Lubrizol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lubrizol Corporation

Création 1928
Fondateurs Kent Smith,
F. Alex Nason,
Frank A. Nason,
Kelvin Smith,
Vincent Smith,
Tommy James
Forme juridique Filiale
Siège social Drapeau des États-Unis Wickliffe (Ohio(États-Unis)
Direction James L. Hambrick (président du CA et CEO)
Produits Spécialités chimiques
Société mère Berkshire Hathaway
Effectif 7 000
Site web www.lubrizol.com
Chiffre d’affaires en augmentation 6,1 MrdUS$ (2011)
5,42 MrdUS$ (2010)[1]

Lubrizol Corporation est une société chimique américaine, dont le siège social est basé à Wickliffe (Ohio). Elle appartient depuis 2011 à la holding Berkshire Hathaway de Warren Buffett.

Lubrizol Corporation est composée de deux divisions : Lubrizol Additives et Lubrizol Advanced Materials. L'entreprise compte plus de 12 000 produits dans sa gamme, en particulier des additifs pour lubrifiants et carburants, pour applications industrielles, ainsi que d'autres spécialités chimiques. En 2011, Lubrizol détenait environ 1 600 brevets.

Elle possède un réseau international de sites de production et de laboratoires dans 27 pays, et des bureaux de vente dans plus de 100 pays dont la moitié hors Amérique du Nord.

En 2013, un incident se produit à l'usine Lubrizol située à Rouen (Seine-Maritime) : la décomposition chimique d'un bac de dialkyldithiophosphate de zinc (sigle ZDP)[2] se traduit par l'émission d'un nuage de gaz mercaptans perceptible bien au-delà du site rouennais[3] par plusieurs centaines de milliers de personnes[4],[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) [PDF] Lubrizol Corporation, « Corporate Citizenship Report 2011 » (consulté le 13 février 2013).
  2. Les ZDP sont des ingrédients anti-usure pour lubrifiants.
  3. Lubrizol Corporation, « Communiqué de Lubrizol-Incident à l'usine de Rouen-La neutralisation du batch en décomposition est terminée » (consulté le 13 février 2013).
  4. Marc Braun, « Fuite de gaz chez Lubrizol à Rouen : l'erreur humaine confirmée », sur www.paris-normandie.fr, Paris Normandie,‎ 12 février 2013 (consulté le 13 février 2013).
  5. ARIA (Analyse, Recherche et Information sur les Accidents), « Rejet prolongé de mercaptans dans une usine chimique - Fiche accident de la base ARIA no 43616 »,‎ 21 janvier 2013 (consulté le 20 janvier 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]