Tramway de Prague

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tramway de Prague
(cs)Tramvajová doprava v Praze
Image illustrative de l'article Tramway de Prague

Situation Prague
Drapeau de la République tchèque République tchèque
Type Tramway
Entrée en service 1875 (traction hippomobile)
1891 (traction électrique)
Longueur du réseau 141 km
Longueur additionnée des lignes 559,3 km
Lignes 26 (+ 9 de nuit)
Rames 991
Fréquentation 980 000 voyageurs / jour (2008)
Écartement des rails 1 435 mm
Exploitant Dopravní podnik hlavního města Prahy
Vitesse maximale 60 km/h
Réseaux connexes Métro de Prague
Autobus de Prague

Image illustrative de l'article Tramway de Prague
Plan du réseau en 2008

Le réseau de tramway de la ville de Prague est le réseau le plus important de République tchèque. Il comprend 141 km pour vingt-six lignes de jour et neuf lignes de nuit. Le réseau transporte près de 340 millions de passagers par an et est exploité par l'entreprise publique Dopravní podnik hlavního města Prahy.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les omnibus[modifier | modifier le code]

Les premiers omnibus apparaissent en 1875 sur la ligne Karlín- Théâtre national. La ligne est exploitée par un entrepreneur belge, Eduart Ottlet. Le réseau est étendu en 1876 en direction de Smíchov, puis en 1882 vers les quartiers de Vinohrady et de Žižkov. Le réseau atteint en 1883 20 kilomètres.

L'électrification[modifier | modifier le code]

Tramway tiré par des chevaux au centre de Prague

L'électrification du réseau est l'œuvre de František Křižík, et intervient en 1891 à l'occasion de l'Exposition nationale qui se tient à Prague la même année. La première ligne électrifiée relie Letna au Parc des expositions. En 1896, toujours sous l'impulsion de Křižík, est inaugurée une ligne reliant Florenc à Libeň et Vysočany. Les quartiers d'Anděl et de Smíchov sont eux aussi reliés à un réseau en pleine expansion, ce qui incite les pouvoirs publics à y investir : une société publique détenue par la ville de Prague est créée à cet effet, qui prendra peu à peu le contrôle de toutes les lignes de tram. L'omnibus disparaît du paysage en 1905 lorsqu'est électrifiée la ligne d'omnibus qui traversait le Pont Charles, qui n'était pas réservé aux piétons à l'époque.

L'expansion ultérieure[modifier | modifier le code]

Stoppée par la guerre, l'expansion reprend dans les années 1920 et 1930 vers de nouveaux quartiers (Nusle, Dejvice, au rythme de la croissance de Prague qui est devenue en 1918 la capitale de la Tchécoslovaquie. Dès les années 1930 cependant, cette croissance trouve ses limites face à l'allongement des temps de trajet et la congestion d'artère comme Na Příkopě (la Rue des Fossés, l'ancien Graben de la Prague austro-hongroise) et la place Venceslas, à l'époque parcourue par les trams de haut en bas et non plus seulement traversée à mi-hauteur de la place comme aujourd'hui.

Après la deuxième guerre mondiale et l'instauration du communisme dans le pays, le réseau s'étendra encore vers les nouveaux quartiers créés dans les années 1950, 1960, et 1970 (Repy, Nove Kobilisy). Cette extension s'interrompt avec le lancement à la fin des années 1960 des travaux du métro, dont la première ligne sera inaugurée en 1974. Dans les années 1980, des aménagements libèrent certaines artères comme Na Příkopě, qui retrouve ainsi sa vocation première de rue piétonne.

Aperçu général[modifier | modifier le code]

Le réseau comporte les lignes de tram suivantes[1] :

Lignes de jour[modifier | modifier le code]

Ligne Destinations Longueur
1 Petřiny - Spojovací 14,098 km
2 Petřiny - Červený Vrch 7,920 km
3 Levského - Lehovec 23,414 km
4 Kotlařka - Čechovo náměstí 7,390 km
5 Olšanské hřbitovy - Výstaviště 9,104 km
6 Laurová - Kubánské náměstí 9,792 km
7 (Sídliště Řepy -) Kotlářka - Ústřední dílny DP 13,774 km (18,369 km)
8 Podbaba - Nádraží Vysočany 11,919 km
9 Sídliště Řepy - Spojovací 17,328 km
10 Sídliště Řepy - Sídliště Ďáblice 22,184 km
11 Spořilov - Černokostelecká 11,677 km
12 Sídliště Barrandov - Palmovka 15,203 km
13 Sídliště Barrandov - Smíchovské nádraží 5,413 km
14 Sídliště Barrandov - Vozovna Kobylisy 17,248 km
16 Nádraží Braník - Spojovací 13,659 km
17 Levského - Sídliště Ďáblice 21,031 km
18 Petřiny - Vozovna Pankrác 13,693 km
19 Lehovec - Nádraží Strašnice
20 Divoká Šárka - Smíchovské nádraží (- Sídliště Barrandov) 11,335 km (16,868 km)
21 Levského - Národní třída - Sídliště Modřany 12,020 km
22 Bílá Hora - Nádraží Hostivař 20,921 km
24 Kubánské náměstí - Kobylisy 15,593 km
25 Bílá Hora - Vozovna Kobylisy 16,758 km
26 Divoká Šárka - Nádraží Hostivař 20,262 km
91 Vozovna Střešovice - Výstaviště Ligne musée, circulant d'avril à novembre, les week-ends et jours fériés.

Lignes de nuit[modifier | modifier le code]

Il existe un réseau de nuit comptant neuf lignes numérotées de 51 à 59 et circulant de minuit à quatre heures et demie du matin. Les conditions tarifaires sont les mêmes que durant la journée. Des policiers municipaux assurent la sécurité de la plupart des rames.

Ligne Destinations Longueur
51 Divoká Šárka - Nádraží Strašnice 18,911 km
52 Lehovec - Sídliště Modřany 21,792 km
53 Sídliště Ďáblice - Vozovna Pankrác 16,014 km
54 Lehovec - Sídliště Barrandov 21,842 km
55 Vozovna Kobylisy - Ústřední dílny DP 21,339 km
56 Petřiny - Spořilov 16,824 km
57 Bílá Hora - Nádraží Hostivař 21,278 km
58 Spojovací - Sídliště Řepy 18,386 km
59 Sídliště Řepy - Nádraží Hostivař 20,517 km

Exploitation[modifier | modifier le code]

Le matériel roulant[modifier | modifier le code]

Le tramway de Prague utilise plus de 800 rames de tramways, ainsi qu'un parc d'une vingtaine de véhicules destinés à la formation des conducteurs, aux travaux et au dépannage. En parallèle, le réseau fait circuler des tramways historiques que ce soit sur la ligne touristique 91 ou pour des services spéciaux. Le réseau dispose d'une trentaine de véhicules historiques.

Modèles des rames du tramway de Prague
Image Constructeur Modèle Année de livraison Nombre Numérotation
I.P.Pavlova, Tatra T3.jpg Tatra T3SU 1983[2] 20[2] 7001 à 7020[2]
Reko TT Prašný most - Vítězné náměstí, Vítězné náměstí, Tatra T3SUCS stanicuje.jpg Tatra T3SUCS 1984 - 1986[2] 271[2] 7021 à 7292[2]
Praha, Kobylisy, reklamní tramvaj Karlín.JPG Tatra T3M[2] 99[2] 8005 à 8106[2]
Hradčanská - Prašný most, Tatra T3R.PV.jpg Tatra T3R.PV[2] 2003 à 2007 35[2] 8151–8185[2]
Hradčanská, Tatra T3R.PLF, sólo.jpg Tatra T3R.PLF[3] 2006 - 2011 33[3] 8251-8283[3]
Tatra T6A5 line 7 at Radicka.JPG ČKD T6A5 1995 à 1997[2] 150[2] 8601 à 8750[2]
Výluka Zenklova, Vychovatelna, Tatra KT8D5.jpg ČKD KT8D5 1986 – 1990[2] 47[2] 9001 à 9048[2]
Provizorium Trojská, Tatra KT8D5R.N2P.jpg ČKD KT8D5R.N2P 2004 – 2011[3] 46[3] 9051 à 9097[3]
Skoda 14 T Praha.jpg Skoda 14 T 2006 - 2008[4] 60[4] 9111 à 9170
Škoda 15T, DOD Střešovice. levá přední strana.jpg Skoda 15 T 2010 - 2017[5] ~50 (250 commandés)[5] 9201 à …
Kolaudace TT Prašný most – Špejchar, měřák na Hradčanské.jpg Tatra T3/T3M/T3R.P 24 (tramways écoles, de travaux, de dépannages)[3] 54xx et 55xx[3]

Les dépôts[modifier | modifier le code]

Le réseau compte 7 dépôts ainsi qu'un dépôt supplémentaire où est hébergé le musée des transports de la ville[6].

Tarification[modifier | modifier le code]

Les horaires de jour vont de 4 h 30 du matin à 1 heure du matin. Un service continu du matin au soir est assuré sur la plupart des lignes. Les lignes les plus fortes ont une fréquence de cinq minutes en heures de pointe.

Seules les stations les plus importantes ou modernisées sont équipés de distributeurs de billets. Il n'est pas possible d'acheter des billets à bord des trams mais on peut acheter les billets dans les bureaux de tabac ou par téléphone portable, par l'envoi d'un SMS surtaxé.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] « Carte du réseau tramway et métro », sur www.dpp.cz,‎ 1 septembre 2011
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q et r (en) « Prague (Trams) », sur world.nycsubway.org,‎ 25 avril 2012
  3. a, b, c, d, e, f, g et h (en) « Prague Trams », sur www.globestudios.co.uk,‎ 5 septembre 2011 (consulté le 14 mai 2012)
  4. a et b (en) « Prague Porsche Tramways back to Fabric », sur www.abcprague.com,‎ 17 octobre 2007
  5. a et b (en) « Secret Design of new Prague Tramways Revealed », sur www.abcprague.com,‎ 1 avril 2008
  6. (en) « PRAHA (PRAGUE), TRAMWAY HISTORY », sur http://tram.rusign.com,‎ 24 novembre 2008

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]