Magnan (Nice)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

le Magnan
Illustration
Le Magnan en haut du boulevard de la Madeleine, Nice.
Loupe sur carte verte le Magnan sur OpenStreetMap.
Caractéristiques
Longueur 12,7 km [1]
Bassin 18 km2 [2]
Bassin collecteur le Magnan
Débit moyen souvent 0 m3/s (Nice)
Nombre de Strahler 1
Organisme gestionnaire SMIAGE ou Syndicat mixte Inondations, Aménagements et Gestion de l'Eau maralpin[3]
Régime pluvial méridional
Cours
Source au lieu-dit le Fondalin
· Localisation Aspremont
· Altitude 597 m
· Coordonnées 43° 46′ 59″ N, 7° 14′ 47″ E
Embouchure Mer Méditerranée
· Localisation Nice
· Altitude m
· Coordonnées 43° 41′ 25″ N, 7° 14′ 45″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche sans
· Rive droite sans
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Alpes-Maritimes
Arrondissement Nice
Cantons Tourrette-Levens, Nice-1
Régions traversées Drapeau de Provence-Alpes-Côte d'Azur Provence-Alpes-Côte d'Azur
Principales localités Aspremont, Nice

Sources : SANDRE:« Y6500500 », Géoportail, OpenStreetMap

Le Magnan (ou torrent de Magnan) est un petit fleuve côtier français, du département des Alpes-Maritimes, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, qui prend sa source à Aspremont et a son embouchure dans la ville de Nice.

Le Magnan désigne donc aussi un vallon situé à l'ouest de Nice (Alpes-Maritimes). Aujourd'hui urbanisé, il est le toponyme d'un des quartiers de Nice.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Magnan en souterrain à son arrivée en ville

De 12,7 km de longueur[1], lorsqu'il n'est pas à sec, il prend sa source à Aspremont où il forme un vallon obscur, puis parcourt la vallée formée par les collines de Bellet à l'ouest et de Saint-Pierre de Féric à l'est[4], avant d'entrer dans le vallon dit de Magnan ou de la Madeleine, et de rejoindre enfin la mer dans la baie des Anges à Nice[5],[6]. À sec entre 2006 et 2013, avec un régime d'oued (c'est-à-dire qu'il ne coulait que lors de fortes pluies, pour un ou deux jours), le Magnan coule à nouveau en continu toute l'année. Comme le Paillon, il est couvert dans son cours inférieur.

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans le seul département des Alpes-Maritimes, le Magnan traverse les trois communes[1] suivantes, de l'amont vers l'aval, de Aspremont, Colomars et Nice (confluence).

Soit en termes de cantons, le Magnan prend source dans le canton de Tourrette-Levens, a son embouchure dans le canton de Nice-1, le tout dans l'arrondissement de Nice et dans l'intercommunalité Métropole Nice Côte d'Azur.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

Le Magnan traverse une seule zone hydrographique « Côtiers du Var au Paillon » (Y650) de 46 km2 de superficie[1],[note 1]. Son bassin versant spécifique est de 18 km2[2].

Les cours d'eau voisins sont la Vésubie au nord, la Banquière au nord-est, le Paillon de Nice à l'est, la mer Méditerranée au sud-est et au sud-ouest, la baie des Anges et la mer Méditerranée au sud, le Var à l'ouest et au nord-ouest[4],[7].

Rose des vents le Var la Vésubie la Banquière Rose des vents
le Var N le Paillon de Nice
O    le Magnan    E
S
la mer Méditerranée la baie des Anges et la mer Méditerranée la mer Méditerranée

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Le SIAQUEBA ou Syndicat intercommunal de l'Amélioration de la QUalité des Eaux de la Brague et de ses Affluents, créé en février 1989 et concernant dix communes n'est plus l'organisme gestionnaire.

L'organisme gestionnaire est le SMIAGE ou Syndicat Mixte Inondations, Aménagements et Gestion de l'Eau maralpin, créé en le (5 ans), et s'occupe désormais de la gestion des bassins versants côtiers des Alpes-Maritimes, en particulier de celui du fleuve le Var[8]. Celui-ci « a été reconnu comme EPTB, avec les félicitations du jury, lors de la séance du comité de bassin de l’Agence l’eau Rhône-Méditerranée-Corse du vendredi 22 juin 2018 car il porte à la fois des politiques liées à la prévention du risque inondation et la gestion des milieux aquatiques »[8],[3].

Affluent[modifier | modifier le code]

Le Magnan n'a pas d'affluent référencé[1].

Rang de Strahler[modifier | modifier le code]

Donc le rang de Strahler du Magnan est de un.

diagramme climatique à Nice.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Son régime hydrologique est dit pluvial mériodional.

Climat des Alpes-Maritimes[modifier | modifier le code]

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le vallon a été le siège de très nombreuses laveries au cours du XIXe siècle.

Inféodation[modifier | modifier le code]

En fait bien rural encore, Magnan constitua l'un des fiefs dits urbains de Nice. L’Armorial de l’Encyclopædia Niciensis indique :

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

wikilien alternatif2

Les coordonnées de cet article :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le SANDRE 2020 n'affiche plus les surfaces des zones hydrographiques, ni les répartitions par type de territoires

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Magnan (Y6500500) » (consulté le ).
  2. a et b « OREMA-PACA - Bassin versant - le Magnan », sur www.observatoire-eau-paca.org (consulté le ).
  3. a et b « le territoire Maralpin », sur www.smiage.fr (consulté le ).
  4. a et b Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le ).
  5. Guide des étrangers à Nice: contenant quelques notions sur l'histoire et la statistique du pays, Imprimerie de la Société typographique, 1827, p. 127 [lire en ligne].
  6. Louis Roubaudi, Nice et ses environs, Gianini et Fiore, Turin, 1843, p. 121 [lire en ligne].
  7. [PDF] « Bassins versants topographiques des Alpes-Maritimes », sur www.observatoire-eau-paca.org/ (consulté le ).
  8. a et b « Préserver le cadre de vie - Inondations, aménagement et gestion de l'eau », sur www.departement06.fr (consulté le ).
Ressource relative à la géographieVoir et modifier les données sur Wikidata :