Tramway de Nottingham

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tramway de Nottingham
(en) Nottingham Express Transit
Image illustrative de l'article Tramway de Nottingham

Situation Nottingham
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Type Tramway
Entrée en service 9 mars 2004
Longueur du réseau 14 km
Longueur additionnée des lignes 14 km
Lignes 1
Stations 23
Rames Bombardier Incentro
Fréquentation 25 000 voyageurs/jour
Écartement des rails 1 435 mm
Exploitant Tramlink Nottingham
Vitesse maximale 80 km/h

Image illustrative de l'article Tramway de Nottingham

Nottingham Express Transit (NET) est le nom du réseau de tramway desservant l'agglomération de Nottingham, capitale régionale des Midlands de l'Est en Angleterre. Sa première ligne a été ouverte au public le 9 mars 2004, pour un coût de construction de 200 millions de livres sterling. Il aura fallu 16 ans de la conception à la mise en service.

Le réseau[modifier | modifier le code]

Histoire : l'Ancien réseau[modifier | modifier le code]

Nottingham eut un réseau de tramway exploité par la Nottingham and District Tramways Company Limited, en traction hyppomobile du 18 septembre 1878 au 30 avril 1902, et en traction vapeur de 1883 à 1889[1] La Nottingham Corporation Tramways exploita son réseau en traction électrique par du 23 juillet 1901 au 6 septembre 1936[2].

Par ailleurs, Nottinghamshire and Derbyshire Tramways Company exploita une ligne à traction électrique entre Nottingham et Ripley du 4 juillet 1913 au 5 octobre 1932[3].

Le réseau actuel[modifier | modifier le code]

La ville et le Comté du Nottinghamshire ont développé une politique de déplacements urbains[4] qui s’applique à toute la région, c’est-à-dire la ville, son agglomération et les zones rurales environnantes.

C'est dans cet esprit que les autorités publiques ont créé le NET. Sa première ligne a été ouverte au public le 9 mars 2004. Son tracé actuel commence à la Gare de Notthingham (Nottingham station) dans le sud du centre-ville, et s'étend vers le nord, desservant Lace Market, Nottingham Trent University, Forest Recreation Ground, pour finalement aboutir à Hucknall.

La ligne fait 14 km de long, dont 4 km dans les rues, généralement en site propre. Un peu au nord du centre-ville se trouve une section (sur environ 1 km) où les deux sens passent par des rues différentes. De Wilkinson Street et sur environ 8 km vers le nord, la ligne est implantée le long d'une voie ferrée existante, la Robin Hood Line, reliant Nottingham à Worksop.

A Highbury Vale, environ à mi-parcours, une branche à voie unique tourne vers l'ouest avec un terminus 1 km plus loin à Phoenix Park, afin de desservir un parc relais sur l'autoroute M1, alors que la branche principale continue vers le nord vers Hucknall. Plusieurs stations sont équipées de parc relais.

Le tram est en correspondance avec les trains de la franchise Central Trains et Midland Mainline.

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Une rame à son terminus de Nottingham station

La flotte comprend 15 rames articulées à plancher bas total Incentro similaires aux rames de Nantes, construites par Bombardier. Roulant sur une voie à écartement standard, longues de 33 mètres et dotées de 5 articulations, elles sont alimentées en 750 volts courant continu et ont une vitesse maximale de 80 km/h. Elles sont numérotées de 201 à 216, car les motrices de l'ancien réseau étaient immatriculées jusqu'au N°200.

Les tickets sont vendus à bord du tramway par le "conductor". "Conductor" étant le terme anglais pour "receveur". Il a la charge de la vente des tickets, du contrôle de la validité des abonnements et de l'accueil des clients à bord du tramway. Aucun distributeur automatique n'est disponible. Des receveurs sont aussi parfois en poste à la gare centrale ainsi qu'au parc relais "The forest".

Dans le cadre de la seconde phase du projet, c'est Alstom qui fournira 22 rames Citadis pour permettre au réseau de s'étendre[5].

La concession de la ligne 1[modifier | modifier le code]

La ligne est concédée pour une durée de 30,5 ans dans le cadre d'un Private Finance Initiative[6] à la société Arrow Light Rail Ltd., dont sont actionnaires Bombardier, Carrillion, Transdev, Nottingham City Transport, Innisfree et Galaxy Fund Management. La société est chargée, sur cette durée, de la conception, la construction, l'exploitation et la maintenance de la ligne 1 tramway de Nottingham.

Dans ce cadre, l'exploitation et la maintenance du tramway est confiée à Nottingham tram consortium (NTC)[7], pour une durée de 27 ans.

Les opérateurs se rémunèrent grâce à la billetterie, ainsi qu'une subvention publique versée par la ville de Nottingham et des comté du Nottinghamshire[8].

Tracé et stations[modifier | modifier le code]

A map of the Nottingham tramway.
Branche principale vers Hucknall
  • Hucknall (Parc relais)
  • Butler's Hill
  • Moor Bridge (Parc relais)
  • Bulwell Forest
  • Bulwell station
Branche de Phoenix Park
  • Phoenix Park (Parc relais)
  • Cinderhill

Tronc commun

  • Highbury Vale
  • David Lane
  • Basford tram
  • Wilkinson Street (Parc relais)
Sens nord-sud
  • Radford Road
  • Hyson Green Market
Sens sud-nord
  • Shipstone Street
  • Beaconsfield Street
  • Noel Street

Tronc commun

Projets[modifier | modifier le code]

Des extensions sont à l'étude ; elles consisteraient en deux nouvelles lignes depuis le centre-ville :

Les travaux de ces deux lignes, chacune étant raccordée à l'une des branches de la première ligne, devraient commencer en 2006, en deux phases. Cet ensemble de lignes de tramway vise à réduire le nombre de trajets en voiture dans Nottingham de quatre millions par an.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sur cet ancien réseau, voir l'article de la wikipédia anglaise : Nottingham and District Tramways Company Limited
  2. Sur cet ancien réseau, voir l'article du wikipédia anglais : Nottingham Corporation Tramways.
  3. Sur cette ancienne ligne, voir l'article de la wikipédia anglaise : Nottinghamshire and Derbyshire Tramways Company
  4. Les principaux axes de la politique de déplacements urbains de Nottingham sont :
    * développer un service de transport public intégré de haute qualité : bonne desserte, bonne intermodalité, accès aux personnes handicapées et habitants des zones rurales,
    * développer l’activité économique dans l’agglomération,
    * sensibiliser la population,
    * intégrer cette politique dans les documents de planification locale,
    * développer des quartiers durables.
  5. (en)« Tramlink Nottingham named preferred bidder for NET Phase 2 », Railway Gazette International,‎ 6 April 2011
  6. Le PFI est un programme du Gouvernement britannique destiné à encourager le financement par le secteur privé de la réalisation et de la gestion d’infrastructures publiques. En France, on le qualifierait de Partenariat public-privé
  7. Nottingham tram consortium (NTC) est formé par Transdev et Nottingham city transport, tous deux actionnaires à 50 % de l'organisme.
  8. Sources : site de Bombardier et Page du site de Transdev.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Stephen Dee, Grande bretagne : Nottingham et le Nottingham express transit (NET), article publié dans le N° 297 (2003/3) de la revue Chemins de fer régioonaux et urbains éditée par la FACS-UNECTO

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]