Banquière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

la Banquière
(Rio Sec, ruisseau de Gorghe Scure, ruisseau de Péloubié, le Paillon de Levens)
Illustration
La Banquière traversant Saint-André-de-la-Roche.
la Banquière sur OpenStreetMap.
Caractéristiques
Longueur 19,1 km [1]
Bassin 40,6 km2 [2]
Bassin collecteur le Paillon
Débit moyen (Nice)
Nombre de Strahler 2
Organisme gestionnaire SMIAGE ou Syndicat mixte Inondations, Aménagements et Gestion de l'Eau maralpin[3]
Régime pluvial méridional
Cours
Source ruisseau de Péloubié
· Localisation Levens
· Altitude 1 012 m
· Coordonnées 43° 51′ 45″ N, 7° 15′ 50″ E
Confluence le Paillon
· Localisation Nice
· Altitude 43 m
· Coordonnées 43° 43′ 52″ N, 7° 17′ 04″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche sans
· Rive droite Ruisseau de Revesté
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Alpes-Maritimes
Arrondissement Nice
Cantons Levens, Nice-7, Nice-13
Régions traversées Drapeau de Provence-Alpes-Côte d'Azur Provence-Alpes-Côte d'Azur
Principales localités Nice

Sources : SANDRE:« Y6520520 », Géoportail, OREMA-PACA, OpenStreetMap

La Banquière est une rivière du département des Alpes-Maritimes, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, et un affluent droit du fleuve côtier le Paillon et qui conflue sur la ville de Nice.

Géographie[modifier | modifier le code]

De 19,1 km de longueur[1], la Banquière prend source sur la commune de Levens, entre les lieux-dits Trébausses et Sarse Subrane, à 1 012 m d'altitude[4]. Elle s'appelle dans cette partie Ruuiseau de Péloubié. Après avoir traversé le village de Sainte-Claire, elle s'appelle ruisseau de Gorge Obscure[note 1].

Elle coule globalement du nord vers le sud[5]. Après avoir traversé le Plan d'Arrieu, elle s'appelle le Rio Sec, et s'appelle la Banquière après avoir traversé Tourrette-Levens.

Elle conflue en rive droite du Paillon, sur la commune de Nice, juste après être passée sous l'autoroute A8, à 43 m d'altitude[6].

Pour certains, la Banquière est aussi le Paillon de Levens[7].

Communes et cantons traversées[modifier | modifier le code]

Saint-André-de-la-Roche traversé par la Banquière.
Saint-André-de-la-Roche traversé par la Banquière.

Dans le seul département des Alpes-Maritimes, la Banquière traverse les cinq communes[1] suivantes, dans le sens amont vers aval, de Levens (source), Tourrette-Levens, Falicon, Saint-André-de-la-Roche et Nice (confluence).

Soit en termes de cantons, le Bouyon prend source dans le canton de Levens, traverse le canton de Nice-7 et conflue dans le canton de Nice-13, le tout dans l'arrondissement de Nice, et dans l'intercommunalité Métropole Nice Côte d'Azur.

Hydrographie et bassin versant[modifier | modifier le code]

La Banquière traverse une seule zone hydrographique « Le Paillon du Paillon de Contes à la mer Méditerranée » (Y652) de 245 km2 de superficie[1]. Ce bassin versant est occupé à 77,88 % de « forêts et milieux semi-naturels », à 17,11 % de « territoires artificialisés », à 4,85 % de « territoires agricoles »[1],[note 2].

La superficie du bassin versant spécifique est de 40,6 km2[2]

Les cours d'eau voisins sont la Vésubie au nord, le Paillon de Contes au nord-est, le Paillon de Nice à l'est et au sud 257,97 km2, le Laghet au sud-est, le Magnan au sud-ouest 18,29 km2, le Var à l'ouest et au nord-ouest 2 812,36 km2[8],[5],[9].

Rose des vents le Var la Vésubie le Paillon de Contes Rose des vents
le Var N le Paillon
O    la Banquière    E
S
le Magnan le Paillon le Laghet

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Le SIVoM Val de Banquière (basé à Saint-André de la Roche) n'est plus l'organisme gestionnaire[2].

L'organisme gestionnaire est le SMIAGE ou Syndicat Mixte Inondations, Aménagements et Gestion de l'Eau maralpin, créé en le (4 ans), et s'occupe désormais de la gestion des bassins versants côtiers des Alpes-Maritimes, en particulier de celui du fleuve le Var[10]. Celui-ci « a été reconnu comme EPTB, avec les félicitations du jury, lors de la séance du comité de bassin de l’Agence l’eau Rhône-Méditerranée-Corse du vendredi 22 juin 2018 car il porte à la fois des politiques liées à la prévention du risque inondation et la gestion des milieux aquatiques »[10],[3].

Affluent[modifier | modifier le code]

La Banquière a un seul affluent référencé[1] :

  • le ruisseau de Revesté (rd[note 3]), 1,9 km sur la seule commune de Levens.

Rang de Strahler[modifier | modifier le code]

Le rang de Strahler de la Banquière est donc de deux par le ruisseau de Revesté.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Son régime hydrologique est dit pluvial mériodional.

Climat des Alpes-Maritimes[modifier | modifier le code]

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

Une carrière de granulats est active dans la clue de la Banquière[7]. La Banquière alimentait autrefois des moulins.

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Circle-icons-globe.svg

Les coordonnées de cet article :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. le SANDRE 2014 a noté l'expression locale ruisseau de Gorghe Scure.
  2. Le SANDRE 2020 n'affiche plus les superficies des zones hydrographiques, ni les répartitions par type de territoire.
  3. rd pour rive droite et rg pour rive gauche.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Sandre, « Fiche cours d'eau - La Banquière (Y6520520) » (consulté le 13 mai 2014).
  2. a b et c « bassin versant : la Banquière », sur www.observatoire-eau-paca.org (consulté le 11 octobre 2020).
  3. a et b « le territoire Maralpin », sur www.smiage.fr (consulté le 6 juin 2020).
  4. « Source de la Banquière » sur Géoportail (consulté le 13 mai 2014)..
  5. a et b Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 13 mai 2014).
  6. « Confluence de la banquière en rive droite du Paillon » sur Géoportail (consulté le 13 mai 2014)..
  7. a et b « Le contrat de Rivière des Paillons », sur www.sivomvaldebanquiere.fr (consulté le 13 mai 2014).
  8. « OREMA-PACA : bassin versant de la commune d'Aspremont », sur www.observatoire-eau-paca.org (consulté le 13 mai 2014).
  9. [PDF] « Bassins versants topographiques des Alpes-Maritimes », sur www.observatoire-eau-paca.org/ (consulté le 6 octobre 2020).
  10. a et b « Préserver le cadre de vie - Inondations, aménagement et gestion de l'eau », sur www.departement06.fr.
Ressource relative à la géographieVoir et modifier les données sur Wikidata :