Saire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

la Saire
Illustration
La Saire au Vast.
Loupe sur carte verte la Saire sur OpenStreetMap.
Caractéristiques
Longueur 31 km [1]
Bassin 125 km2 [1]
Bassin collecteur la Saire
Nombre de Strahler 4
Régime pluvial océanique
Cours
Source source
· Localisation Le Mesnil-au-Val
· Altitude 142 m
· Coordonnées 49° 35′ 37″ N, 1° 32′ 45″ O
Embouchure la Manche
· Localisation Réville
· Altitude m
· Coordonnées 49° 36′ 31″ N, 1° 14′ 49″ O
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Fontaine du Saule, Butte
· Rive droite Querbe, Querbot, Escarbosville
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Manche
Régions traversées Normandie

Sources : SANDRE:« I63-0400 », Géoportail, OpenStreetMap

La Saire est un petit fleuve côtier français, dont le bassin est entièrement situé dans le département de la Manche, dans la région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Saire prend sa source au Mesnil-au-Val (Manche) et se jette dans la Manche entre Réville et Saint-Vaast-la-Hougue après un parcours de 31 km[1] dans le bocage du nord-est de la péninsule du Cotentin (Val de Saire).

Parcours simplifié de la Saire.

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Elle traverse ou délimite les communes suivantes :

Toponymes[modifier | modifier le code]

La Saire a donné son hydronyme à la commune de Anneville-en-Saire.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

Son bassin versant est de 125 km2 de superficie[1]

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Affluents[modifier | modifier le code]

Elle a pour principaux affluents les cours d'eau suivants:

  • le Querbe (rd[note 1]), 6,6 km, de rang de Strahler un
  • le Querbot (rd), 7 km, de rang de Strahler trois.
  • Fontaine du Saule (rg), 5,6 km, de rang de Strahler un
  • Butte (rg), 5,1 km de rang de Strahler deux.
  • le ruisseau d'Escarbosville (rd), 5 km de rang de Strahler deux.
  • le ruisseau de Houlbec (rd), 4 km de rang de Strahler deux.
  • le cours d'eau 01 de la Bijude (rd), 3 km de rang de Strahler deux.
  • le Saouticot (rg), 2 km de rang de Strahler deux.

Rang de Strahler[modifier | modifier le code]

Donc le rang de Strahler de la Saire est de quatre par le Querbot.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Le régime hydrologique de la Saire est dit pluvial océanique.

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

Hydronymie[modifier | modifier le code]

Attestations anciennes[modifier | modifier le code]

Le nom de la Saire est attesté à l'époque médiévale sous les formes fluvium Sare en 1106 (A.M. H 4838, Lessay) ; Sare (génitif) en 1159 - 1181 (cartulaire de Montebourg, f°1) ; super Saram sans date, f°135 ; la tut dreit u Sarre en mer chiet au XIIe siècle (Wace, Roman de Rou, I, 1074 ; Ansketilus de Sara en 1243 (A.M. H 2806, Cherbourg)[2].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Albert Dauzat, François de Beaurepaire et René Lepelley considèrent qu'il s'agit du thème hydronymique prélatin sar que l'on retrouve dans la Sarre (Saravus, IVe siècle), la Serre (Aisne), le Sarnon (Allier) et la Sarthe (Sarta, XIe siècle), etc.

L'élément *sar est une variante de *ser semblable à la racine indo-européenne *ser- signifiant « couler, s'écouler ».

Historique[modifier | modifier le code]

Les Vikings appelèrent cette pointe rocheuse Sarnes qui signifie cap ou pointe de terre en scandinave. Jadis on l'écrivait Val de Cères en allusion peut-être à Cérès déesse de la moisson[3].

Jadis, il y avait de 52 à 54 moulins et 3 filatures.

Galerie[modifier | modifier le code]

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

wikilien alternatif2

Les coordonnées de cet article :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. rd pour rive droite et rg pour rive gauche

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Sandre, « Fiche cours d'eau - La Saire (I63-0400) » (consulté le 26 mai 2014)
  2. François de Beaurepaire (préf. Yves Nédélec), Les Noms des communes et anciennes paroisses de la Manche, Paris, A. et J. Picard, , 253 p. (ISBN 2-7084-0299-4, OCLC 15314425), p. 216
  3. Brochure de l'office de tourisme
Ressource relative à la géographieVoir et modifier les données sur Wikidata :