Delmas (compagnie maritime)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Delmas.

DELMAS

Description de l'image  LogoDelmas.jpg.
Création 1867 à La Rochelle
Fondateurs Franck et Julien Delmas
Personnages clés Yves Perrin (directeur général DELMAS), Rodolphe Saadé (Président DELMAS)
Forme juridique Société anonyme
Siège social Drapeau de France Le Havre (France)
Actionnaires CMA CGM
Activité Armement, transport maritime
Société mère CMA CGM
Site web http://www.delmas.com/default.asp
Chiffre d’affaires 1,9 milliard de dollars (2009)

Delmas est une compagnie maritime française, spécialisée dans le transport depuis et vers l'Afrique. Elle fait partie du Groupe CMA-CGM.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1867, les frères Frank et Julien Delmas créent à La Rochelle l'armement du même nom. Leur frère Émile les rejoint en 1873. Léonce Vieljeux, gendre de Frank Delmas entre dans la société, en 1898. En 1919, son nom devient Delmas Frères et Vieljeux, puis Compagnie Delmas-Vieljeux, en 1935.

Maire de La Rochelle en 1940, Léonce Vieljeux refuse de discuter avec un sous-officier allemand, argüant de son grade d'officier de réserve, et de remplacer le drapeau tricolore de la Mairie par celui à croix gammée. Il ne cède que devant l'arrivée d'un officier et d'une auto-mitrailleuse le mettant en joue. Il organise avec ses cousins et amis le réseau de résistance Alliance qui fournit à Londres des informations sur le trafic portuaire rochelais, et des faux emplois aux requis du STO. Il est une première fois expulsé de La Rochelle mais y revient, logeant au-dessus de ses bureaux, et reprend ses activités résistantes. Dénoncé ainsi que d'autres membres du réseau Alliance, Léonce Vieljeux est arrêté et transféré à Drancy puis au camp de concentration du Struthof-Natzwiller, où, à plus de 79 ans, il est exécuté par balle dans la nuque par les SS ainsi que les membres du réseau Alliance, quelques jours avant la libération du camp, pour actes de résistance. Sa mémoire est conservée à La Rochelle par l'Association Léonce Vieljeux et par une cérémonie se tenant chaque année à la date anniversaire de son exécution devant le mémorial érigé sur le rempart de la Mairie.

En 1947, la société devient Société Navale Delmas-Vieljeux (SNDV), puis la Société Navale Chargeurs Delmas-Vieljeux (SNCDV), après accord avec les Chargeurs réunis en 1971.

En 1985, la société porte un nouveau nom Société Navale et Commerciale Delmas-Vieljeux, mais en 1991 Vincent Bolloré prend le contrôle de la société. Il met en minorité Tristan Vieljeux, petit-fils de Léonce Vieljeux, qui quitte la direction de la Compagnie.

En septembre 2005[1], le groupe Bolloré vend la compagnie Delmas pour 600 millions d'euros à la CMA-CGM. En janvier 2006[2], la compagnie est intégrée à ce groupe.

Emblème[modifier | modifier le code]

En 1871, Émile Delmas le frère aîné de la famille Delmas quitte l'Alsace (annexée à la Prusse) et rejoint ses frères à La Rochelle. En souvenir de la province qu'il a été contraint de quitter pour rester français, il propose la Roue de Mulhouse comme emblème de la société. En effet, celle-ci, une roue de moulin à 8 aubes, figure sur les armoiries de Mulhouse, la ville des moulins

Navires[modifier | modifier le code]

  • 1939 : 6 navires plus 13 navires de la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest en gérance
  • 1957 : 20 navires
  • 1960 : 30 navires
  • 1994 : 14 navires
  • 2008 : 76 navires (hors les navires en location)

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] « Le groupe Bolloré cède ses activités maritimes au groupe CMA-CGM », communiqué de presse Bolloré,‎ 5 septembre 2006
  2. « CMA-CGM finalise l'acquisition de Delmas », communiqué de presse CMA-CGM,‎ 10 janvier 2006

Lien externe[modifier | modifier le code]