Ferrero

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ferrero (homonymie).
Page d'aide sur l'homonymie Ferrero est également une marque de couscous

Ferrero

Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de Ferrero

Création 1946
Fondateurs Pietro Ferrero
Forme juridique Groupe, S.p.A.
Siège social Drapeau d'Italie Alba (Italie)
Direction Giovanni Ferrero
Activité Chocolaterie-confiserie
Produits Pâtes à tartiner, goûters, confiseries
Effectif 30 108
Site web [1]
Chiffre d’affaires 8,1 milliards € (2013)
+ 5,6 %
Résultat net 795 M€

Le Groupe Ferrero est une entreprise agroalimentaire italienne, créée en 1946 par Pietro Ferrero à Alba en Italie, spécialisée dans la confiserie et connue par des produits phares tels que Nutella, Kinder, Ferrero Rocher, Mon Chéri et Tic Tac.

Historique[modifier | modifier le code]

Siège Ferrero, Pino Torinese, Italie

Le Groupe Ferrero est né de deux événements majeurs en moins de cinq ans : sa création en 1946 et le lancement du précurseur du Nutella en 1949.

L'utilisation de noisettes dans une recette au chocolat est liée aux circonstances économiques de l'après Seconde Guerre mondiale, époque où les fèves de cacao sont rares et chères. Pietro Ferrero, un petit pâtissier d'Alba, ville du Piémont, a l'idée de remplacer en partie les fèves de cacao par les noisettes abondantes dans les collines des alentours. Il mélange une poignée de noisettes, avec de la poudre de cacao, du lait, du sucre et de la matière grasse pour obtenir une sorte de pain dur au chocolat à couper au couteau, c'est le Giandujot qui connaît vite un bon succès. En 1949, continuant ses recherches, il améliore sa recette jusqu'à obtenir une sorte de pâte chocolatée et noisettée crémeuse, qu'il vend sous la dénomination de « Supercrema Ferrero » dans un pot de verre fermé par un couvercle en plastique.

Le Nutella serait né du Giandujot, en effet l'été 1946 ayant été caniculaire, les pains de glace alors seuls réfrigérants des banques froides des pâtissiers ne parvenaient pas à conserver le fameux chocolat assez dur et Monsieur Ferrero décida alors de le vendre tel quel dans des petits récipients ! L'engouement fut immédiat, et celui ci a eu l'idée de rajouter du beurre de cacao pour que la texture ne durcisse plus : le Nutella était né !

Après sa mort en 1949, son fils Michele Ferrero continue l'affaire et renomme la Supercrema en « Tartinoise » pour le marché français. En 1964, la marque « Nutella » est inventée en associant le terme anglais « nut » (noisette) et le terme « ella », une terminaison féminine italienne.

En 1959, Ferrero s'implante en France en rachetant une ancienne usine textile, Prevost & Grenier, située à Villers-Écalles[1]. La production débute en 1960 avec des Mon Chéri et s'étend l'année suivante avec le Nutella (alors appelé la Tartinoise).

Ferrero se développe ensuite rapidement, en lançant de nouveaux produits régulièrement : Tic-Tac en 1969, Kinder en 1975, Ferrero rocher en 1982 et Kinder Bueno en 1995[2].

Après la retraite de Michele Ferrero en 1997, ses fils Pietro Ferrero et Giovanni Ferrero prennent la direction de la société. Après la mort accidentelle de Pietro en 2011, Giovanni devient seul dirigeant.

Aura internationale[modifier | modifier le code]

Après cinquante ans d'expérience, le Groupe Ferrero est devenu aujourd'hui le 3e groupe producteur de confiserie en Europe et le 4e groupe mondial du secteur de la chocolaterie-confiserie. Il est implanté dans 46 pays et a réalisé un chiffre d'affaires de 4,4 milliards d'euros en 2002 et de 4,7 milliards d'euros en 2004. Il réalise un chiffre d'affaires de 6,4 milliards en 2009 et de 8,1 milliards en 2013.

Il consomme annuellement

  • 70 000 tonnes de cacao, dont les fèves proviennent du Ghana et de la Côte d'Ivoire et sont torréfiées en Italie à Alba ;
  • 56 000 tonnes de noisettes — premier consommateur mondial —, principalement en provenance de la Turquie (1er producteur mondial) et du Chili;
  • 102 000 tonnes de lait.

Avec Kraft Foods, Nestlé, Mars, Hershey’s, le groupe Ferrero a réussi à constituer un véritable oligopole sur le cacao. Ferrero possède 4,5 % du marché chocolatier en 2010[3].

Produits[modifier | modifier le code]

Le Groupe Ferrero conçoit, fabrique et commercialise des pâtes à tartiner, des goûters secs, des goûters ultrafrais, des tablettes de chocolat, des confiseries de poche et des confiseries de chocolat. Il propose différents produits dont, parmi les plus connus :

  1. Nutella, le produit phare de la marque, une pâte crémeuse, chocolatée et noisettée.
  2. Kinder, une gamme de produits chocolatés et lactés pour enfants, composée de nombreuses variétés telles que Kinder Pingui, Kinder Country, Kinder Bueno, Kinder bueno white, Kinder surprise, Kinder joy, Kinder softy, Kinder Tranche au lait, Kinder Maxi, Kinder Délice, Kinder Chocofresh, Kinder Happy Time, Kinder Paradiso ou Kinder Schoko Bons.
  3. Ferrero Rocher, des bouchées au chocolat avec un cœur de gaufrette croustillante et une noisette entière (lancé en France en 1982).
  4. Mon Chéri, une cerise macérée dans de la liqueur, enrobée de chocolat (lancé en France avant Nutella).
  5. Tic Tac, des petites pastilles de confiserie de poche conditionnées dans un étui en plastique transparent (lancé en France en 1971).

En complément, il propose :

  1. Raffaello
  2. Duplo
  3. Ferrero Küsschen

Ferrero commercialise également en Allemagne le hanuta, un biscuit aux noisettes, et en Italie depuis 1972 du thé glacé, l'ESTATHÉ qui est disponible sous différentes saveurs. (Pêche, Menthe et Citron).

En 2006, à l'occasion du soixantième anniversaire, Ferrero a proposé des pots de Nutella de 1,5 kg en « édition collector », recouverts d'un emballage doré.

Organisation[modifier | modifier le code]

Ferrero possède 18 sites de production dans le monde[4], dont neuf en Europe. Les sites français de Ferrero sont situés en Haute-Normandie : le siège social situé à Mont-Saint-Aignan, deux entrepôts au Grand-Quevilly et à Saint-Pierre-lès-Elbeuf, et une usine à Villers-Écalles. Celle-ci emploie 320 personnes et est la plus importante usine productrice de Nutella (un tiers de la production mondiale)[5] et l'unique site de fabrication de Kinder Bueno. Ferrero France emploie 1200 personnes.

Bilan social[modifier | modifier le code]

En 2005, la filiale française a obtenu le label Best Workplaces qui distingue les entreprises « où il fait bon travailler »[6].

Mises en cause et controverses[modifier | modifier le code]

Fin 2000, Ferrerro a été mis en cause dans l'Affaire des caisses noires de la CDU (versements non-déclarés à la fédération CDU de Hesse[7]).

Ferrero est critiqué pour la teneur très importante de ses produits en huile de palme (entre 20 et 30% dans le Nutella)[8] et ses conséquences sur la santé et l'environnement. Si Ferrero indique qu'elle est irremplaçable pour la texture du produit, le WWF épingle l'entreprise pour l'utilisation d'huile de palme non durable et pour la quantité importante de déchets que le groupe produit avec ses produits doublement surremballés[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]