Aliso

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aliso (homonymie).

l'Aliso
(fiumi Raghunti, Ruisseau de Nocio)
Illustration
L'Aliso depuis le « Pont de fer » (D81) à Saint-Florent
Carte.
Canton de Biguglia-Nebbio en Haute-Corse
l'Aliso sur OpenStreetMap.
Caractéristiques
Longueur 20,6 km [1]
Bassin 131 km2 [1]
Bassin collecteur Aliso
Débit moyen 0,577 m3/s (Oletta) [2]
Nombre de Strahler 5
Organisme gestionnaire Comité de bassin de Corse[3]
Régime pluvial méridional
Cours
Source à 200 mètres au nord du Bocca di Tenda (1219 m)
· Altitude 1 190 m
· Coordonnées 42° 33′ 55″ N, 9° 13′ 19″ E
Embouchure Golfe de Saint-Florent (Mer Méditerranée)
· Localisation Saint-Florent
· Altitude m
· Coordonnées 42° 40′ 48″ N, 9° 17′ 52″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Fiumicellu, Salti, Porraghia
· Rive droite Salinelle, Concia
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Haute-Corse
Arrondissement Calvi
Cantons Biguglia-Nebbio
Régions traversées Corse
Principales localités Saint-Florent

Sources : SANDRE:« Y7500500 », Géoportail, Banque Hydro, OpenStreetMap

L'Aliso est un petit fleuve côtier français qui coule dans la région Corse dans le département de Haute-Corse et se jette dans la Mer Méditerranée.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'Aliso est le cours d'eau principal du Nebbio. Il arrose la plaine d'Oletta ou Conca d'Oro, une riche plaine alluviale qui a donné son nom au Canton de la Conca-d'Oro.
La longueur de son cours d'eau est de 20,6 km[1]. Pour l'Institut géographique national, dans son cours supérieur l'Aliso s'appelle Ruisseau de Nocio, puis fiumi Raghiunti. Il prend source à 200 mètres au nord du Bocca di Tenda (1 219 m), à 1 190 mètres d'altitude, sur la commune de Sorio. Il se jette dans la mer Méditerranée, dans le golfe de Saint-Florent, sur la commune de Saint-Florent, dans le port de plaisance même.

Les fleuves côtiers voisins sont à l'Ouest, le Liscu dans le Désert des Agriates, et à l'Est, le Fium'Albino qui a son embouchure sur la commune de Farinole.

Rose des vents Mer Méditerranée (Golfe de Saint-Florent) U Guadu Grande Rose des vents
le Liscu N le Fium'Albino
O    l'Aliso    E
S
Bevinco

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

L'Aliso en amont du Pont de fer à Saint-Florent.

Dans le seul département de la Haute-Corse, L'Aliso traverse les sept communes[1] suivantes, dans le sens amont vers aval, de Sorio (source), San-Gavino-di-Tenda, Piève, Rapale, Santo-Pietro-di-Tenda, Oletta, Saint-Florent (embouchure).

Soit en termes de cantons, l'Aliso prend sa source sur l'ancien canton du Haut-Nebbio maintenant le canton de Biguglia-Nebbio , puis conflue sur l'ancien canton de la Conca-d'Oro, mais aujourd'hui dans le même canton de Biguglia-Nebbio, dans l'arrondissement de Calvi.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

Le bassin versant « L'Aliso » (Y750) fait 131 km2[1]. Ce bassin versant est constitué à 84,52 % de « forêts et milieux semi-naturels », à 14,11 % de « territoires agricoles », à 1,31 % de « territoires artificialisés », à 0,31 % de « surfeaces en eau »[1].

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

L'organisme gestionnaire est le Comité de bassin de Corse[3], depuis la loi corse du .

Affluents[modifier | modifier le code]

L'Aliso a treize ruisseaux affluents référencés[1] :

  • le ruisseau de Stollu (rd[note 1]), 3,9 km, ou aussi ruisseau de Bocca Pitese sur les deux communes de Sorio et Piève.
  • le ruisseau de Campucassu (rg) 3,5 km, ou aussi ruisseau de Tacolaie sur les deux communes de Piève et Sorio avec un affluent :
  • le ruisseau de Spelonca (rg), 1,5 km, entièrement sur la commune de Sorio.
  • le ruisseau de Furnelli (rd) 1,8 km, sur les trois communes de Piève, Rapale et Sorio.
  • le ruisseau de Canne (rg) 1,8 km, sur les quatre communes de San-Gavino-di-Tenda, Piève, Rapale et Sorio.
  • le ruisseau de Ficapenta (rd) 2,5 km, ou aussi ruisseau de Castagnola, sur les quatre communes de San-Gavino-di-Tenda, Piève, Rapale et Sorio avec deux affluents :
    • le ruisseau de Codiglione (rd) 0,9 km, entièrement sur la commune de Piève.
    • le ruisseau de Carpiniccia (rg) 2,6 km, sur les trois communes de Piève, Rapale et Sorio.
  • le ruisseau Salinelle (rd) 8,2 km sur les six communes de Murato, Olmeta-di-Tuda, Oletta, Vallecalle, Piève et Rapale avec quatre affluents :
    • le ruisseau de Lenze
    • le ruisseau de Valdo,
    • le ruisseau de Campodata',
    • le ruisseau de Furmicaiola. Sur son cours a été créé un barrage formant le lac de Padula, mis en service en 1991.
  • le ruisseau de Salti (rg) 8 km avec un affluent :
    • le ruisseau de Leccia Torta
  • le ruisseau de Porraghia (rg) 7,9 km avec cinq affluents :
    • le ruisseau de Valdu a u Mulinu
    • le ruisseau de Perchia
    • le ruisseau de Capina
    • le ruisseau d'Agnani
    • le ruisseau de Vaccario
  • le ruisseau de Morello (rg) 4,8 km avec un affluent :
    • le ruisseau de Pilocaccio
  • le ruisseau de la Concia (rd) 9 km avec trois affluents :
    • le ruisseau de Loto
    • le ruisseau de Lenza Longo
    • le ruisseau de Mercurio

L'institut géographique national ajoute le ruisseau de Poggio en rive droite[4].

Rang de Strahler[modifier | modifier le code]

Son rang de Strahler est de cinq.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

L'Aliso à Oletta (Malpergo)[modifier | modifier le code]

La station Y7505010, l'Aliso à Oletta (Malpergo) a fonctionné de 1972 à 1996[2] pendant vingt-cinq ans.

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : Y7505010 - L'Aliso à Oletta (Malpergo)[2]
(données calculées sur 25 ans - de 1972 à 1996)

Étiage ou basses eaux[modifier | modifier le code]

À l'étiage, c'est-à-dire aux basses eaux, le VCN3, ou débit minimal du cours d'eau enregistré pendant trois jours consécutifs sur un mois, en cas de quinquennale sèche s'établit à 0,003 m3/s ou 3 l/s, ce qui est très faible[2].

Crues[modifier | modifier le code]

Sur cette courte période d'observation de vingt-cinq ans, le débit journalier maximal a été observé le pour 93,2 m3/s. Le débit instantané maximal a été observé le [note 2] avec 362,0 m3/s en même temps que la hauteur maximale instantanée de 395 mm soit 3,95 m[2].

Le QIX 2 est de 69,0 m3/s, le QIX 5 est 130,0 m3/s, le QIX 10 est de 170,0 m3/s et le QIX 20 est de 210,0 m3/s[2].

Lame d'eau et débit spécifique[modifier | modifier le code]

La lame d'eau écoulée dans cette partie du bassin versant de la rivière est de 266 millimètres annuellement, ce qui est légèrement en dessous de la moyenne en France, à 300 mm/an. Le débit spécifique (Qsp) atteint 8,4 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin[2].

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

L'Aliso à Ghjuncaja (Piève)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. rd pour rive droite et rg pour rive gauche
  2. à 18h36

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g Sandre, « Fiche cours d'eau - L'Aliso (Y7500500) » (consulté le 21 juin 2009)
  2. a b c d e f et g Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - l'Aliso à Oletta (Malpergo) (Y7505010) » (consulté le 17 février 2013)
  3. a et b « Le Comité de bassin de Corse », sur www.eaurmc.fr (consulté le 11 février 2017)
  4. Géoportail - Institut géographique national (France), « Géoportail : Saint-Florent » (consulté le 21 juin 2009)

Ressources relatives à la géographie : GeoNames • OpenStreetMap • SandreVoir et modifier les données sur Wikidata