Careï

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Careï (homonymie).
le Careï
Le Careï à Menton sous l'autoroute A8
Le Careï à Menton sous l'autoroute A8
le Careï dans le Mentonais
le Careï dans le Mentonais
Caractéristiques
Longueur 10 km [1]
Bassin 20 km2 [2]
Bassin collecteur Careï
Débit moyen ?
Nombre de Strahler 3
Organisme gestionnaire SIECL[3]
Régime pluvial méridional
Cours
Source au sud-ouest du Mont Razet (1 287 m)
· Localisation Castillon
· Altitude 1 100 m
· Coordonnées 43° 50′ 42″ N, 7° 27′ 55″ E
Embouchure La Mer Méditerranée
· Localisation Menton
· Altitude 0 m
· Coordonnées 43° 46′ 20″ N, 7° 29′ 57″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Ciambaïro, Condamine, Canta Merio
· Rive droite trois ravins
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Alpes-Maritimes
Arrondissement Nice
Cantons Sospel, Menton-Est
Régions traversées Provence-Alpes-Côte d'Azur
Principales localités Menton

Sources : SANDRE:« Y6530540 », Géoportail, OREMA-PACA[2], INPN[4]

Le Careï est une rivière française du département Alpes-Maritimes de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur et un petit fleuve côtier qui se jette en Mer Méditerranée.

Géographie[modifier | modifier le code]

Embouchure du Careï devant le casino de Menton.
Embouchure du Careï devant le casino de Menton.
embâcle sur le Careï à Menton.
embâcle sur le Careï à Menton.
Zone d'activités du Careï à Menton.
Zone d'activités du Careï à Menton.
Début de la partie couverte sur 1,5 km à Menton.
Début de la partie couverte sur 1,5 km à Menton.

De 10 kilomètres de longueur[1], le Careï prend sa source sur la commune de Castillon, à 1 100 mètres d'altitude, au sud-ouest du Mont Razet (1 287 m)[5].

Il coule globalement du nord-ouest vers le sud-est[6] et passe sous l'autoroute A8 dite la Provençale. Sur la partie terminale, il est couvert sur plus de 2 kilomètres.

Il a son embouchure avec la mer Méditerranée sur la commune de Menton, à 0 mètres d'altitude[7].

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans le seul département des Alpes-Maritimes, le Careï traverse trois communes[1] et deux cantons :

Bassin versant[modifier | modifier le code]

La superficie du bassin versant Côtiers du Paillon à la frontière italienne (Y653) est de 95 km2[1]. Le bassin versant du Careï est de 20,34 km2 de superficie[2].

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Le SIECL ou Syndicat Intercommunal des Eaux des Corniches et du Littoral, s'occupe de la production et de la distribution d'eau potable -exclusivement, donc sans collecte et traitement des eaux usées -[3],[8].

Affluents[modifier | modifier le code]

Le Careï a un seul affluent référencé[1] :

  • le ruisseau de Ciambaïro (rg[note 1]), 3,4 km, sur les deux communes de Castillon et Castellar avec un affluent :
    • le ruisseau de la Romogieré (rg), 1,4 km, sur la seule commune de Castellar.
  • le ruisseau de la Condamine (rg), 2,7 km, sur la seule commune de Castellar.
  • le ruisseau de Canta Merio (rg), 2,3 km, sur les deux communes de Menton, Castellar.

Géoportail ajoute :

  • le ravin de l'Ubac Foran,
  • le ravin de Bramafan,
  • le ravin de la Tuve,

Rang de Strahler[modifier | modifier le code]

Le rang de Strahler est donc de trois.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Aménagements[modifier | modifier le code]

Viaduc du Careï aujourd'hui sur l'ancienne ligne de tramway de Menton à Sospel.
Viaduc du Careï aujourd'hui sur l'ancienne ligne de tramway de Menton à Sospel.

L'hiver 2013-2014 a été très pluvieux et de nombreux éboulements ont bloqués les routes d'accès de l'arrière pays. En remontant la vallée du Careï fortement occupé et dont la partie basse sur plus d'un kilomètre et demi est couverte : casino en bord de mer, esplanade pour la fête des citrons, gare routière et marché, zones commerciales, puis zone d'activités industrielles.

La vallée a aussi servi au XIXe siècle à la ligne du tramway de Menton à Sospel et des viaducs désaffectés témoignent de cette ligne.

Écologie et Site Natura 2000[modifier | modifier le code]

La Vallée du Careï est avec les collines de Castillon, inscrite comme site du Réseau Natura 2000, pour une superficie de 4 816 hecatres enregistré depuis le 7 novembre 2013, comme SIC ou Site d'intérêt communautaire, pour l'instant sans plan de gestion: FR9301567 - Vallée du Careï - collines de Castillon[4]. Une association locale l'ASPONA ou ASsociation POur la sauvegarde de la NAture et des sites de Roquebrune Cap-Martin Menton et environs, sise à Roquebrune Cap Martin, suit le sujet[9].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. rd pour rive droite et rg pour rive gauche

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Careï (Y6530540) » (consulté le 7 mai 2014)
  2. a, b et c « OREMA-PACA : bassin versant : Le Careï », sur www.observatoire-eau-paca.org (consulté le 16 mai 2014)
  3. a et b « Syndicat Intercommunal des Eaux des Corniches et du Littoral - nature du syndicat », sur www.siecl.fr (consulté le 12 mai 2014)
  4. a et b Fiche FR9301567 - Vallée du Careï - collines de Castillon sur le réseau Natura 2000 (consulté le )
  5. Source du Careï sur Géoportail (consulté le 14 avril 2014).
  6. Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 7 mai 2014)
  7. Embouchure du Careï sur Géoportail (consulté le 11 avril 2014).
  8. « Syndicat Intercommunal des Eaux des Corniches et du Littoral - ressources », sur www.siecl.fr (consulté le 12 mai 2014)
  9. « ASPONA - ASsociation POur la sauvegarde de la NAture et des sites de Roquebrune Cap-Martin Menton et environs », sur aspona.free.fr (consulté le 12 juin 2014)

Bases de données géographiques : GeoNames • SandreVoir et modifier les données sur Wikidata