Alain Le Vern

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alain Le Vern
Alain Le Vern lors d'une réunion en 2009.
Alain Le Vern lors d'une réunion en 2009.
Fonctions
Sénateur de la Seine-Maritime
29 juin 200730 septembre 2013
Prédécesseur Sandrine Hurel
Successeur Marie-Françoise Gaouyer
Président du Conseil régional de Haute-Normandie
7 janvier30 septembre 2013
Prédécesseur Emmanuèle Jeandet-Mengual (intérim)
Successeur Emmanuèle Jeandet-Mengual (intérim)
Nicolas Mayer-Rossignol
30 mars 199821 décembre 2012
Réélection 2 avril 2004
26 mars 2010
Prédécesseur Antoine Rufenacht
Successeur Emmanuèle Jeandet-Mengual (intérim)
Député de la
12e circonscription de la Seine-Maritime
12 juin 198818 juin 2002
Successeur Michel Lejeune
Biographie
Date de naissance 8 mai 1948 (66 ans)
Lieu de naissance Portsall (Finistère)
Nationalité Française
Parti politique PS
Profession Directeur d'école
Alain Le Vern.

Alain Le Vern, né le 8 mai 1948 à Portsall (Finistère), est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé de l'École normale primaire de Rouen en 1969, il exerce la profession d'instituteur. Il est également titulaire d'un DESS de droit public. Il est marié, en secondes noces, à la députée Sandrine Hurel[1] depuis le 22 décembre 2009.

Activités associatives, syndicales et sociales[modifier | modifier le code]

Membre du club des sympathisants trotskistes de 1967 à 1969, Alain Le Vern entre à l'Office central de la coopération à l'école (O.C.C.E.), dont il est membre du bureau national des jeunes de de 1968 à 1970, puis secrétaire départemental pour la Seine-Maritime de 1974 à 1975. Il est également secrétaire général adjoint chargé de l'Enseignement maternel et élémentaire du Syndicat national des instituteurs (section de Seine-Maritime) de 1973 à 1976.

Chargé de mission aux cabinets de Laurent Fabius, ministre du Budget (1981-1982), ministre de l'Industrie (1982-1984), puis Premier ministre (1984-1986), il est en outre membre du Conseil économique et social de 1984 à 1988.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Membre du Parti socialiste, il y occupe les fonctions de premier secrétaire de la fédération de Seine-Maritime de 1981 à 1997 et membre du comité directeur depuis 1984.

Il annonce le 12 septembre 2013 qu'il démissionnera le 30 septembre 2013 de ses mandats de président du conseil régional de Haute-Normandie et de sénateur de Seine-Maritime en indiquant qu'il souhaitait « se retirer de la vie politique ». Il est remplacé à la tête de la région par Emmanuèle Jeandet-Mengual (à titre intérimaire) et au Sénat par Marie-Françoise Gaouyer [2],[1]. Il souhaite que Nicolas Mayer-Rossignol lui succède à la présidence du conseil régional[3] ce qui est fait lors d'une élection en octobre 2013[4].

Carrière en entreprise[modifier | modifier le code]

Alain Le Vern rejoint la SNCF le 4 novembre 2013 comme Directeur général Régions et Intercités[5].

Position politique[modifier | modifier le code]

Alain Le Vern s'oppose à la réunification de la Normandie[6].

Mandats politiques[modifier | modifier le code]

Mandats locaux[modifier | modifier le code]

  • 1983 - 1989 : Maire-adjoint du Petit-Quevilly.
  • 1989 - 2001 : Maire de Saint-Saëns, réélu en 1995 et en 2001. Suite à cette dernière réélection, il laisse sa place de maire pour cause de cumul des mandats.
  • 2001 - 2004 : Maire-adjoint de Saint-Saëns.
  • 2004 - 2008 : Conseiller municipal de Saint-Saëns.
  • 1993 - 2006 : Président de la Communauté de communes de Saint-Saëns-Porte de Bray, réélu en 1995 et 2001, démissionnaire en novembre 2006.
  • 2007 - 2013 : Président du Syndicat mixte du Port de Dieppe, démissionnaire en septembre 2013.

Conseil régional[modifier | modifier le code]

Parlement[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]