Tramway de Mulhouse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tramway de Mulhouse
Image illustrative de l'article Tramway de Mulhouse
Rame du tramway de Mulhouse au terminus Coteaux de la ligne 2.

Situation Drapeau de la France Mulhouse (Alsace)
Type Tramway
Entrée en service 20 mai 2006
Longueur du réseau 16,2 km
Longueur additionnée des lignes 19 km
Lignes 3
Stations 29
Rames Alstom Citadis 302
Siemens Avanto
Fréquentation 60 000 passagers par jour (2009)[1]
Écartement des rails 1 435 mm
Propriétaire M2A
Exploitant Soléa
Site internet www.solea.info
Vitesse moyenne 20 km/h
Vitesse maximale 70 km/h
Lignes du réseau Ligne 1 du tramway de Mulhouse Ligne 2 du tramway de Mulhouse Ligne 3 du tramway de Mulhouse Tram-train Mulhouse Vallée de la Thur

Image illustrative de l'article Tramway de Mulhouse

Le tramway de Mulhouse est le réseau de lignes de tramway de la ville de Mulhouse (Alsace), dont les deux premières lignes ont été inaugurées le 20 mai 2006 par le président de la République Jacques Chirac. La ligne 3, quant à elle, a été mise en service le 12 décembre 2010 en même temps que la ligne du tram-train Mulhouse-Vallée de la Thur.

Ancien réseau[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ancien tramway de Mulhouse.
Croisement de deux tramways électriques dans les années 1920

Mulhouse a eu son premier réseau de tramway en 1882.

Comme dans beaucoup de villes françaises, ce premier réseau a disparu, victime de la concurrence de l'automobile, et le dernier tramway a circulé à Mulhouse en 1957.

Le renouveau[modifier | modifier le code]

Quatre tramways à la "Porte Jeune".

Réflexions dès 1998[modifier | modifier le code]

Mais à cause des chocs pétroliers et des préoccupations croissantes liées à l'écologie et à la pollution de l'air, Mulhouse a, comme beaucoup de villes françaises, pensé à se ré-équiper d'un réseau de transport en commun propre à grande capacité. Après avoir, au départ, été opposé au projet, Jean-Marie Bockel, le maire de Mulhouse, a finalement soutenu ce projet, suivant l'exemple de Strasbourg, la plus grande ville alsacienne, qui s'était dotée d'un tramway dès 1994.

Deux lignes simultanément[modifier | modifier le code]

Le chantier des deux lignes débutent en 2003 pour s'achever en 2006. Il s'agit d'un des premiers chantiers de tramway de France à mettre en œuvre la clause d'insertion des chantiers publics, permettant d'embaucher 228 personnes en difficulté pour les besoins des travaux[2].

L'investissement est de 249,1 millions d'euros[3] et compte 12 kilomètres de voies pour 24 stations[4]. Cette première phase est inaugurée le 20 mai 2006 par le président de la République Jacques Chirac. Le long des deux lignes, des pistes cyclables ont été créées, et des arceaux à vélo ont été installés.

Le 4 juillet 2009, la ligne 1 est prolongée de 1,5 km au nord, avec la création de 3 stations supplémentaires : Tuilerie, Saint-Nazaire et Châtaignier[5].

Tram-train[modifier | modifier le code]

Le 12 décembre 2010, la Ligne 3 du tramway de Mulhouse ainsi que le Tram-train Mulhouse-Vallée de la Thur sont inaugurés. Ces lignes empruntent des tronçons communs avec les deux premières lignes[6]. La ligne 3 relie la gare de Mulhouse-Ville à celle de Lutterbach en desserte urbaine avec des rames Citadis 302, tandis que le tram-train prolonge ce service en reliant Mulhouse à l'agglomération voisine de Thann, en empruntant les voies du tramway puis l'actuelle ligne de pénétration vosgienne, avec des rames Siemens Avanto. Cette nouvelle phase du réseau a nécessité 150 millions d'euros d'investissements[7].

Le réseau actuel[modifier | modifier le code]

Aperçu général[modifier | modifier le code]

Depuis le 12 décembre 2010, le réseau possède trois lignes totalisant 29 stations répartis sur 16,2 km. Il est également constitué du Tram-train Mulhouse-Vallée de la Thur en coexploitation avec la SNCF.

Lignes du réseau de tramway de Mulhouse au 01er janvier 2012
Ligne Terminus Longueur [km] Temps de parcours [min] Stations
Ligne 1 du tramway de Mulhouse Châtaignier ↔ Gare Centrale 5,8 18 12
Ligne 2 du tramway de Mulhouse Coteaux ↔ Nouveau Bassin 6,2 18 14
Ligne 3 du tramway de Mulhouse Lutterbach Gare ↔ Gare Centrale 7 19 11
Tram-train Mulhouse Vallée de la Thur Thann Saint-Jacques ↔ Gare Centrale 22 42 18

Fréquentation[modifier | modifier le code]

En 2009, le tramway transporte 13 millions de voyageurs par an[8]

Conception et réalisation[modifier | modifier le code]

Daniel Buren a conçu l'architecture des stations et imaginé des arches doubles pour les signaler. Tandis que Tobias Rehberger a créé neuf œuvres disposées le long des lignes et brodant sur l'histoire et les lieux de la ville[9].

Le matériel roulant[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Alstom Citadis et Siemens Avanto.

Aujourd'hui, le parc roulant du réseau est composé de 39 rames dont 27 Alstom Citadis 302 et 12 Siemens Avanto pour le tram-train.

Modèles de rames du tramway de Mulhouse
Constructeur Modèle Nombre Numérotation Années de
livraison
Longueur Largeur
Alstom Citadis[10] 27 nos 2001 à 2027 2006 32,5 mètres 2,65 mètres
Siemens Avanto[10] 12 TT nos 16 à 27[note 1] 2010[11] 37 mètres[11] 2,65 mètres

Le matériel roulant du tramway de Mulhouse tient sa particularité du fait que son design a été choisi par les Mulhousiens, lors d'une exposition en septembre 2003, de même que ses couleurs. C'est le catalan Peret qui a finalement été choisi pour dessiner ces véhicules. Ces rames Citadis sont de couleur jaune et rouge, et ont un nez d'une forme particulière. Le parc est composé de 27 rames, permettant de couvrir les besoins du réseau dans son intégralité, extensions comprises.

Les annonces sonores ont été composées par Pierre Henry.

Deux rames (2004 et 2005) ont circulé de 2006 à 2008 sur le réseau de Buenos Aires Tranvía del Este et une (2008) sur le réseau de Utrecht. En 2008, cinq rames (2003, 2006, 2011, 2013 et 2023) ont été louées pour circuler sur le réseau de Melbourne avant d'être définitivement vendues[12], ces rames étant excédentaires du fait du report des extensions.

Chaque rame est baptisée du nom d'une commune de la communauté d'agglomération de Mulhouse ou d'un quartier de Mulhouse. Ces noms sont inscrits sur le côté de chaque rame.

Accidents[modifier | modifier le code]

En 2013 ont été comptabilisés 19 accidents impliquant une rame de tramway, essentiellement dus au non-respect de la part des automobilistes de la signalisation au carrefour ou au rond-point[13].

Extension du réseau[modifier | modifier le code]

Lors d'une décision du 28 juin 2010, M2A (communauté d'agglomération) a décidé le report de toutes les extensions sine die pour des raisons financières[14],[15],[16].

Auparavant, il était prévu une extension de la ligne 1 jusqu'au nord de Wittenheim, avec la création de huit stations supplémentaires. Cette extension était prévue pour 2012, tandis que la ligne 2 devait être prolongée de trois stations vers l'est[17].

Dans l'attente d'une relance du projet, deux lignes de bus à haut niveau de service devraient voir le jour en septembre 2013 et reprendre globalement le même tracé[18],[19].

Le SCOT prévoit d'autres extensions du réseau en TCSP à plus long terme dans l'agglomération, notamment vers Pfastatt, Illzach et Riedisheim. L'utilisation du réseau ferré existant est également envisagée : vers Altkirch (ligne Mulhouse-Belfort), vers la vallée de Guebwiller, vers Habsheim (ligne de Strasbourg-Ville à Saint-Louis) et en direction de l'Allemagne (ligne de Mulhouse-Ville à Chalampé)[20],[21].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes
  1. La numérotation des Avento (tram-train) est nationale, les rame TT01 à TT15 sont exploitées par la SNCF sur la ligne 4 du tramway d'Île-de-France
Références
  1. [PDF] « Bilan du PDU 2010 », sur www.aurm.org,‎ 2010
  2. « Un chantier socialement exemplaire pour le tramway de Mulhouse », sur www.lemoniteur.fr,‎ 22 décembre 2005
  3. « Un tramway nommé dérives », sur www.lexpress.fr,‎ 18 mai 2005
  4. « Tramway de Mulhouse présentation » (consulté le 4 mai 2012)
  5. « Mulhouse étend son tramway de 1,5 km »,‎ 3 juillet 2009 (consulté le 4 mai 2012)
  6. « Mulhouse: le premier tram-train de France entre en service »,‎ 27 novembre 2010
  7. « Le tram-train de Mulhouse ne fait pas sauter les bouchons »,‎ 27 février 2012
  8. « Le tramway redonne des couleurs à Mulhouse »,‎ 25 février 2010
  9. « Artistes en Ligne "Daniel Buren et Tobias Rehberger pour le tram à Mulhouse" »,‎ 20 février 2006
  10. a et b « Etat de parc Mulhouse », sur www.tc-alsace.eu,‎ 1 janvier 2012
  11. a et b « 12 tram-trains Avanto pour l'agglomération de Mulhouse », sur www.swe.siemens.com,‎ 7 novembre 2006
  12. (en)« Bee trams to stay, but at what price? », sur www.theage.com.au,‎ 13 octobre 2010
  13. « Tramway : Une cohabitation parfois tendue avec les usagers de la ville », sur www.lalsace.fr,‎ 16 mai 2014 (consulté le 22 juillet 2014)
  14. « Mulhouse, abandon des extensions du tramway », sur www.dna.fr,‎ 24 juin 2010
  15. « M2A : Coup d’arrêt pour le tram », sur www.lalsace.fr,‎ 29 juin 2010
  16. Reportage France 3 Alsace Mulhouse : l'extension du tram stoppée
  17. « Le tramway de Mulhouse marque un arrêt »,‎ 2 juillet 2010
  18. [PDF]Bulletin municipal trimestriel de la commune de Wittenheim décembre 2012-février 2013 sur le site officiel de la commune ville-wittenheim.fr, consulté le 22 février 2013.
  19. « Dans l’attente de cette connexion avec le réseau de tram existant, l’agglomération travaille à la mise en place d’un bus à haut niveau de service sur l’axe concerné. » extrait du PV du conseil municipal de la commune de Wittenheim du 24 octobre 2012 sur le site officiel de la commune ville-wittenheim.fr, consulté le 22 février 2013.
  20. [PDF]« SCOT Mulhouse », sur www.scot-region-mulhousienne.org
  21. « Le réseau TCSP prévu en place dans le SCOT », sur www.aurm.org

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Interview de M.Jean-Marie Bockel, maire de Mulhouse, in Encart publicitaire "Villes et tramways", Le Monde no 19071 du 20 mai 2006
  • Atlas des Transports 2004-2005, Éditions Itinéraires & Territoires

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]