Clément Beaune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Clément Beaune
Illustration.
Fonctions
Secrétaire d'État chargé des Affaires européennes
En fonction depuis le
(5 mois et 25 jours)
Président Emmanuel Macron
Premier ministre Jean Castex
Ministre Jean-Yves Le Drian
Gouvernement Castex
Prédécesseur Amélie de Montchalin
Biographie
Date de naissance (39 ans)
Lieu de naissance Paris
Nationalité Française
Parti politique LREM (depuis 2016)
TdP (depuis 2020)
Diplômé de IEP Paris
Collège d'Europe
ENA
Profession Haut fonctionnaire

Clément Beaune, né le à Paris, est un haut fonctionnaire et homme politique français.

Il est secrétaire d'État chargé des Affaires européennes dans le gouvernement Castex depuis le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et formation[modifier | modifier le code]

Fils d'une infirmière[1] et d'un enseignant-chercheur en médecine[2], il est diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris[3], du Collège d'Europe (promotion 2004-2005) et de l'École nationale d'administration (promotion Willy-Brandt)[3].

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

Dans la haute fonction publique[modifier | modifier le code]

À sa sortie de l'École nationale d'administration en 2009, il commence sa carrière à la direction du Budget, en qualité d’adjoint au chef du bureau des lois de finances[4]. De 2012 à 2014, il exerce au cabinet de Jean-Marc Ayrault, alors Premier ministre, comme conseiller budgétaire[5]. Il fait ensuite un bref passage comme conseiller à la Représentation permanente de la France auprès de l'Union européenne à Bruxelles en 2014, avant d'intégrer le cabinet d'Emmanuel Macron au ministère de l'Économie, où il s'occupe des Affaires européennes jusqu'en 2016[6].

De 2016 à 2017, il est adjoint au directeur général d'ADP Management[7].

En 2017, après l'élection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République, Clément Beaune devient conseiller spécial de celui-ci sur les questions européennes[8], puis conseiller G20[9].

En politique[modifier | modifier le code]

Pressenti pour entrer au gouvernement comme secrétaire d’État aux Affaires européennes en 2019 lors du départ de Nathalie Loiseau[10],[11], il est également pressenti un temps pour figurer sur la liste LREM aux élections européennes de 2019[12]. Il est finalement nommé, le , secrétaire d'État chargé des Affaires européennes auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian dans le gouvernement Jean Castex[13].

En , il rejoint le parti Territoires de progrès, situé à l'aile-gauche de la majorité présidentielle[14],[15].

Vie privée[modifier | modifier le code]

En décembre 2020, il fait état de son homosexualité dans un entretien accordé au magazine Têtu[16].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Clément Beaune, le surdoué de la Macronie », Paris Match,‎ (lire en ligne) (Consulté le 18/12/2020).
  2. Olivier Faye, « Clément Beaune, l'« homme de confiance » du chef de l'État », Le Monde,‎ (lire en ligne)20.
  3. a et b « L’Elysée nomme onze secrétaires d’Etat pour compléter le gouvernement », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 27 juillet 2020)
  4. « Clément BEAUNE, conseiller Europe et G20 à la présidence de la République », sur Forum de la performance (consulté le 27 juillet 2020).
  5. Alain Auffray, « Clément Beaune, le discret architecte de l’union macronienne », Libération,‎ (lire en ligne, consulté le 27 juillet 2020).
  6. Arrêté du 30 novembre 2015 portant nomination au cabinet du ministre de l'économie, de l'industrie et du numérique (NOR : EINP1528606A), Légifrance (Consulté le 18/12/2020)
  7. Nominations au sein du Groupe ADP,21.11.16, parisaeroport (Consulté le 18/12/2020)
  8. Clément Beaune, site gouvernement.fr (Consulté le 18/12/2020)
  9. Clément BEAUNE, conseiller Europe et G20 à la présidence de la République, site Forum de la performance, 10/12/2019 (Consulté le 18/12/2020)
  10. Dominique Albertini, « Secrétaire d'Etat : Clément Beaune, le «Monsieur Europe» de l'Elysée sorti de l'ombre », Libération,‎ (lire en ligne, consulté le 27 juillet 2020).
  11. Cédric Pietralunga, « Clément Beaune, l’indispensable européen de l’ombre », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 27 juillet 2020).
  12. « Pléthorique, le gouvernement Castex est enfin au complet », sur Mediapart, (consulté le 27 juillet 2020).
  13. « Qui sont les 11 secrétaires d'Etat du gouvernement Castex ? », France Info,‎ (lire en ligne)
  14. « Clément Beaune, l’« homme de confiance » de Macron aux affaires européennes », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 3 octobre 2020)
  15. « Clément Beaune rejoint les macronistes de gauche », sur L'Opinion, (consulté le 20 novembre 2020)
  16. J. Cl., « Le secrétaire d’État Clément Beaune "assume" son homosexualité et veut montrer que "ce n’est pas un obstacle" », sur leparisien.fr, (consulté le 8 décembre 2020)

Articles connexes[modifier | modifier le code]