Gorbio (cours d'eau)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gorbio (homonymie).

Gorbio
(Torrent de Gorbio)
Illustration
Le Gorbio entre Roquebrune-Cap-Martin et Menton.
Carte.
Le Gorbio dans le Mentonnais
Caractéristiques
Longueur 8,5 km [1]
Bassin ? [1]
Bassin collecteur Gorbio
Débit moyen ?
Nombre de Strahler 2
Organisme gestionnaire SIECL[2]
Régime pluvial méridional
Cours
Source au sud de la Cime de Baudon (1 266 m) et au nord du Col de la Madone de Gorbio
· Localisation Peille
· Altitude 1 080 m
· Coordonnées 43° 48′ 12″ N, 7° 25′ 30″ E
Embouchure Mer Méditerranée
· Localisation Menton
· Altitude m
· Coordonnées 43° 45′ 55″ N, 7° 29′ 19″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Rank, Calf
· Rive droite Vignasse, Pian
Pays traversés Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-Maritimes
Arrondissement Nice
Principales localités Menton

Sources : SANDRE:« Y6530500 », Géoportail

Le Gorbio est une rivière française du département Alpes-Maritimes de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur et un petit fleuve côtier qui se jette en mer Méditerranée.

Géographie[modifier | modifier le code]

Embouchure du Gorbio entre Roquebrune-Cap-Martin et Menton.
Embouchure du Gorbio entre Roquebrune-Cap-Martin et Menton.
Pont près du Pian entre Gorbio et Menton.
Pont près du Pian entre Gorbio et Menton.

De 8,5 kilomètres de longueur[1], le Gorbio prend sa source sur la commune de Peille, à 1 080 mètres d'altitude au sud de la Cime de Baudon (1 266 m) et au nord du col de la Madone de Gorbio[3].

Il coule globalement du nord-ouest vers le sud-est[4], s'appelle ravin du Roy au nord de Gorbio et passe sous l'autoroute A8 dite la Provençale. Sur la partie terminale, il est couvert sur les six-cents derniers mètres depuis le croisement de l'avenue Antoine Péglion et le sentier du Moulin sur Roquebrune-Cap-Martin. Les routes pour remonter le val de Gorbio sont : l'avenue Florette et la route du Val de Gorbio sur Menton, ou l'avenue Jean-Monnet et la rue Antoine Péglion, qui rejoint finalement la route du val de Gorbio près d'un moulin.

Il a son embouchure avec la mer Méditerranée entre les deux communes de Roquebrune-Cap-Martin et Menton, à 0 mètres d'altitude[5].

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Vallée du Gorbio vue de Gorbio avec l'autoroute.
Vallée du Gorbio vue de Gorbio avec l'autoroute.
Éboulements 2013-2014 rue A. Péglion à Roquebrune-Cap-Martin.
Éboulements 2013-2014 rue A. Péglion à Roquebrune-Cap-Martin.

Dans le seul département des Alpes-Maritimes, le Gorbio traverse quatre communes[1] et deux cantons :

Soit en termes de cantons, le Gorbio prend source dans le canton de L'Escarène, conflue dans le canton de Menton-Ouest, le tout dans l'arrondissement de Nice.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

La superficie du bassin versant Côtiers du Paillon à la frontière italienne (Y653) est de 13,23 km2[1].

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Le SIECL ou Syndicat Intercommunal des Eaux des Corniches et du Littoral, s'occupe de la production et de la distribution d'eau potable -exclusivement, donc sans collecte et traitement des eaux usées -[2],[6].

Affluents[modifier | modifier le code]

Le Gorbio n'a pas d'affluent référencé[1] :

Géoportail rajoute :

  • le ravin du Rank (rg[note 1]), sur Peille et Gorbio avec la source de Romin cinquante mètres au sud.
  • le vallon du Calf (rg), sur Gorbio et prenant source à la Cime des Cabanelles (1 090 m).
  • la Vignasse (rd) sur Gorbio.
  • le Pian (rd) sur Gorbio.
  • deux petits ru (rg), près du lieu-dit le Cannet et donc passant sous la rue Antoine Péglion sur Roquebrune-Cap-Martin.

Le rang de Strahler est donc de deux.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

L'hiver 2013-2014 a été très pluvieux et de nombreux éboulements ont bloqués les routes d'accès de l'arrière-pays.

Oliviers et moulins[modifier | modifier le code]

On voit encore la trace de moulins sur son cours, car la vallée a permis l'installation de treize moulins à huile[7],[8].

Écologie[modifier | modifier le code]

La vallée est propice aux bambous, et les terrasses, limitant l'érosion, sont encore avec des arbres fruitiers : oliviers, citronniers et orangers.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. rd pour rive droite et rg pour rive gauche

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Torrent de Gorbio (Y6530500) » (consulté le 11 mai 2014)
  2. a et b « Syndicat Intercommunal des Eaux des Corniches et du Littoral - nature du syndicat », sur www.siecl.fr (consulté le 12 mai 2014)
  3. Source du Gorbio à Peille sur Géoportail (consulté le 11 mai 2014).
  4. Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 11 mai 2014)
  5. Embouchure du Gorbio sur Géoportail (consulté le 11 mai 2014).
  6. « Syndicat Intercommunal des Eaux des Corniches et du Littoral - ressources », sur www.siecl.fr (consulté le 12 mai 2014)
  7. « Gorbio une bonne année pour le moulin à huile d'Albert Manguine », sur www.nicematin.com (consulté le 11 mai 2014)
  8. « La Culture de l'Olivier » (consulté le 11 mai 2014)

SandreVoir et modifier les données sur Wikidata