Guillermo Vilas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Guillermo Vilas
Guillermo Vilas
Guillermo Vilas en 1975
Carrière professionnelle
1970 – 1992
Nationalité Drapeau de l’Argentine Argentine
Naissance
Buenos Aires
Taille / poids 1,8 m (5 11) / 75 kg (165 lb)
Prise de raquette Gaucher, revers à une main
Gains en tournois 4 923 882 $
Tennis Hall of Fame Membre depuis 1991
Palmarès
En simple
Titres 71 (62 de l'ATP)
Finales perdues 50 (40 de l'ATP)
Meilleur classement 1er (2e depuis le classement ATP) (30/04/1975)
En double
Titres 16
Finales perdues 10
Meilleur classement 175e (03/01/1983)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple V (2) V (1) 1/4 V (1)
Double 1/8 1/2 1/8 1/4
Titres par équipe nationale
World Team Cup 1 (1980)

Guillermo Vilas, né le à Buenos Aires, est un joueur argentin de tennis. Il a gagné 4 tournois du Grand Chelem, dont les Internationaux de France en 1977.

Son Jeu[modifier | modifier le code]

"Inventeur" du lift avec Björn Borg, Vilas est notamment célèbre pour son revers lifté. La qualité de son jeu provenait de sa faculté de s'entraîner d'une manière intensive. Sa condition physique s'en trouvait décuplée. Vilas disait souvent qu'il pouvait rester sept heures sur un court de tennis sans difficulté. Un grand nombre de ses adversaires redoutait son lift incessant et surpuissant. Grand lifteur de fond de court, l'Argentin fut aussi capable d'adapter son jeu à une surface aussi rapide que l'herbe, puisque c'est en faisant systématiquement ou presque service-volée qu'il remporta sur gazon un Masters et deux Open d'Australie. Avec Borg, Connors et McEnroe, il a participé à l'explosion médiatique du tennis dans les années 1970.

Sa Carrière[modifier | modifier le code]

Il entre sur le devant de la scène mondiale à 22 ans en 1974 en remportant 7 tournois dont le Masters de fin d'année (il bat le triple tenant du titre Ilie Năstase en finale). En 1975 et 1976, il remporte bon nombre de tournois, mais échoue souvent aux dernières portes des tournois majeurs (finale aux Internationaux de France en 1975, demi-finale à l'US Open en 1975 et 1976, quart de finale à Wimbledon en 1975 et 1976 ; il manque 5 balles de finales face à Manuel Orantes, futur vainqueur de l'US Open en 1975). Il demande alors à Ion Țiriac de devenir son entraîneur avec l'objectif avoué de remporter un titre du Grand Chelem. Sa grande année fut 1977. Pour lui ce sera l'année de tous les records, que peu de joueurs peuvent connaître dans leur carrière. Il atteint son meilleur classement ATP, 2e mondial derrière Jimmy Connors. Les observateurs du tennis contredirent d'ailleurs cet étrange classement ATP, qui avait classé Connors no 1 alors que l'Américain n'avait remporté aucun grand titre, et classèrent Vilas numéro un mondial ("World Tennis" Magazine, Tennis de France, Michel Sutter, "Le Livre d'or du tennis", Eugene L. Scott dans "Gros plans sur le tennis" choisirent l'Argentin, cf. Joueurs de tennis numéros 1 mondiaux). Il remporta cette année-là pas moins de 16 tournois, dont les Internationaux de France (en l'absence de Björn Borg et Jimmy Connors) et surtout l'US Open (victoire en finale contre Jimmy Connors 2-6, 6-3, 7-64, 6-0) en présence de tous les meilleurs joueurs du monde. Il atteint également la finale de l'Open d'Australie. Premier Sud-américain à remporter un tournoi du Grand Chelem, il devient une idole dans toute l'Amérique latine.

Palmarès de Guillermo Vilas pour l'année 1977 : 15 tournois et 5 finales ; en Grand Chelem, 2 titres, 1 finale et 1 3e tour ; 1/2 finale au Masters

Comparaison avec Jimmy Connors (1er au classement ATP en fin d'année) : 7 tournois et 6 finales ; en Grand Chelem, 2 finales ; vainqueur au Masters ; confrontation : 2 victoires pour Vilas, finale de l'US Open et en poule du Masters.

Comparaison avec Björn Borg en 1977 : 11 tournois et 1 finale ; en Grand Chelem, 1 titre et 1 1/8 ; finaliste au Masters ; confrontation : 3 victoires pour Borg, Nice, Monte Carlo et au Masters.

Ce grand spécialiste de la terre battue (53 victoires d'affilée sur cette surface, record battu par Rafael Nadal) a remporté ensuite, au prix d'un énorme travail de préparation, deux autres titres du Grand Chelem à l'Open d'Australie, sur gazon, en 1978 et 1979, tournoi boudé à l'époque par la quasi-totalité des meilleurs joueurs du monde car joué pendant les fêtes de fin d'année. Mais Vilas y a tout de même battu de bons spécialistes du gazon, comme Chris Lewis (finaliste en 1983 à Wimbledon), Tony Roche (finaliste en 1968 à Wimbledon), Phil Dent (finaliste à l'Open d'Australie 1974), Victor Amaya (qui avait mené 2 sets à 1, 3 jeux à 1 et balle de double break contre Borg à Wimbledon 1978), John Sadri (14e mondial à l'ATP), ... L'Argentin avait d'ailleurs remporté sa première grande victoire au Masters en 1974, en battant trois joueurs du top 10, grands spécialistes de l'herbe, John Newcombe, Ilie Năstase et Björn Borg. Il fut encore demi-finaliste en Australie en 1980. Il n'a en revanche jamais dépassé les quarts de finale à Wimbledon, sans doute parce qu'il n'y a que quinze jours entre les Internationaux de France et Wimbledon, et qu'il ne pouvait donc s'y préparer comme il préparait l'Open d'Australie.

En 1980, il remporte le tournoi de Rome, bat Borg lors de la Coupe des Nations, mais échoue aux Internationaux de France, victime de Harold Solomon, mais surtout d'une crise d'appendicite en plein tournoi. Avec José Luis Clerc, il conduit l'Argentine en finale de la Coupe Davis en 1981 : mais face aux États-Unis, sur surface rapide, les Argentins s'inclinent, malgré un match de double prodigieux face aux spécialistes John McEnroe-Peter Fleming (défaite 11-9 au cinquième set). À trente ans, Vilas réussit une superbe année en 1982 en remportant 7 tournois, notamment Monte Carlo et Madrid en dominant Ivan Lendl, et en disputant la finale des Internationaux de France face au jeune prodige suédois Mats Wilander, ainsi qu'une demi-finale à l'US Open.

À la fin de sa carrière, en 1992, Guillermo Vilas totalise 62 victoires en tournoi en simple plus 40 finales.

Il détient encore aujourd'hui le record du nombre de matchs gagnés consécutivement (46, en 1977). En 2011, Djokovic a approché de tout près ce record, puisqu'il en était à 43 victoires consécutives lorsqu'il fut battu par Federer en demi-finale aux Internationaux de France.

Il fut également un grand joueur de Coupe Davis (45 victoires pour 10 défaites).

Il est membre du International Tennis Hall of Fame depuis 1991. Depuis quelques années, il parcourt l'Argentine afin de déceler de nouveaux talents. C'est ainsi que des joueurs comme Guillermo Coria ou encore David Nalbandian ont été découverts.

Il joue toujours abondamment sur le Senior Tour. Il possède un club à Buenos Aires (Vilas Club) et une académie créée en 2009 à Palma de Majorque (Vilas tennis academy, avec pour slogan : "We make champions").

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Palmarès en Grand Chelem
Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open Open d'Australie
1970 1er tour (1/64) Drapeau : Inde P. Lall n.o.
1971 n.o.
1972 1/8 de finale Drapeau : États-Unis H. Solomon 1er tour (1/64) Drapeau : Tchécoslovaquie J. Hřebec 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis R. Lutz n.o.
1973 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis P. Gerken 1er tour (1/64) Drapeau : France J-B. Chanfreau n.o.
1974 3e tour (1/16) Drapeau : Espagne M. Orantes 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis E. Van Dillen 1/8 de finale Drapeau : États-Unis A. Ashe n.o.
1975 Finale Drapeau : Suède B. Borg 1/4 de finale Drapeau : États-Unis R. Tanner 1/2 finale Drapeau : Espagne M. Orantes n.o.
1976 1/4 de finale Drapeau : États-Unis H. Solomon 1/4 de finale Drapeau : Suède B. Borg 1/2 finale Drapeau : États-Unis J. Connors n.o.
1977 Finale Drapeau : États-Unis R. Tanner Victoire Drapeau : États-Unis B. Gottfried 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis B. Martin Victoire Drapeau : États-Unis J. Connors
1978 n.o. Finale Drapeau : Suède B. Borg 3e tour (1/16) Drapeau : Pays-Bas T. Okker 1/8 de finale Drapeau : États-Unis B. Walts Victoire Drapeau : Australie J. Marks
1979 n.o. 1/4 de finale Drapeau : Paraguay V. Pecci 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis T. Wilkison 1/8 de finale Drapeau : États-Unis E. Dibbs Victoire Drapeau : États-Unis J. Sadri
1980 n.o. 1/4 de finale Drapeau : États-Unis H. Solomon 1/8 de finale Drapeau : Pologne W. Fibak 1/2 finale Drapeau : Australie K. Warwick
1981 n.o. 1/8 de finale Drapeau : France Y. Noah 1er tour (1/64) Drapeau : Australie Edmondson 1/8 de finale Drapeau : États-Unis R. Tanner 1/8 de finale Drapeau : États-Unis H. Pfister
1982 n.o. Finale Drapeau : Suède M. Wilander 1/2 finale Drapeau : États-Unis J. Connors
1983 n.o. 1/4 de finale Drapeau : Espagne J. Higueras 1er tour (1/64) Drapeau : Nigeria N. Odizor 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis G. Holmes
1984 n.o. 1er tour (1/64) Drapeau : Suisse H. Günthardt 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis G. Mayer
1985 n.o. 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis A. Krickstein 2e tour (1/32) Drapeau : Tchécoslovaquie T. Šmíd
1986 n.o. 1/4 de finale Drapeau : États-Unis J. Kriek 1er tour (1/64) Drapeau : Australie P. Cash 1er tour (1/64) Drapeau : Australie P. McNamee n.o.
1987 2e tour (1/32) Drapeau : Tchécoslovaquie M. Šrejber n.o.
1988 2e tour (1/32) Drapeau : Argentine Bengoechea n.o.
1989 1er tour (1/64) Drapeau : Italie Pistolesi n.o.
  • À droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.


Victoires : (4)[modifier | modifier le code]

A. Date Nom et lieu du tournoi Surf. Finaliste Score
1977 23 mai-5 juin Internationaux de France (Paris) Terre battue Drapeau : États-Unis Brian Gottfried 6-0, 6-3, 6-0
1977 31 août-15 septembre US Open (New York) Terre battue Drapeau : États-Unis Jimmy Connors 2-6, 6-3, 7-6, 6-0
1978 26 décembre-3 janvier Open d'Australie (Melbourne) Gazon Drapeau : Australie John Marks 6-4, 6-4, 3-6, 6-3
1979 24 décembre-2 janvier Open d'Australie (Melbourne) Gazon Drapeau : États-Unis John Sadri 7-6, 6-3, 6-2

Finales : (4)[modifier | modifier le code]

A. Date Nom et lieu du tournoi Surf. Vainqueur Score
1975 2-15 juin Internationaux de France (Paris) Terre battue Drapeau : Suède Björn Borg 6-2, 6-3, 6-4
1977 3-9 janvier Open d'Australie (Melbourne) Gazon Drapeau : États-Unis Roscoe Tanner 6-3, 6-3, 6-3
1978 29 mai-11 juin Internationaux de France (Paris) Terre battue Drapeau : Suède Björn Borg 6-1, 6-1, 6-3
1982 24 mai-6 juin Internationaux de France (Paris) Terre battue Drapeau : Suède Mats Wilander 1-6, 7-6, 6-0, 6-4


En double[modifier | modifier le code]

Palmarès en Grand Chelem
Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open Open d'Australie
1972 2e tour (1/16)
Drapeau : Argentine R. Cano
Drapeau : Espagne A. Gimeno
Drapeau : Espagne A. Muñoz
1er tour (1/32)
Drapeau : Argentine R. Cano
Drapeau : Royaume-Uni De Mendoza
Drapeau : Royaume-Uni Weatherley
n.o.
1973 2e tour (1/16)
Drapeau : Argentine R. Cano
Drapeau : Afrique du Sud C. Drysdale
Drapeau : Royaume-Uni R. Taylor
n.o.
1974 1/4 de finale
Drapeau : Argentine T. Vázquez
Drapeau : Suède B. Borg
URSS A. Metreveli
1er tour (1/32)
Drapeau : Argentine T. Vázquez
Drapeau : Afrique du Sud R. Maud
Drapeau : Royaume-Uni R. Taylor
1er tour (1/32)
Drapeau : Espagne M. Orantes
Drapeau : États-Unis S. Krulevitz
Drapeau : Inde J. Singh
n.o.
1975 1/2 finale
Drapeau : Suède B. Borg
Drapeau : États-Unis B. Gottfried
Drapeau : Mexique R. Ramírez
2e tour (1/16)
Drapeau : Suède B. Borg
Drapeau : États-Unis J. Austin
Drapeau : États-Unis C. Owens
1/4 de finale
Drapeau de la République socialiste de Roumanie I. Țiriac
Drapeau : États-Unis F. McNair
Drapeau : États-Unis S. Stewart
n.o.
1976 1/8 de finale
Drapeau : Suède B. Borg
Drapeau : Australie R. Case
Drapeau : Australie G. Masters
1/8 de finale
Drapeau de la République socialiste de Roumanie I. Țiriac
Drapeau : Rhodésie Dowdeswell
Drapeau : Australie C. Kachel
n.o.
1977 1/8 de finale
Drapeau de la République socialiste de Roumanie I. Țiriac
Drapeau : Australie R. Case
Drapeau : Australie G. Masters
  • En dessous du résultat se trouve le nom du partenaire. À droite se trouvent les noms des ultimes adversaires.

Détail des performances en Grand Chelem et au Masters[modifier | modifier le code]

Tournoi 1970 1971 1972 1973 1974 1975 1976 1977 1978 1979 1980 1981 1982 1983 1984 1985 1986 1987 1988 1989 Carrière V-D
Open d'Australie - - - - - - - F V V DF 3T - - - - - - - - 2 23-3
Internationaux de France - - 4T 3T 3T F QF V F QF QF 4T F QF 1T 2T QF 2T 2T 1T 1 58-17
Wimbledon 1T - 1T - 3T QF QF 3T 3T 2T - 1T - 1T - - 1T - - - 0 15-11
US Open - - 2T 1T 4T DF DF V 4T 4T 4T 4T DF 3T 3T 2T 1T - - - 1 43-14
Masters - - - - V DF DF DF 1T - 1T 1T DF - - - - - - - 1 16-11

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres en simple (1972-1983) : 71[modifier | modifier le code]

Titres en simple ATP : 62[modifier | modifier le code]

A. Date Nom et lieu du tournoi Surf. Finaliste Score
1 1973 19-25 novembre Buenos Aires South American Open (Argentine) Terre battue Drapeau : Suède Björn Borg 3-6 6-7 6-4 6-6 ab.
2 1974 8-14 juillet Gstaad International of Switzerland (Suisse) Terre battue Drapeau : Espagne Manuel Orantes 6-1 6-2
3 1974 15-21 juillet Hilversum Dutch Championships (Pays-Bas) Terre battue Drapeau : Australie Barry Phillips-Moore 6-4 6-2 1-6 6-3
4 1974 29 juillet-4 août Louisville First National Classic (États-Unis) Terre battue Drapeau : Chili Jaime Fillol 6-4 7-5
5 1974 12-18 août Toronto Canadian Open (Canada) Dur Drapeau : Espagne Manuel Orantes 6-4 6-2 6-3
6 1974 21-27 octobre Téhéran Aryamehr Cup (Iran) Terre battue Drapeau : Mexique Raúl Ramírez 6-0 6-3 6-1
7 1974 18-24 novembre Buenos Aires South American Open (Argentine) Terre battue Drapeau : Espagne Manuel Orantes 6-3 0-6 7-5 6-2
8 1974 10-15 déc. Melbourne Masters (Australie) Gazon Drapeau de la République socialiste de Roumanie Ilie Năstase 7-6 6-2 3-6 3-6 6-4
9 1975 7-11 mai Munich Romika Cup (Allemagne) Terre battue Drapeau : République fédérale d'Allemagne Karl Meiler 2-6 6-0 6-2 6-1
10 1975 15-20 juillet Hilversum Dutch Championships (Pays-Bas) Terre battue Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Željko Franulović 6-4 6-7 6-2 6-3
11 1975 21-28 juillet Washington Star International (États-Unis) Terre battue Drapeau : États-Unis Harold Solomon 6-1 6-3
12 1975 28 juillet-4 août Louisville First National Classic (États-Unis) Terre battue Drapeau de la République socialiste de Roumanie Ilie Năstase 6-4 6-3
13 1975 10-15 novembre Buenos Aires South American Open (Argentine) Terre battue Drapeau : Italie Adriano Panatta 6-1 6-4 6-4
14 1976 17-22 février Saint-Louis/WCT Classic (États-Unis) Moquette (int.) Drapeau : Inde Vijay Amritraj 4-6 6-0 6-4
15 1976 24-29 février Fort Worth/WCT Robintech (États-Unis) Dur Drapeau : Australie Phil Dent 6-7 6-1 6-1
16 1976 12-18 avril Monte Carlo/WCT Marlboro Classic (Monaco) Terre battue Drapeau : Pologne Wojtek Fibak 6-1 6-1 6-4
17 1976 16-23 août Toronto Canadian Open (Canada) Dur Drapeau : Pologne Wojtek Fibak 6-4 7-6 6-2
18 1976 15-21 novembre São Paulo Banco Itaú (Brésil) Moquette Drapeau : Espagne José Higueras 6-3 6-0
19 1976 22-28 novembre Buenos Aires South American Open (Argentine) Terre battue Drapeau : Chili Jaime Fillol 6-2 6-2 6-3
20 1977 7-13 février Springfield International (États-Unis) Moquette (int.) Drapeau : États-Unis Stan Smith 3-6 6-0 6-3 6-2
21 1977 14-17 avril Buenos Aires River Plate Open (Argentine) Terre battue Drapeau : Pologne Wojtek Fibak 6-4 6-3 6-0
22 1977 19-23 avril Virginia Beach Classic (États-Unis) Dur Drapeau de la République socialiste de Roumanie Ilie Năstase 6-2 4-6 6-2
23 1977 23 mai-5 juin Paris Internationaux de France (France) Terre battue Drapeau : États-Unis Brian Gottfried 6-0 6-3 6-0
24 1977 11-17 juillet Kitzbühel Head Cup (Autriche) Terre battue Drapeau : Tchécoslovaquie Jan Kodeš 5-7 6-2 4-6 6-3 6-2
25 1977 18-25 juillet Washington Star International (États-Unis) Terre battue Drapeau : États-Unis Brian Gottfried 6-4 7-5
26 1977 25-30 juillet Louisville International (États-Unis) Terre battue Drapeau : États-Unis Eddie Dibbs 1-6 6-0 6-1
27 1977 31 juillet-7 août South Orange Mutual Benefit Life Open (États-Unis) Terre battue Drapeau : États-Unis Roscoe Tanner 6-4 6-2
28 1977 8-15 août Columbus Wendy's Tennis Classic (États-Unis) Terre battue Drapeau : États-Unis Brian Gottfried 6-2 6-1
29 1977 31 août-15 sep. New York US Open (États-Unis) Terre battue Drapeau : États-Unis Jimmy Connors 2-6 6-3 7-6 6-0
30 1977 19-26 sep. Paris Coupe Porée (France) Terre battue Drapeau : France Christophe Roger-Vasselin 6-2 6-1 7-6
31 1977 3-9 octobre Téhéran Aryamehr Cup (Iran) Terre battue Drapeau : États-Unis Eddie Dibbs 6-2 6-4 1-6 6-1
32 1977 7-13 novembre Bogota Orient Cup (Colombie) Terre battue Drapeau : Espagne José Higueras 6-1 6-2 6-3
33 1977 14-20 novembre Santiago Chilean Championships (Chili) Terre battue Drapeau : Chili Jaime Fillol 6-0 2-6 6-4
34 1977 21-27 novembre Buenos Aires South American Open (Argentine) Terre battue Drapeau : Chili Jaime Fillol 6-2 7-5 3-6 6-3
35 1977 28 nov-6 déc. Johannesburg South African Open (Afrique du Sud) Dur Drapeau : Royaume-Uni Buster C Mottram 7-6 6-3 6-4
36 1978 15-21 mai Hambourg German Open (Allemagne) Terre battue Drapeau : Pologne Wojtek Fibak 6-2 6-4 6-2
37 1978 23-28 mai Munich Romika Cup (Allemagne) Terre battue Drapeau : Royaume-Uni Buster C Mottram 6-1 6-3 6-3
38 1978 10-16 juillet Gstaad International of Switzerland (Suisse) Terre battue Drapeau : Argentine José Luis Clerc 6-3 7-6 6-4
39 1978 30 juillet-6 août South Orange Mutual Benefit Life Open (États-Unis) Terre battue Drapeau : Argentine José Luis Clerc 6-1 6-3
40 1978 25 sep-1er oct. Aix-en-Provence La Racquette d'Or (France) Terre battue Drapeau : Argentine José Luis Clerc 6-3 6-0 6-3
41 1978 24-29 octobre Bâle Swiss Indoor Championships (Suisse) Dur (int.) Drapeau : États-Unis John McEnroe 6-3 5-7 7-5 6-4
42 1979 26 déc-3 jan. Melbourne Open d'Australie (Australie) Gazon Drapeau : Australie John Marks 6-4 6-4 3-6 6-3
43 1979 3-7 janvier Hobart Tasmanian Open (Tasmanie) Gazon Drapeau : Australie Mark Edmondson 6-4 6-4
44 1979 14-22 juillet Washington Star International (États-Unis) Terre battue Drapeau : Paraguay Víctor Pecci 7-6 6-6 ab.
45 1979 19-25 novembre Buenos Aires South American Open (Argentine) Terre battue Drapeau : Argentine José Luis Clerc 6-1 6-2 6-1
46 1980 24 déc-2 jan. Melbourne Open d'Australie (Australie) Gazon Drapeau : États-Unis John Sadri 7-6 6-3 6-2
47 1980 19-25 mai Rome Italian Open (Italie) Terre battue Drapeau : France Yannick Noah 6-0 6-4 6-4
48 1980 21-27 juillet Kitzbühel Head Cup (Autriche) Terre battue Drapeau : Tchécoslovaquie Ivan Lendl 6-3 6-2 6-2
49 1980 8-14 septembre Palerme International Championships of Sicily (Italie) Terre battue Drapeau : Australie Paul McNamee 6-4 6-0 6-0
50 1981 2-8 février Mar del Plata Grand Prix (Argentine) Terre battue Drapeau : Paraguay Víctor Pecci 2-6 6-3 2-1 ab.
51 1981 9-15 mars Le Caire Egyptian Open (Égypte) Terre battue Drapeau : États-Unis Peter Elter 6-2 6-3
52 1981 6-12 avril Houston/WCT River Oaks International (États-Unis) Terre battue Drapeau : États-Unis Sammy Giammalva Jr 6-2 6-4
53 1982 1-7 février Buenos Aires La Serenísima Grand Prix (Argentine) Terre battue Drapeau : Argentine Alejandro Ganzábal 6-2 6-4
54 1982 15-21 mars Rotterdam ABN World Tennis Tournament (Pays-Bas) Moquette (int.) Drapeau : États-Unis Jimmy Connors 0-6 6-2 6-4
55 1982 22-28 mars Milan Cuore Cup (Italie) Moquette (int.) Drapeau : États-Unis Jimmy Connors 6-3 6-3
56 1982 5-11 avril Monte Carlo Volvo Open (Monaco) Terre battue Drapeau : Tchécoslovaquie Ivan Lendl 6-1 7-6 6-3
57 1982 26 avril-2 mai Madrid Trofeo Gillette (Espagne) Terre battue Drapeau : Tchécoslovaquie Ivan Lendl 6-7 4-6 6-0 6-3 6-3
58 1982 12-19 juillet Boston US Pro Championships (États-Unis) Terre battue Drapeau : États-Unis Mel Purcell 6-4 6-0
59 1982 19-25 juillet Kitzbühel Head Cup (Autriche) Terre battue Drapeau : Brésil Marcos Hocevar 7-6 6-1
60 1983 7-13 février Richmond/WCT Virginia Open (États-Unis) Moquette (int.) Drapeau : États-Unis Steve Denton 6-3 7-5 6-4
61 1983 21-28 février Delray Beach/WCT Gold Coast Cup (États-Unis) Terre battue Drapeau : Tchécoslovaquie Pavel Složil 6-1 6-4 6-0
62 1983 18-24 juillet Kitzbühel Head Cup (Autriche) Terre battue Drapeau : France Henri Leconte 7-5 4-6 6-4

Titres non recensés par l'ATP : 9[modifier | modifier le code]

  • (Tournoi de 8-Joueurs ou plus, *Tournoi sur invitation à 4-Joueurs)
A. Date Nom et lieu du tournoi Surf. Finaliste Score
1 1972 mars Buenos Aires River Plate Championships (Argentine) Terre battue Drapeau : Argentine Héctor Romani 6-2 6-4 6-2
2 1974 4-10 mars Buenos Aires River Plate Championships (Argentine) Terre battue Drapeau : Argentine Julián Ganzábal 7-6 4-6 6-3 6-3
3 1975 14-20 avril Buenos Aires River Plate Championships (Argentine) Terre battue Drapeau : États-Unis Clark Graebner 6-2 6-1 6-4
4 1977 26-30 août Harrison Lionel Tennis Week Championship (États-Unis) Terre battue Drapeau de la République socialiste de Roumanie Ilie Năstase 6-2 6-0
5 1977 21-22 octobre Buenos Aires Invitational (Argentine) Moquette Drapeau : Roumanie Ilie Năstase 2-6 7-6 6-3
6 1977 28-30 octobre *Caracas The Super Tennis 77 Tournament (Venezuela) Terre battue Drapeau de la République socialiste de Roumanie Ilie Năstase 6-2 6-2
7 1978 18-22 octobre Rotterdam Invitational (Pays-Bas) Moquette Drapeau : États-Unis Tim Gullikson 7-5 6-4
8 1979 25-26 juillet *Aix-en-Provence Invitational (France) Dur Drapeau de la République socialiste de Roumanie Ilie Năstase 6-4 6-4
9 1982 23-29 août New York Somers Head Cup (États-Unis)  ? Drapeau : États-Unis Eliot Teltscher 7-5 6-3

Finales perdues : 40[modifier | modifier le code]

A. Date Nom et lieu du tournoi Surf. Vainqueur Score
1 1972 31 juillet-8 août Cincinnati Western Championships (États-Unis) Terre battue Drapeau : États-Unis Jimmy Connors 6-3 6-3
2 1972 25 nov-1er déc. Buenos Aires South American Open (Argentine) Terre battue Drapeau : République fédérale d'Allemagne Karl Meiler 6-7 2-6 6-4 6-4 6-4
3 1974 23-29 juillet Washington Star International (États-Unis) Terre battue Drapeau : États-Unis Harold Solomon 1-6 6-3 6-4
4 1975 2-15 juin Paris Internationaux de France (France) Terre battue Drapeau : Suède Björn Borg 6-2 6-3 6-4
5 1975 19-25 août Boston US Pro Championships (États-Unis) Terre battue Drapeau : Suède Björn Borg 6-3 6-4 6-2
6 1975 22-28 sep San Francisco F. F. International (États-Unis) Moquette (int.) Drapeau : États-Unis Arthur Ashe 6-0 7-6
7 1976 30 mars-4 avril São Paulo/WCT Copersucar (Brésil) Moquette Drapeau : Suède Björn Borg 7-6 6-2
8 1976 4-9 mai Dallas Finales WCT (États-Unis) Moquette (int.) Drapeau : Suède Björn Borg 1-6 6-1 7-5 6-1
9 1976 23-30 mai Rome Italian Open (Italie) Terre battue Drapeau : Italie Adriano Panatta 2-6 7-6 6-2 7-6
10 1977 3-9 janvier Melbourne Open d'Australie (Australie) Gazon Drapeau : États-Unis Roscoe Tanner 6-3 6-3 6-3
11 1977 17-23 janvier Baltimore International (États-Unis) Moquette (int.) Drapeau : États-Unis Brian Gottfried 6-3 7-6
12 1977 21-27 février Palm Springs American Airlines Tennis Games (États-Unis) Dur Drapeau : États-Unis Brian Gottfried 2-6 6-1 6-3
13 1977 28 mars-3 avril Nice International Open Championships (France) Terre battue Drapeau : Suède Björn Borg 6-4 1-6 6-2 6-0
14 1977 26 sep-2 oct. Aix-en-Provence Golden Racquet (France) Terre battue Drapeau de la République socialiste de Roumanie Ilie Năstase 6-1 7-5 ab.
15 1978 29 mai-11 juin Paris Internationaux de France (France) Terre battue Drapeau : Suède Björn Borg 6-1 6-1 6-3
16 1979 29 jan-4 fév. Richmond/WCT United Virginia Bank Classic (États-Unis) Moquette (int.) Drapeau : Suède Björn Borg 6-3 6-1
17 1979 26 mars-1eravril Stuttgart Indoor Porsche Grand Prix (Allemagne) Dur (int.) Drapeau : Pologne Wojtek Fibak 6-2 6-2 3-6 6-3
18 1979 21-27 mai Rome Italian Open (Italie) Terre battue Drapeau : États-Unis Vitas Gerulaitis 6-7 7-6 6-7 6-4 6-2
19 1979 6-12 août Indianapolis U.S. Clay Court Championships (États-Unis) Terre battue Drapeau : États-Unis Jimmy Connors 6-1 2-6 6-4
20 1979 15-21 octobre Sydney Australian Indoor Championships (Australie) Dur (int.) Drapeau : États-Unis Vitas Gerulaitis 4-6 6-3 6-1 7-6
21 1980 31 mars-6 avril Monte Carlo Volvo Open (Monaco) Terre battue Drapeau : Suède Björn Borg 6-1 6-0 6-2
22 1980 12-18 mai Hambourg German Open (Allemagne) Terre battue Drapeau : États-Unis Harold Solomon 6-7 6-2 6-4 2-6 6-3
23 1980 29 sep-5 oct. Madrid Trofeo Gillette (Espagne) Terre battue Drapeau : Argentine José Luis Clerc 6-3 1-6 1-6 6-4 6-2
24 1980 6-12 octobre Barcelone Spanish Open (Espagne) Terre battue Drapeau : Tchécoslovaquie Ivan Lendl 6-4 5-7 6-4 4-6 6-1
25 1981 14-15 février Boca Raton Pepsi Grand Slam (États-Unis) Terre battue Drapeau : États-Unis John McEnroe 6-7 6-4 6-0
26 1981 13-19 juillet Kitzbühel Head Cup (Autriche) Terre battue Drapeau : Australie John Fitzgerald 6-3 3-6 7-5
27 1981 20-26 juillet Washington Star International (États-Unis) Terre battue Drapeau : Argentine José Luis Clerc 7-5 6-2
28 1981 27 juil-3 août North Conway Volvo International (États-Unis) Terre battue Drapeau : Argentine José Luis Clerc 6-3 6-2
29 1981 5-11 octobre Barcelone Spanish Open (Espagne) Terre battue Drapeau : Tchécoslovaquie Ivan Lendl 6-0 6-3 6-0
30 1981 16-22 nov. Buenos Aires South American Open (Argentine) Terre battue Drapeau : Tchécoslovaquie Ivan Lendl 6-1 6-2
31 1982 24 mai-6 juin Paris Internationaux de France (France) Terre battue Drapeau : Suède Mats Wilander 1-6 7-6 6-0 6-4
32 1982 5-11 juillet Gstaad International of Switzerland (Suisse) Terre battue Drapeau : Argentine José Luis Clerc 6-1 6-3 6-2
33 1982 4-10 octobre Barcelone Spanish Open (Espagne) Terre battue Drapeau : Suède Mats Wilander 6-3 6-4 6-3
34 1982 2-7 novembre Baltimore/WCT Invitational (États-Unis) Moquette (int.) Drapeau : Australie Paul McNamee 4-6 7-5 7-5 2-6 6-3
35 1982 23-28 novembre Johannesburg South African Open (Afrique du Sud) Dur Drapeau : États-Unis Vitas Gerulaitis 7-6 6-2 4-6 7-6
36 1983 27-30 janvier Detroit/WCT Winter Finals (États-Unis) Moquette (int.) Drapeau : Tchécoslovaquie Ivan Lendl 7-5 6-2 2-6 6-4
37 1983 14-20 mars Rotterdam ABN World Tennis Tournament (Pays-Bas) Dur (int.) Drapeau : États-Unis Gene Mayer 6-1 7-6
38 1983 12-17 avril Hilton Head/WCT Spring Finals (États-Unis) Terre battue Drapeau : Tchécoslovaquie Ivan Lendl 6-2 6-1 6-0
39 1983 3-9 août Barcelone Spanish Open (Espagne) Terre battue Drapeau : Suède Mats Wilander 6-0 6-3 6-1
40 1986 5-11 mai Forest Hills/WCT Tournament of Champions (États-Unis) Terre battue Drapeau : France Yannick Noah 7-6 6-0

Finales non terminées ou annulées : 2[modifier | modifier le code]

  • (ces 2 finales ne sont pas recensées par le site Web de l'ATP mais figurent dans le guide de l'ATP)
A. Date Nom et lieu du tournoi Surf. xxxxxx Score
1 1977 8-13 mars Johannesburg Peugeot Open (Afrique du Sud) Dur Drapeau : Suède Björn Borg ------------
2 1981 13-20 avril Monte Carlo Volvo Open (Monaco) Terre battue Drapeau : États-Unis Jimmy Connors 5-5 -------
  • 1) Finale annulée pour cause de forte pluie.
  • 2) Finale arrêtée à 5-5 et non reprise suite au mauvais temps (pluie).

Finales perdues non recensées par l'ATP : 10[modifier | modifier le code]

A. Date Nom et lieu du tournoi Surf. Vainqueur Score
1 1972 1-6 mai Sutton London District Hard Court Championship (Angleterre) Terre battue Drapeau : Afrique du Sud Pat Cramer 6-3 7-6
2 1976 28-30 octobre Buenos Aires The Obras 76 Round Robin Championship (Argentine) Terre battue Drapeau de la République socialiste de Roumanie Ilie Năstase 7-5 7-6
3 1978 14-15 août Menton South of France Invitational (France) Terre battue Drapeau : Suède Björn Borg 6-4 6-3
4 1978 16-17 août Fréjus Trophée des Arènes (France) Terre battue Drapeau : Suède Björn Borg 7-6 7-5
5 1979 15-16 sep. Rio de Janeiro Brazil Invitational (Brésil) Terre battue Drapeau : États-Unis Jimmy Connors 6-3 6-4 6-3
6 1979 28-30 sep. Asuncion Boqueron International (Paraguay) Terre battue Drapeau : États-Unis Jimmy Connors 7-5 6-3
7 1979 11-14 octobre Perth Super Challenge Tennis Tournament (Australie) Moquette Drapeau : États-Unis John McEnroe 6-2 6-4
8 1982 23-25 avril Tokyo Suntory Cup (Japon) Moquette Drapeau : Suède Björn Borg 6-1 6-2
9 1984 16-19 février Sydney Akai Gold Challenge (Australie) Moquette Drapeau : États-Unis John McEnroe 6-3 6-3 6-3
10 1985 1-6 janvier Las Vegas AT&T Challenge of Champions (États-Unis) Moquette Drapeau : États-Unis John McEnroe 7-5 6-0

Records et performances[modifier | modifier le code]

Guillermo Vilas établit au cours de sa carrière en simple plusieurs records sur les circuits ATP et ITF (Grand Chelem et Coupe Davis) :
Le record du nombre de matchs remportés consécutivement toutes surfaces confondues (46) (uniquement sur terre battue.) en 1977.
Le record du nombre de tournois remportés sur terre battue (45).
Le record du nombre de matchs remportés sur une année (131) en 1972 et (128) en 1977.
Codétenteur du record de doublé de finales consécutifs Open d'Australie / Internationaux de France (2) en 1977 et 1978.
Codétenteur du record de quart de finale à les Internationaux de France (9).
Codétenteur du record de titres consécutifs à l'Open d'Australie (2) 1978 et 1979.
Petit Chelem de finale en 1977.

En finale du tournoi d'Aix-en-Provence, au bout de deux sets, Guillermo Vilas épuisé proteste et abandonne contre Ilie Năstase qui venait d'adopter la nouvelle raquette dite à "double cordage" ou "spaghetti". Celle-ci donnait des effets imprévisibles à la balle et fatiguait considérablement l'adversaire. Dans ce tournoi, deux autres joueurs avaient abandonné pour la même raison. Elle fut interdite le mois suivant mais cette défaite mit un terme à nombre de ses séries en cours[1].
Avant le tournoi d'Aix en Provence Guillermo Vilas menait 4 victoires à 3 face à Ilie Năstase, 2 à 1 sur terre battue, 4 à 3 sur toutes les rencontres et 1 à 0 pour l'année 1977 (sans compter au moins 3 victoires hors ATP), après leur dernière rencontre en 1983 il mène 7 à 5, 4 à 2 sur terre battue (dont Aix-en-Provence).

« Je n’ai pas été battu par un joueur mais par une raquette, la fameuse raquette à multiples cordages qu’Ilie avait prise spécialement ce jour-là pour me battre. Cette raquette fut vite interdite[2]. S’il n’y avait pas eu cette astuce d’Ilie, j’aurais pu ajouter aux cinquante trois les six tournois sur terre que j’ai gagnés après, même les deux ou trois de l’année suivante ! » Guillermo Vilas

- Jusqu'au Masters et sa 1re vraie défaite face à Björn Borg, encore 28 victoires toutes surfaces confondues.
(21 sur terre battue, 5 sur dur et 2 en indoor, en ajoutant une hypothétique victoire contre Nastase cela aurait pu faire un total de 75, plus que le record de 74 de Martina Navrátilová en 1984)
- Jusqu'à Monte-Carlo et sa 1re vraie défaite sur terre battue en 1/4 face à Raúl Ramírez, encore 23 victoires sur terre battue.
(en ajoutant une hypothétique victoire contre Nastase cela aurait pu faire un total de 77 victoires consécutives, le plaçant à 4 unités de Rafael Nadal 81 de 2005 à 2007)

Voici son parcours detaillé :

Première colonne : Comptage des matchs remportés consécutivement sur terre battue jusqu'à 53 puis hypothétique jusqu'à (77).
Deuxième colonne : Comptage des matchs remportés consécutivement toutes surfaces confondues jusqu'à 46 puis hypothétique jusqu'à (75).
Dernière colonne : Comptage des tournois remportés consécutivement à côté du V.

Classement ATP en fin de saison[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année 1973 1974 1975 1976 1977 1978 1979 1980 1981 1982 1983 1984 1985 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992
Rang 31 en augmentation 5 en augmentation 2 en diminution 6 en augmentation 2 en diminution 3 en diminution 6 en augmentation 4 en diminution 6 en augmentation 4 en diminution 11 en diminution 28 en diminution 39 en augmentation 22 en diminution 71 en diminution 126 en diminution 408 en diminution 1050 en augmentation 563 en augmentation 463

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Un champion poète[modifier | modifier le code]

Il a publié en Argentine plusieurs recueils de poèmes ; dont Cosecha de cuatro (Moisson aux quatre vents) Ce recueil a été traduit par Gabriela Nelly Blondeau, Ariane Fasquelle et Olaf Souham, traduction éditée dans la revue poétique Vagabondages (juillet-août 1980). Autres œuvres poétiques : libro de poemas, cientoveinticinco (Cent vingt-cinq, son premier recueil). Dans la page de présentation de Vagabondages, Guillermo Vilas écrit : Écrire est l'un des moyens de sortir de cette complexité (Complexité des leçons du passé et savoir que mes lendemains en découlent). Il y remercie ses parents José Roque Vilas, Maria Isabel de Beroiz de Vilas, et sa sœur Marcela pour toutes les années que nous avons vécues ensemble ; ainsi que ses traductrices et traducteur. Il déclare aussi j'ai écrit mon premier livre à 23 ans et Peut-être, dans les années à venir, atteindrai-je un équilibre tel qu'il me donnera une liberté plus grande (Vagabondages, juillet-août 1980, pp. 12 13 14 & 15)

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) La raquette spaghetti sur www.tennis-histoire.com
  2. (en) History of Rule 4 - The Racket sur www.itftennis.com