Pont de Tancarville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pont de Tancarville
Pont de Tancarville
Pont de Tancarville
Géographie
Pays France
Région Haute-Normandie
Département Seine-Maritime
Localité Tancarville - Marais-Vernier
Coordonnées géographiques 49° 28′ 23″ N 0° 27′ 51″ E / 49.4730045, 0.4642153 ()49° 28′ 23″ N 0° 27′ 51″ E / 49.4730045, 0.4642153 ()  
Fonction
Franchit Seine
Fonction Pont routier
Caractéristiques techniques
Type Pont suspendu
Longueur 1 420 m
Portée principale 608 m
Largeur 12,50 m
Hauteur 123 m
Matériau(x) Béton et acier
Construction
Construction 1955-1959
Architecte(s) M. Lagrange
N. Esquillan
M. Huet
F. Robinson
Maître(s) d'œuvre Chambre de commerce et d'industrie du Havre

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

(Voir situation sur carte : Seine-Maritime)
Pont de Tancarville

Géolocalisation sur la carte : Haute-Normandie

(Voir situation sur carte : Haute-Normandie)
Pont de Tancarville

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Pont de Tancarville

Le pont de Tancarville est un pont suspendu qui franchit la Seine entre Tancarville (Seine-Maritime) et le Marais-Vernier (Eure), en France.

Historique[modifier | modifier le code]

Jusqu'à la date d'ouverture du pont de Normandie, il a été le pont le plus proche de l'estuaire. Son ouverture a entraîné la disparition du bac du Hode reliant Berville-sur-Mer dans l'Eure au Hode dans la Seine-Maritime. Ce bac, dommage de guerre, était réputé pour être « mal commode »[1]. En 1959, il possédait la plus longue travée centrale d'Europe : 608 mètres, qui reste à ce jour le record national. Ce fut un des premiers chantiers de cette importance à se dérouler sans accident mortel.

Commencé le [1], sur une idée de la Chambre de commerce du Havre en 1933[1], le pont a été mis en service le , dans les délais prévus[1]. La décision de sa construction est actée par une loi du 17 décembre 1940, signé par le Maréchal Pétain à Vichy. Il a été construit par un groupement d'entreprises, dont Daydé[2], sous la maîtrise d'œuvre de la Chambre de commerce et d'industrie du Havre[1] et le contrôle des Ponts et Chaussées du département de le Seine-Maritime[1]. Il fait 125 mètres de hauteur, 30 mètres de profondeur et pèse douze mille tonnes.

Gestion[modifier | modifier le code]

Il est géré par la Chambre de commerce et d'industrie du Havre. Son exploitation est assurée par une équipe d'une cinquantaine de personnes, dont une quarantaine pour le péage[3]. Il est gratuit pour les cyclomoteurs et les bicyclettes et il est payant pour les autres véhicules. En revanche, contrairement au pont de Normandie, la traversée est interdite aux piétons. Il est fréquenté en moyenne par 15 000 à 19 000 véhicules par jour[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Le Pont de Tancarville, Chambre de commerce du Havre, sous la direction de Jean-Yves Nicolas, 15 octobre 1956, exemplaire no 451
  2. Et aussi : Baudin-Châteauneuf, Boussiron, Campenon-Bernard, Compagnie Française d'Entreprises, Compagnie industrielle de travaux, Dragages et Travaux Publics, Entreprises de Grands Travaux Hydrauliques, Fives-Lille Cail, Fougerolle, Régie générale des chemins de fer et travaux publics, Société des Forges et Ateliers du Creusot
  3. a et b Poo Supplément du 26 juin 2009.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le Pont de Tancarville, Chambre de commerce du Havre, sous la direction de Jean-Yves Nicolas, 15 octobre 1956, exemplaire no 451
    Édité à l'occasion de la pose par M. Auguste Pinton, secrétaire d'État aux Travaux publics, aux Transports et au Tourisme, le 23 octobre 1956, d'une plaque commémorative de l'ouverture des chantiers de construction du pont de Tancarville.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

En aval Situation sur la Seine En amont
Pont de Normandie
à 14,7 km
Situation sur la Seine
Pont de Brotonne
à 30 km