Révolution chantante

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Monument de l'indépendance (Lituania Restituta) restauré en 1989 à Ukmergė.

La révolution chantante (en estonien : laulev revolutsioon, en lituanien : Dainuojanti revoliucija, en letton : Dziesmotā revolūcija) est le nom des évènements qui ont, entre 1987 et 1990, mené à l'indépendance de l'Estonie, de la Lettonie, et de la Lituanie[1],[2]. L'expression provient d'un article écrit par Heinz Valk, artiste et activiste estonien, publié après les manifestations, spontanées, de nuit, des 10 et 11 juin 1988 au Lauluväljak, festival de chanson à Tallinn. Les manifestants chantaient alors des hymnes patriotiques[3].

L'indépendance des pays baltes fut acquise définitivement quelques semaines après le Putsch de Moscou en août 1991.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. *(en) Clare Thomson, The Singing Revolution: A Political Journey through the Baltic States, London, Joseph,‎ 1992, 1e éd. (ISBN 978-0-7181-3459-4)
  2. (en) John Ginkel, « Identity Construction in Latvia's "Singing Revolution": Why inter-ethnic conflict failed to occur », Nationalities Papers, vol. 30, no 3,‎ septembre 2002, p. 403–433 (DOI 10.1080/0090599022000011697)
  3. (en) Between Utopia and Disillusionment By Henri Vogt; p 26 ISBN 1-57181-895-2

Liens externes[modifier | modifier le code]