Harold Solomon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Solomon.
Harold Solomon
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 17 septembre 1952 (61 ans)
Drapeau : États-Unis Washington, D.C.
Taille / poids 1,68 m (5 6) / 59 kg (130 lb)
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Gains en tournois 1 802 769 $
Palmarès
En simple
Titres 22
Finales perdues 16
Meilleur classement 5e (08/09/1980)
En double
Titres 1
Finales perdues 1
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple - F(1) 1/64 1/2
Double - 1/4 1/32 1/32

Harold Solomon, né le 17 septembre 1952 à Washington, est un ancien joueur de tennis professionnel américain.

Son style de jeu était très défensif, fondé avant tout sur son endurance physique, et sa capacité à renvoyer toutes les balles. Ses meilleurs résultats en grand chelem consistent en une finale à Roland-Garros en 1976, perdue contre Adriano Panatta 1-6, 4-6, 6-4, 6-7, et une demi-finale à l'US open en 1977.

En 1980, Solomon atteint son meilleur classement, en devenant no 5 mondial. Il devient également cette année-là président de l'ATP pendant 3 ans.

Il a entraîné au début des années 1990 de nombreux joueurs et joueuses. Il a notamment collaboré avec Mary Joe Fernández, Jennifer Capriati, Monica Seles, Jim Courier, Ryan Sweeting, Daniela Hantuchová et Anna Kournikova[1].

Il a créé une académie d'entraînement de tennis, The Harold Solomon Tennis Institute à Fort Lauderdale.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres en simple (22)[modifier | modifier le code]

Finales en simple (16)[modifier | modifier le code]

Titre en double (1)[modifier | modifier le code]

Finales en double (2)[modifier | modifier le code]

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open Open d'Australie
1972 1/4 de finale Drapeau : Espagne M. Orantes 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne J. Gisbert 2e tour (1/32) Drapeau : Pays-Bas T. Okker n.o.
1973 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis A. Ashe 1er tour (1/64) Drapeau : Australie R. Laver n.o.
1974 1/2 finale Drapeau : Suède B. Borg 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne M. Orantes n.o.
1975 1/4 de finale Drapeau : Suède B. Borg 1/8 de finale Drapeau : États-Unis J. Connors n.o.
1976 Finale Drapeau : Italie A. Panatta 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis B. Martin n.o.
1977 1/8 de finale Drapeau : Espagne J. Higueras 1er tour (1/64) Drapeau : Australie S. Docherty 1/2 finale Drapeau : Argentine G. Vilas
1978 n.o. 3e tour (1/16) Drapeau : Chili Gildemeister 1/8 de finale Drapeau : Suède B. Borg
1979 n.o. 1/8 de finale Drapeau : Paraguay V. Pecci 1/8 de finale Drapeau : États-Unis P. Dupré
1980 n.o. 1/2 finale Drapeau : Suède B. Borg 1/8 de finale Drapeau : Tchécoslovaquie I. Lendl
1981 n.o. 1er tour (1/64) Drapeau : Italie A. Panatta 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis V. Gerulaitis
1982 n.o. 2e tour (1/32) Drapeau : Australie P. McNamara 3e tour (1/16) Drapeau : Tchécoslovaquie I. Lendl
1983 n.o. 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis J. Kriek
1984 n.o. 3e tour (1/16) Drapeau : Espagne J. Aguilera
1985 n.o.
1986 n.o. 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis J. Canter n.o.
  • À droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
1972 1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis A. Olmedo
Drapeau : Chili B. Prajoux
Drapeau : Chili P. Apey
1973 2e tour (1/16)
Drapeau : États-Unis E. Dibbs
Drapeau : URSS S. Likhachev
Drapeau : URSS A. Metreveli
1974 2e tour (1/16)
Drapeau : États-Unis E. Dibbs
Drapeau : Suède B. Borg
Drapeau : URSS A. Metreveli
1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis E. Dibbs
Drapeau : Royaume-Uni M. Cox
Drapeau : Japon J. Kamiwazumi
1975 1/4 de finale
Drapeau : États-Unis E. Dibbs
Drapeau : Australie J. Alexander
Drapeau : Australie P. Dent
1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis E. Dibbs
Drapeau : Australie T. Roche
Drapeau : Australie A. Stone
  • En dessous du résultat se trouve le nom du partenaire. À droite se trouvent les noms des ultimes adversaires.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Meet the staff » sur www.solomontennis.com.

Liens externes[modifier | modifier le code]