Wojtek Fibak

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Wojtek (Wojciech) Fibak
Wojtek (Wojciech) Fibak
Nationalité Drapeau de la Pologne Pologne
Naissance (61 ans)
Drapeau : Pologne Poznań
Taille / poids 1,82 m (6 0) / 72 kg (158 lb)
Prise de raquette Droitier
Gains en tournois 2 725 403 $
Palmarès
En simple
Titres 15
Finales perdues 19
Meilleur classement 10e (25/07/1977)
En double
Titres 52
Finales perdues 33
Meilleur classement 19e (04/02/1985)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/8 1/4 1/4 1/4
Double V(1) F(1) 1/2 1/2
Mixte - 1/8

Wojtek Fibak (Wojciech est la forme complète de son prénom, dont Wojtek est la forme familière), né le à Poznań (Pologne), est un joueur de tennis polonais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fibak se fait connaître en battant Arthur Ashe en 1974. Il est entré en 1975 dans les vingt-cinq meilleurs joueurs du monde. En 1980, il s'est qualifié pour les quarts de finale de Roland-Garros, de Wimbledon et de l'US Open. En 1976, il remporte ses premiers titres sur le circuit ATP, et atteint la finale de Monte Carlo en réalisant l'exploit de battre Björn Borg. Il a brillé en double, remportant en 1978 l'Open d'Australie avec Kim Warwick. En 1981, il bat Jimmy Connors à Philadelphie.

Après la fin de sa carrière sportive dans le tennis professionnel, il s'est reconverti dans les affaires : Fibak Investment Group, représentation en Pologne de Volvo, édition de nombreux titres de la presse écrite polonaise (Dziennik Śląski, Sport, Gazeta Poznańska, Express Wieczorny). Il est également un grand collectionneur d'œuvres d'art, notamment de peinture polonaise du XXe siècle : il a ouvert une galerie d'art à Varsovie. Il partage sa vie entre la principauté de Monaco, où il a été consul honoraire de Pologne, et Varsovie[1]. En 1997, il est mis en examen pour proxénétisme[2].

Marié deux fois, il a trois filles : Agnieszka, Paulina et Nina.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

En double[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fibak: la fortune à toute volée », sur lexpress.fr,‎ 15 juin 1995.
  2. « Tennis. Wojtek Fibak interpellé pour proxénétisme », sur liberation.fr,‎ 7 octobre 1997.

Liens externes[modifier | modifier le code]