Massane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Massana et Massanes.
la Massane
La Massane à l'amont d'Argelès-sur-Mer.
La Massane à l'amont d'Argelès-sur-Mer.
Emplacement de la Massane (en rouge) par rapport aux autres cours d'eau des Pyrénées-Orientales.
Emplacement de la Massane (en rouge) par rapport aux autres cours d'eau des Pyrénées-Orientales.
Caractéristiques
Longueur 22,1 km [1]
Bassin environ 57 km2
Bassin collecteur Massane
Débit moyen ? (Argelès-sur-Mer)
Régime pluvial méridional
Cours
Source Col de la Maçana
· Localisation Argelès-sur-Mer
· Altitude 968 m
· Coordonnées 42° 28′ 14″ N, 3° 00′ 24″ E
Embouchure Méditerranée
· Localisation Argelès-sur-Mer
· Altitude 0 m
· Coordonnées 42° 32′ 36″ N, 3° 03′ 09″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche sans
· Rive droite deux
Pays traversés Drapeau de la France France
Régions traversées Occitanie
Principales localités Argelès-sur-Mer

Sources : SANDRE:« Y0110540 », Géoportail

La Massane est un fleuve côtier des Pyrénées-Orientales qui prend sa source dans le Massif des Albères et se jette dans la Méditerranée.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Toponymie historique[modifier | modifier le code]

La Massane tient son nom, via le catalan Massana ou Maçana, du latin Mala Mattiana, qui désignait une variété de pomme, elle-même nommée en l'honneur du gastronome et agronome romain Caius Matius (Ier siècle)[2],[3].

Au Moyen Âge, le mot Massane ne désigne que le haut de la vallée, où poussaient des pommiers sauvages. Jusqu'au XIIIe siècle, la rivière n'avait pas de nom particulier. Elle pouvait être appelée rivière d'Argelès ou rivière de Roar, du nom d'un lieu-dit d'Argelès qui tire son nom de rosiers ou églantiers sauvages[3],[4]. La vallée pouvait également être nommée vallée de Saint-Martin[5] ou vallée de Montbran[3]. Dans ce dernier cas, le toponyme tire sont origine du latin Mons, qui désigne un sommet, souvent fortifié, et d'un nom d'homme germanique d'époque franque, Branno, « Corbeau »[5].

Principaux lieux[modifier | modifier le code]

Géographie physique[modifier | modifier le code]

Parcours[modifier | modifier le code]

Parcours de la Massane

D'une longueur de 22,1 km, la Massane se jette en mer Méditerranée dans le port d'Argelès-sur-Mer. Elle prend source au col de la Maçana, à l'altitude 968 mètres, sur la commune d'Argelès-sur-Mer[1].

Née dans la réserve naturelle nationale de la forêt de la Massane (commune d'Argelès-sur-Mer), la Massane quitte la réserve pour entrer dans la commune de Sorède, où elle arrose le hameau de La Vall, puis revient à Argelès (hameau de La Pava). Ce parcours montagneux, sauvage et boisé laisse ensuite place à un lit de plaine qui s'achève dans le port d'Argelès-sur-Mer après avoir traversé le chef-lieu de la commune.

La source de la Massane en été

La Massane a deux affluents référencés[1] :

Climat[modifier | modifier le code]

Hydrologie[modifier | modifier le code]

En période estivale, le débit type oued nul pendant plusieurs mois seulement sur la partie basse. Le torrent lui coule pourtant, mais en amont.
Les crues surviennent le plus souvent à l'automne. En novembre 1999, après des précipitations ayant atteint dans ce secteur 216 mm d'eau, a transformé la Massane en un delta inondant l'ensemble des terres situées entre le village et la plage d'Argelès.

Écologie[modifier | modifier le code]

Réserve naturelle[modifier | modifier le code]

La Réserve naturelle nationale de la forêt de la Massane créée en 1973 couvre 336 hectares dans le massif de l'Albère.

Cette réserve est considérée comme d'intérêt européen, car elle est l'un des rares exemples de vieilles forêts du bassin méditerranéen - forêt ancienne.
Elle abrite notamment des hêtres (Fagus sylvatica) et chênes (Quercus petraea, Quercus humilis, Quercus ilex), Houx, érables, frênes, ifs et de nombreuses autres espèces arborées, végétales, fongiques et animales, ainsi que des guildes d'espèces saproxyliques rares en France, faute de bois mort en quantité et qualité suffisantes dans les forêts gérées. La forêt de la Massane est fréquentée régulièrement par les vaches de l'Albera, qui permettent de maintenir un certain équilibre de végétation au sein de la Réserve Naturelle.

Géographie humaine[modifier | modifier le code]

Patrimoine architectural[modifier | modifier le code]

Surplombant sa vallée, on peut voir la Tour de la Massane (ou Torre de la Maçana) (793 m)[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1975, deux digues sont construites dans le grau de la Massane afin de protéger Argelès de certaines inondations. Cet abri est peu à peu mis à profit par des plaisanciers pour y mouiller leurs bateaux. La municipalité décide de construire un véritable port à cet endroit. Les travaux sont réalisés de 1988 à 1993[7].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lluís Basseda, Toponymie historique de Catalunya Nord, t. 1, Prades, Revista Terra Nostra, , 796 p.
  • Joseph Garrigue, Jean-André Magdalou et Diane Sorel, « Climatologie - Analyse des données 2015 », Travaux de la Massane, t. 106,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Sandre, « Fiche cours d'eau - la Massane (Y0110540) » (consulté le 23 mars 2013)
  2. Basseda 1990, p. 184
  3. a, b et c Basseda 1990, p. 741
  4. Basseda 1990, p. 308
  5. a et b Basseda 1990, p. 740
  6. histoire du Rousslion.free.fr, « Tour de la Massane » (consulté le 25 juillet 2010)
  7. « Historique », argeles-sur-mer.com