), ?km
  • le Vallon du Pali (rg), ?km
  • le Vallon de l'Estrech (rd), ?km avec un affluent :
    • le Vallon des Matégeanes (rg), ?km

Rang de Strahler[modifier | modifier le code]

Le rang de Strahler est donc de quatre.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. rd pour rive droite et rg pour rive gauche

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Rioulan (Y6420500) » (consulté le 17 mai 2014)
  2. « Source du Rioulan » sur Géoportail (consulté le 17 mai 2014).
  3. Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 17 mai 2014)
  4. « Confluence du Rioulan en rive gauche de l'Estéron » sur Géoportail (consulté le 17 mai 2014).
Ressource relative à la géographieVoir et modifier les données sur Wikidata :