Bruno Studer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bruno Studer
Illustration.
Bruno Studer en 2017.
Fonctions
Président de la commission des Affaires culturelles et de l'Éducation de l'Assemblée nationale
En fonction depuis le
(3 ans, 1 mois et 16 jours)
Législature XVe
Prédécesseur Patrick Bloche
Député de la 3e circonscription du Bas-Rhin
En fonction depuis le
(3 ans, 1 mois et 24 jours)
Élection 18 juin 2017
Législature XVe
Groupe politique LREM
Prédécesseur André Schneider
Biographie
Date de naissance (42 ans)
Lieu de naissance Colmar (Haut-Rhin)
Nationalité Drapeau de France Français
Parti politique LREM
Profession professeur d’histoire-géographie

Bruno Studer est un homme politique français né le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Bruno Studer est né à Colmar et a grandi en Alsace. Il a fait des études de géographie à l'université d'Artois puis à l'IUFM de Lorraine. Il est ensuite professeur d’histoire-géographie à Liverdun, à Leverkusen, au lycée Robert-Schuman à Metz puis au lycée Jeanne-d’Arc à Nancy et dans le collège Sophie-Germain dans le quartier de Cronenbourg à Strasbourg classé REP. Il a aussi suivi une prépa ENA à l'IEP de Strasbourg.

En politique, Bruno Studer est d'abord engagé à l'UDI avec qui il a fait campagne pour les élections municipales de 2014 à Strasbourg. En avril 2016, il adhère au mouvement En Marche dont il est devenu référent départemental pour le Bas-Rhin[1].

En juin 2017, il est élu député de la 3e circonscription du Bas-Rhin avec 59,77 % des voix devant le candidat LR Georges Schuler (40,23%)[2].

Bruno Studer, interrogé le 21 juin 2017 lors d'un débat du Club de la presse de Strasbourg, se dit favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école dans le cadre du concordat en Alsace-Moselle[3].

Il est désigné le 27 juin 2017 comme président de la commission des Affaires culturelles et de l'Éducation[4] et reconduit dès le premier tour de scrutin à l'occasion du renouvellement des postes au sein de la majorité, en juillet 2019[5].

Il est rapporteur de la loi contre la « manipulation de l’information » adoptée en novembre 2018[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.francebleu.fr/infos/politique/
  2. Ministère de l'Intérieur, « Élections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr, (consulté le 19 mai 2018).
  3. « Le député Bruno Studer favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école », sur Rue89 Strasbourg,
  4. « Assemblée nationale : Bruno Studer préside la commission des affaires culturelles et de l'éducation », sur France bleu,
  5. Le Monde avec AFP, « Gilles Le Gendre reste président du groupe macroniste à l’Assemblée nationale », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 23 juillet 2019)
  6. Matthieu Jublin, "FAKE NEWS !" (1/5) - Loi contre la "manipulation de l’information" : un combat perdu d’avance ?, lci.fr, 5 avril 2019

Liens externes[modifier | modifier le code]