Clément Beaune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Clément Beaune
Illustration.
Fonctions
Secrétaire d'État chargé des Affaires européennes
En fonction depuis le
(1 an, 2 mois et 27 jours)
Président Emmanuel Macron
Premier ministre Jean Castex
Ministre Jean-Yves Le Drian
Gouvernement Castex
Prédécesseur Amélie de Montchalin
Biographie
Date de naissance (40 ans)
Lieu de naissance Paris
Nationalité Française
Parti politique PS (2002-2003)
LREM (depuis 2016)
TdP (depuis 2020)
Diplômé de IEP Paris
Collège d'Europe
ENA
Profession Haut fonctionnaire

Clément Beaune, né le à Paris, est un haut fonctionnaire et homme politique français.

Il est secrétaire d'État chargé des Affaires européennes dans le gouvernement Castex depuis le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et formation[modifier | modifier le code]

Fils d'une infirmière[1] et d'un enseignant-chercheur en médecine[2], il obtient son baccalauréat ES au lycée Condorcet[réf. souhaitée] avant d'être ensuite diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris[3], du Collège d'Europe (promotion 2004-2005) et de l'École nationale d'administration (ENA), promotion Willy-Brandt[3]. Son arrière grand-père Israel Naroditzki a été déporté et gazé à Auschwitz[4].

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

Dans la haute fonction publique[modifier | modifier le code]

À sa sortie de l'ENA en 2009, il commence sa carrière à la direction du Budget, en qualité d’adjoint au chef du bureau des lois de finances[5]. De 2012 à 2014, il exerce au cabinet de Jean-Marc Ayrault, alors Premier ministre, comme conseiller budgétaire[6]. Il fait ensuite un bref passage comme conseiller à la Représentation permanente de la France auprès de l'Union européenne à Bruxelles en 2014, avant d'intégrer le cabinet d'Emmanuel Macron au ministère de l'Économie, où il s'occupe des Affaires européennes jusqu'en 2016[7].

De 2016 à 2017, il est adjoint au directeur général d'ADP Management[8].

En 2017, après l'élection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République, Clément Beaune devient conseiller spécial de celui-ci sur les questions européennes[9], puis conseiller G20[10].

En politique[modifier | modifier le code]

Lors de la qualification de Jean-Marie Le Pen au second tour de l'élection présidentielle de 2002, il adhère au Parti socialiste mais le quitte quelques mois plus tard[11].

Pressenti pour entrer au gouvernement comme secrétaire d’État aux Affaires européennes en 2019 lors du départ de Nathalie Loiseau[12],[13], il est également pressenti un temps pour figurer sur la liste LREM aux élections européennes de 2019[14]. Il est finalement nommé, le , secrétaire d'État chargé des Affaires européennes auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian dans le gouvernement Jean Castex[15].

En , il rejoint le parti Territoires de progrès, situé à l'aile gauche de la majorité présidentielle[16],[17].

Vie privée[modifier | modifier le code]

En décembre 2020, il fait état de son homosexualité dans un entretien accordé au magazine Têtu[18].

Décoration[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Clément Beaune, le surdoué de la Macronie », Paris Match,‎ (lire en ligne) (Consulté le 18/12/2020).
  2. Olivier Faye, « Clément Beaune, l'« homme de confiance » du chef de l'État », Le Monde,‎ (lire en ligne)20.
  3. a et b « L’Elysée nomme onze secrétaires d’Etat pour compléter le gouvernement », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. Clément Beaune : Eric Zemmour est un « révisionniste » pro-Vichy, Times of Israel
  5. « Clément BEAUNE, conseiller Europe et G20 à la présidence de la République », sur Forum de la performance (consulté le ).
  6. Alain Auffray, « Clément Beaune, le discret architecte de l’union macronienne », Libération,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  7. Arrêté du 30 novembre 2015 portant nomination au cabinet du ministre de l'économie, de l'industrie et du numérique (NOR : EINP1528606A), Légifrance (Consulté le 18/12/2020)
  8. Nominations au sein du Groupe ADP,21.11.16, parisaeroport (Consulté le 18/12/2020)
  9. Clément Beaune, site gouvernement.fr (Consulté le 18/12/2020)
  10. Clément BEAUNE, conseiller Europe et G20 à la présidence de la République, site Forum de la performance, 10/12/2019 (Consulté le 18/12/2020)
  11. Alain Auffray, « Clément Beaune, chouchou de Bruxelles », sur Libération (consulté le )
  12. Dominique Albertini, « Secrétaire d'Etat : Clément Beaune, le «Monsieur Europe» de l'Elysée sorti de l'ombre », Libération,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  13. Cédric Pietralunga, « Clément Beaune, l’indispensable européen de l’ombre », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  14. « Pléthorique, le gouvernement Castex est enfin au complet », sur Mediapart, (consulté le ).
  15. « Qui sont les 11 secrétaires d'Etat du gouvernement Castex ? », France Info,‎ (lire en ligne)
  16. « Clément Beaune, l’« homme de confiance » de Macron aux affaires européennes », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  17. « Clément Beaune rejoint les macronistes de gauche », sur L'Opinion, (consulté le )
  18. J. Cl., « Le secrétaire d’État Clément Beaune "assume" son homosexualité et veut montrer que "ce n’est pas un obstacle" », sur leparisien.fr, (consulté le )

Articles connexes[modifier | modifier le code]