Gorbio (cours d'eau)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gorbio (homonymie).
Gorbio
(Torrent de Gorbio)
Le Gorbio entre Roquebrune-Cap-Martin et Menton.
Le Gorbio entre Roquebrune-Cap-Martin et Menton.
Le Gorbio dans le Mentonnais
Le Gorbio dans le Mentonnais
Caractéristiques
Longueur 8,5 km [1]
Bassin ? [1]
Bassin collecteur Gorbio
Débit moyen ?
Nombre de Strahler 2
Organisme gestionnaire SIECL[2]
Régime pluvial méridional
Cours
Source au sud de la Cime de Baudon (1 266 m) et au nord du Col de la Madone de Gorbio
· Localisation Peille
· Altitude 1 080 m
· Coordonnées 43° 48′ 12″ N, 7° 25′ 30″ E
Embouchure Mer Méditerranée
· Localisation Menton
· Altitude 0 m
· Coordonnées 43° 45′ 55″ N, 7° 29′ 19″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Rank, Calf
· Rive droite Vignasse, Pian
Pays traversés Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-Maritimes
Arrondissement Nice
Principales localités Menton

Sources : SANDRE:« Y6530500 », Géoportail

Le Gorbio est une rivière française du département Alpes-Maritimes de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur et un petit fleuve côtier qui se jette en Mer Méditerranée.

Géographie[modifier | modifier le code]

Embouchure du Gorbio entre Roquebrune-Cap-Martin et Menton.
Embouchure du Gorbio entre Roquebrune-Cap-Martin et Menton.
Pont près du Pian entre Gorbio et Menton.
Pont près du Pian entre Gorbio et Menton.

De 8,5 kilomètres de longueur[1], le Gorbio prend sa source sur la commune de Peille, à 1 080 mètres d'altitude au sud de la Cime de Baudon (1 266 m) et au nord du Col de la Madone de Gorbio[3].

Il coule globalement du nord-ouest vers le sud-est[4], s'appelle ravin du Roy au nord de Gorbio et passe sous l'autoroute A8 dite la Provençale. Sur la partie terminale, il est couvert sur les six-cent derniers mètres depuis le croisement de l'Avenue Antoine Péglion et le sentier du Moulin sur Roquebrune-Cap-Martin. Les routes pour remonter le val de Gorbio sont : l'Avenue Florette et la route du Val de Gorbio sur Menton, ou l'avenue Jean Monnet et la rue Antoine Péglion, qui rejoint finalement la route du Val de Gorbio près d'un moulin.

Il a son embouchure avec la mer Méditerranée entre les deux communes de Roquebrune-Cap-Martin et Menton, à 0 mètres d'altitude[5].

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Vallée du Gorbio vue de Gorbio avec l'autoroute.
Vallée du Gorbio vue de Gorbio avec l'autoroute.
Éboulements 2013-2014 rue A. Péglion à Roquebrune-Cap-Martin.
Éboulements 2013-2014 rue A. Péglion à Roquebrune-Cap-Martin.

Dans le seul département des Alpes-Maritimes, le Gorbio traverse quatre communes[1] et deux cantons :

Soit en termes de cantons, le Gorbio prend source dans le canton de L'Escarène, conflue dans le canton de Menton-Ouest, le tout dans l'arrondissement de Nice.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

La superficie du bassin versant Côtiers du Paillon à la frontière italienne (Y653) est de 95 km2[1].

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Le SIECL ou Syndicat Intercommunal des Eaux des Corniches et du Littoral, s'occupe de la production et de la distribution d'eau potable -exclusivement, donc sans collecte et traitement des eaux usées -[2],[6].

Affluents[modifier | modifier le code]

Le Gorbio n'a pas d'affluent référencé[1] :

Géoportail rajoute :

  • le Ravin du Rank (rg[note 1]), sur Peille et Gorbio avec la source de Romin cinquante mètres au sud.
  • le vallon du Calf (rg), sur Gorbio et prenant source à la Cime des Cabanelles (1 090 m).
  • la Vignasse (rd) sur Gorbio.
  • le Pian (rd) sur Gorbio.
  • deux petits ru (rg), près du lieu-dit le Cannet et donc passant sous la rue Antoine Péglion sur Roquebrune-Cap-Martin.

Le rang de Strahler est donc de deux.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

L'hiver 2013-2014 a été très pluvieux et de nombreux éboulements ont bloqués les routes d'accès de l'arrière pays.

Oliviers et moulins[modifier | modifier le code]

On voit encore la trace de moulins sur son cours, car la vallée a permis l'installation de treize moulins à huile[7],[8].

Écologie[modifier | modifier le code]

La vallée est propice aux bambous, et les terrasses, limitant l'érosion, sont encore avec des arbres fruitiers : oliviers, citronniers et orangers.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. rd pour rive droite et rg pour rive gauche

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Torrent de Gorbio (Y6530500) » (consulté le 11 mai 2014)
  2. a et b « Syndicat Intercommunal des Eaux des Corniches et du Littoral - nature du syndicat », sur www.siecl.fr (consulté le 12 mai 2014)
  3. Source du Gorbio à Peille sur Géoportail (consulté le 11 mai 2014).
  4. Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 11 mai 2014)
  5. Embouchure du Gorbio sur Géoportail (consulté le 11 mai 2014).
  6. « Syndicat Intercommunal des Eaux des Corniches et du Littoral - ressources », sur www.siecl.fr (consulté le 12 mai 2014)
  7. « Gorbio une bonne année pour le moulin à huile d'Albert Manguine », sur www.nicematin.com (consulté le 11 mai 2014)
  8. « La Culture de l'Olivier » (consulté le 11 mai 2014)

SandreVoir et modifier les données sur Wikidata