Vionène

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

la Vionène
(torrent le Demant)
Illustration
La vallée de la Vionène vue depuis Roubion.
Carte.
troisième affluent droit en partant de l'amont de la Tinée
Loupe sur carte verte la Vionène sur OpenStreetMap.
Caractéristiques
Longueur 16,7 km [1]
Bassin 47 km2 [2]
Bassin collecteur le Var
Débit moyen (Saint-Sauveur-sur-Tinée)
Nombre de Strahler 3
Organisme gestionnaire SMIAGE ou Syndicat mixte Inondations, Aménagements et Gestion de l'Eau maralpin[3]
Régime nivo-pluvial
Cours
Source à 1 km au sud-ouest du Mont Mounier (2 817 m)
· Localisation Beuil
· Altitude 2 400 m
· Coordonnées 44° 08′ 40″ N, 6° 57′ 17″ E
Confluence la Tinée
· Localisation Saint-Sauveur-sur-Tinée
· Altitude 477 m
· Coordonnées 44° 04′ 59″ N, 7° 06′ 10″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Fabre, Blanco, Pervoux
· Rive droite Saint-Sébastien, Moulin
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Alpes-Maritimes
Arrondissement Nice
Cantons Vence, Tourrette-Levens
Régions traversées Provence-Alpes-Côte d'Azur
Principales localités Saint-Sauveur-sur-Tinée

Sources : SANDRE:« Y6220600 », Géoportail, OREMA-PACA[2], OpenStreetMap

La Vionène est une rivière française du département Alpes-Maritimes, de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, et un affluent droit de la Tinée, donc un sous-affluent du fleuve le Var.

Géographie[modifier | modifier le code]

De 16,7 kilomètres de longueur[1], la Vionène prend sa source sur la commune de Beuil, à 2 400 mètres d'altitude, à 1 km au sud-ouest du Mont Mounier (2 817 m), et juste sous le col de Crousette[4]. Dans cette partie haute, elle porte aussi le nom de Torrent de Démant jusqu'à Vignols. Après Vignols, le sentier GR5 de grande randonnée descend sa vallée.

Globalement, la Vionène coule du nord-ouest en direction du sud-est[5].

Elle conflue en rive droite de la Tinée sur la commune de Saint-Sauveur-sur-Tinée, à 477 mètres d'altitude[6].

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans le seul département des Alpes-Maritimes, la Vionène traverse les quatre communes[1] suivantes, dans le sens amont vers aval, de Beuil (source), Roubion, Roure, Saint-Sauveur-sur-Tinée (confluence).

Soit en termes de cantons, la Vionène prend source dans l'ancien canton de Guillaumes, aujourd'hui le canton de Vence, conflue dans l'ancien canton de Saint-Sauveur-sur-Tinée, aujourd'hui le canton de Tourrette-Levens, le tout dans l'arrondissement de Nice et dans les intercommunalité Communauté de communes Alpes d'Azur et Métropole Nice Côte d'Azur.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

La Vionène traverse une seule zone hydrographique « La Tinée du vallon de Mollières inclus au vallon de Bramafan » (Y622) de 556 km2 de superficie[1]. Le bassin versant est occupé à 99,06 % par des « forêts et milieux semi-naturels », à 0,84 % de « territoires agricoles », à 0,15 % de « territoires artificialisés », et à 0,04 % de « surfaces en eau »,[note 1]. La pente moyenne de la rivière est importante : 11,89 %[7].

Le bassin versant de la Vionène est de 47 km2 de superficie[2]. Les cours d'eau voisins sont la Tinée au nord, au nord-est et à l'est, le Var au sud-est, au sud et au sud-ouest, le Tuébi et le Cians à l'ouest, et le vallon de Roya au nord-ouest[2],[5],[8].

Rose des vents le vallon de Roya la Tinée la Tinée Rose des vents
le Tuébi
le Cians
N la Tinée
O    la Vionène    E
S
le Var le Var le Var

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Le SMIAGE ou Syndicat Mixte Inondations, Aménagements et Gestion de l'Eau maralpin, créé en le (4 ans), s'occupe désormais de la gestion des bassins versants des Alpes-Maritimes, en particulier de celui du fleuve le Var[9]. Celui-ci « a été reconnu comme EPTB, avec les félicitations du jury, lors de la séance du comité de bassin de l’Agence l’eau Rhône-Méditerranée-Corse du vendredi 22 juin 2018 car il porte à la fois des politiques liées à la prévention du risque inondation et la gestion des milieux aquatiques »[9],[3].

Affluents[modifier | modifier le code]

La Vionène a un cinq tronçons affluents référencés[1], tous de moins de cinq kilomètres de longueur :

  • le Riou Fabre (rg[note 2]), 1,3 km sur la seule commune de Roubion.
  • le Riou Blanco (rg), 1 km sur les deux communes de Roubion et Roure.
  • le ruisseau de Pervoux (rg), 1,4 km sur la seule commune de Roure.
  • le Vallon de Saint-Sébastien (rd), 3,6 km sur les trois communes de Beuil, Roubion, et Roure avec un affluent :
    • le valon de Fortunette ou vallon de la Frachette (rd), 2,9 km sur la seule commune de Roubion.
  • le vallon du Moulin ou vallon des Douces (rd), 4,1 km sur la seule commune de Roubion.

Rang de Strahler[modifier | modifier le code]

Le rang de Strahler de la Vionène est donc de trois par le vallon de Saint-Sébastien.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Son régime hydrologique est dit nivo-pluvial.

Climat des Alpes-Maritimes[modifier | modifier le code]

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

La Vionène est référencée et éligible pour le canyoning sur la commune de Roure[10], ou pour la randonnée pédestre[11]. La Vionène est aussi connue pour ses cascades[12].

Le parc national du Mercantour[modifier | modifier le code]

La Vionène fait partie du parc national du Mercantour.

Znieff[modifier | modifier le code]

La Vionène est inclus dans une grande ZNIEFF de type I de 36 379 hectares, décrite depuis 1988, sur douze communes, dite ZNIEFF 930012659 - « Bassin de la Haute Tinée »[13].

Pêche et AAPPMA[modifier | modifier le code]

L'AAPPMA dite « la Moyenne Tinée » gère le bassin versant de la Vionène[14].

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

wikilien alternatif2

Les coordonnées de cet article :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le SANDRE 2020 n'affiche plus les superficies des zones hydrographiques, ni les répartitions par type de territoire.
  2. rd pour rive droite et rg pour rive gauche.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Sandre, « Fiche cours d'eau - La Vionène (Y6220600) » (consulté le ).
  2. a b c et d « OREMA-PACA : bassin versant : la Vionène », sur www.observatoire-eau-paca.org (consulté le ).
  3. a et b « le territoire Maralpin », sur www.smiage.fr (consulté le ).
  4. « Source de la Vionène » sur Géoportail (consulté le 12 mai 2014)..
  5. a et b Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le ).
  6. « Confluence de la Vionène en rive droite de la Tinée » sur Géoportail (consulté le 12 mai 2014)..
  7. « Rivière La Vionène », sur www.annuaire-mairie.fr (consulté le ).
  8. [PDF] « Bassins versants topographiques des Alpes-Maritimes », sur www.observatoire-eau-paca.org/ (consulté le ).
  9. a et b « Préserver le cadre de vie - Inondations, aménagement et gestion de l'eau », sur www.departement06.fr.
  10. « Vallon de La Vionène - Roure (Alpes-Maritimes) », sur www.descente-canyon.com (consulté le ).
  11. « Boucle du Hameau de Vignols (1800m), Vallée de la Vionène », sur www.altituderando.com (consulté le ).
  12. « Cascade de la Vionène (Alpes-Maritimes) », sur www.naturepixel.com (consulté le ).
  13. ZNIEFF 930012659 - Bassin de la Haute Tinée sur le site de l’INPN et sa carte sur le site de la DIREN..
  14. « Fédération de Pêche 06 - La Tinée », sur www.peche06.fr (consulté le ).
Ressource relative à la géographieVoir et modifier les données sur Wikidata :