Carole Grandjean

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Carole Grandjean
Illustration.
Carole Grandjean en juin 2017.
Fonctions
Ministre déléguée chargée de l'Enseignement et de la Formation professionnels
En fonction depuis le
(1 mois et 14 jours)
Président Emmanuel Macron
Premier ministre Élisabeth Borne
Ministre Olivier Dussopt
Pap Ndiaye
Gouvernement Borne
Prédécesseur Clotilde Valter (indirectement)
Députée française

(5 ans, 1 mois et 14 jours)
Élection 18 juin 2017
Réélection 19 juin 2022
Circonscription 1re de Meurthe-et-Moselle
Législature XVe et XVIe (Cinquième République)
Groupe politique LREM (2017-2022)
RE (depuis 2022)
Prédécesseur Chaynesse Khirouni
Successeur Philippe Guillemard
Biographie
Date de naissance (39 ans)
Lieu de naissance Suresnes (France)
Nationalité Française
Parti politique LREM
Diplômée de Université Lille-I
Profession Cadre supérieur du secteur privé

Carole Grandjean, née le à Suresnes (Hauts-de-Seine), est une femme politique française, membre de La République en marche. Élue députée de la première circonscription de Meurthe-et-Moselle en 2017 et réélue en 2022, elle est nommée ministre déléguée chargée de l'Enseignement et de la Formation professionnels dans le gouvernement Élisabeth Borne le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Carole Grandjean est la fille de Denis Grandjean, ancien adjoint au maire de Nancy[1].

Elle est diplômée d’un master 2 en gestion des ressources humaines de l'université Lille-I

Avant d'être élue députée, elle travaille aux ressources humaines de la Caisse d'épargne puis dans le groupe de restauration collective Elior Group de 2011 à 2017[2]. Elle a suivi en parallèle de son mandat de députée le Cycle des hautes études européennes de l'ENA - un séminaire de formation pour aborder les enjeux contemporains à travers le prisme européen. Elle a suivi également le cycle de formation de l'INTEFP (Institut national de l'emploi et de la formation professionnelle), qui forme l’ensemble des agents du ministère du Travail[3].

Elle est la mère de deux enfants et aussi par substitution des deux adolescents de son mari.

Vie politique[modifier | modifier le code]

Investie dans la première circonscription de Meurthe-et-Moselle par La République en marche, parti dont elle est déléguée départementale, elle est élue députée au second tour des élections législatives de 2017, avec 56 % des voix, contre l'élue sortante du Parti socialiste Chaynesse Khirouni[4]. Colistière de Laurent Hénart, candidat perdant à sa propre succession aux élections municipales de 2020 à Nancy, elle est néanmoins élue au conseil municipal[5].

Fonctions et activités parlementaires[modifier | modifier le code]

Carole Grandjean est membre de la commission des Affaires sociales et de la commission des Affaires européennes[6]. Elle est « commissaire spéciale pour un État au service d’une société de confiance » et membre de la Délégation aux collectivités territoriales et à la décentralisation[7]. Elle est aussi présidente du groupe d'études autisme à l'Assemblée nationale[8].

En 2018, elle est rapporteure du Titre III de la loi pour « la liberté de choisir son avenir professionnel »[9].

En mars 2019, Carole Grandjean rend un rapport sur le Socle européen des droits sociaux. Elle a également porté la Directive européenne des travailleurs détachés qui vise à lutter contre les fraudes au détachement[10].

En 2019, elle est missionnée par Édouard Philippe d'un rapport gouvernemental sur la fraude aux prestations sociales[11],[12].

En 2020, elle est rapporteure du projet de loi de réforme des retraites[13].

En 2021, elle est co-auteure d'un rapport sur la protection sociale des travailleurs des plateformes pour la commission des Affaires européennes[14]

Le 19 février 2021, la proposition de loi visant à renforcer la prévention en santé au travail, portée par Carole Grandjean et Charlotte Parmentier-Lecocq, est adoptée par l'Assemblée nationale[15].

Carole Grandjean est désignée responsable de texte pour la proposition de loi visant à accélérer l'égalité professionnelle et économique[16], déposée par la députée Marie-Pierre Rixain, le 23 mars 2021[17], et adoptée à l'unanimité le 12 mai 2021 par l'Assemblée nationale[18].

En 2021, en vue de préparer le programme de LREM pour l'élection présidentielle de 2022, elle est chargée de piloter le groupe de travail Travail[19].

Le , elle est nommée ministre déléguée chargée de l'Enseignement et de la Formation professionnels dans le gouvernement Élisabeth Borne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Taribo, « Caroline Grandjean, référent Macron dans le département », sur La Semaine, (consulté le )
  2. Marc Landré, « Carole Grandjean, une jeune députée pleine d'avenir », sur Le Figaro, (consulté le ).
  3. « Remaniement: qui est Carole Grandjean, ministre déléguée chargée de l’enseignement professionnel? », sur etudiant.lefigaro.fr, (consulté le )
  4. « Carole Grandjean, élue de La République en marche en Meurthe-et-Moselle : « le défi est là » », sur France Bleu, (consulté le ).
  5. « Résultats municipales 2020 à Nancy », sur Le Monde.fr (consulté le )
  6. Marc Landré, « Carole Grandjean (LaREM) : « Il est nécessaire de faire le diagnostic de la frustration des Français » », sur Le Figaro, (consulté le ).
  7. « Carole Grandjean », sur Sycomore, base de données des députés de l'Assemblée nationale.
  8. « Duoday, une opération pour lever le tabou du handicap en entreprise », sur LEFIGARO (consulté le )
  9. « Carole Grandjean, une jeune députée pleine d'avenir », sur LEFIGARO (consulté le )
  10. « Carole Grandjean (LREM): «Le cœur de la classe moyenne va bénéficier de la baisse d’impôt» », sur LEFIGARO (consulté le )
  11. Carole Grandjean et Nathalie Goulet, « Rapport de mission confiée par le Premier Ministre Édouard PHILIPPE, la Ministre de la Santé Agnès BUZYN et le Ministre de l’Action et des Comptes Publics, Gérald DARMANIN -- Lutte contre les fraudes aux prestations sociales, un levier de justice sociale contre une juste prestation »,
  12. « Nancy. Deux parlementaires en mission fraude sociale », sur www.estrepublicain.fr (consulté le )
  13. « Meurthe-et-Moselle. Retraite : la députée Carole Grandjean en première ligne », sur L'Est républicain, (consulté le ).
  14. « Travailleurs des plateformes : un rapport parlementaire suggère une initiative européenne », sur LEFIGARO (consulté le )
  15. « Santé au travail : l’Assemblée nationale adopte une proposition de loi sur la prévention », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  16. Sarah Asali, « Égalité hommes-femmes au travail : ces mesures qui pourraient (enfin) améliorer la situation », sur Capital.fr, (consulté le )
  17. « L’État veut accélérer l’égalité économique entre homme et femme », sur LEFIGARO (consulté le )
  18. « L’Assemblée nationale vote des quotas pour imposer plus de femmes dans les directions d’entreprises », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  19. « Comment LREM prépare la présidentielle de 2022 », sur Challenges (consulté le )

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]