Bruno Studer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Studer.

Bruno Studer
Illustration.
Bruno Studer en 2017.
Fonctions
Président de la commission des Affaires culturelles et de l'Éducation de l'Assemblée nationale
En fonction depuis le
(2 ans, 5 mois et 11 jours)
Législature XVe
Prédécesseur Patrick Bloche
Député de la 3e circonscription du Bas-Rhin
En fonction depuis le
(2 ans, 5 mois et 19 jours)
Élection 18 juin 2017
Législature XVe
Groupe politique LREM
Prédécesseur André Schneider
Biographie
Date de naissance (41 ans)
Lieu de naissance Colmar (Haut-Rhin)
Nationalité Drapeau de France Français
Parti politique LREM
Profession professeur d’histoire-géographie

Bruno Studer est un homme politique français né le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Bruno Studer est né à Colmar et a grandi en Alsace. Il a fait des études de géographie à l'université d'Artois puis à l'IUFM de Lorraine. Il est ensuite professeur d’histoire-géographie à Liverdun, à Leverkusen, au lycée Robert-Schuman à Metz puis au lycée Jeanne-d’Arc à Nancy et dans le collège Sophie-Germain dans le quartier de Cronenbourg à Strasbourg classé REP. Il a aussi suivi une prépa ENA à l'IEP de Strasbourg.

En politique, Bruno Studer est d'abord engagé à l'UDI avec qui il a fait campagne pour les élections municipales de 2014 à Strasbourg. En avril 2016, il adhère au mouvement En Marche dont il est devenu référent départemental pour le Bas-Rhin[1].

En juin 2017, il est élu député de la 3e circonscription du Bas-Rhin avec 59,77 % des voix devant le candidat LR Georges Schuler (40,23%)[2].

Bruno Studer, interrogé le 21 juin 2017 lors d'un débat du Club de la presse de Strasbourg, se dit favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école dans le cadre du concordat en Alsace-Moselle[3].

Il est désigné le 27 juin 2017 comme président de la commission des Affaires culturelles et de l'Éducation[4] et reconduit dès le premier tour de scrutin à l'occasion du renouvellement des postes au sein de la majorité, en juillet 2019[5].

Il est rapporteur de la loi contre la « manipulation de l’information » adoptée en novembre 2018[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.francebleu.fr/infos/politique/
  2. Ministère de l'Intérieur, « Élections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr, (consulté le 19 mai 2018).
  3. « Le député Bruno Studer favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école », sur Rue89 Strasbourg,
  4. « Assemblée nationale : Bruno Studer préside la commission des affaires culturelles et de l'éducation », sur France bleu,
  5. Le Monde avec AFP, « Gilles Le Gendre reste président du groupe macroniste à l’Assemblée nationale », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 23 juillet 2019)
  6. Matthieu Jublin, "FAKE NEWS !" (1/5) - Loi contre la "manipulation de l’information" : un combat perdu d’avance ?, lci.fr, 5 avril 2019

Liens externes[modifier | modifier le code]