Pat Cash

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pat et Cash.
Pat Cash
Pat Cash
Carrière professionnelle
1982 – 1997
Nationalité Drapeau de l'Australie Australie
Naissance 27 mai 1965 (49 ans)
Drapeau : Australie Melbourne
Surnom Pat
Taille / poids 1,82 m (6 0) / 84 kg (185 lb)
Prise de raquette Droitier, revers à une main
Gains en tournois 1 950 345 $
Palmarès
En simple
Titres 7
Finales perdues 5
Meilleur classement 4e (09/05/1988)
En double
Titres 12
Finales perdues 6
Meilleur classement 6e (13/08/1984)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple F(2) 1/8 V(1) 1/2
Double 1/2 1/8 F(2) 1/2
Mixte 1/8 1/8 1/8 1/4
Titres par équipe nationale
Coupe Davis 2 (1983, 1986)
World Team Cup 1 (1999)
Hopman Cup F (1988)

Patrick Hart Cash, né le 27 mai 1965 à Melbourne, est un ancien joueur australien de tennis professionnel.

Il a été vainqueur du tournoi de Wimbledon en 1987.

Repères biographiques[modifier | modifier le code]

Pat Cash s'illustre dès 1982 dans les compétitions junior en remportant coup sur coup les tournois de Wimbledon et de l'US Open. Grand spécialiste du service-volée et du jeu sur gazon, il remporte ses deux premiers titres professionnels sur cette surface, à Brisbane et à Melbourne en 1983. Cette même année, il parvient en huitième de finale des tournois de Wimbledon et de l'Open d'Australie, les deux fois battu par le tchèque Ivan Lendl, numéro trois mondial. Il termine l'année 38e joueur mondial.

L'année 1984 est celle de l'explosion au plus haut niveau. Il atteint en effet les demi-finales des deux tournois du grand chelem les plus prestigieux, à Wimbledon et à l'US Open, éliminant à chaque fois sur son parcours le numéro quatre mondial Mats Wilander. S'il échoue à Londres en trois sets face au futur vainqueur et numéro un mondial John McEnroe, il est tout proche de l'exploit à New York. Face à Lendl, il obtient ainsi une balle de match à 6-5 dans la dernière manche décisive, que le joueur tchèque sauve, au prix d'un effort incroyable, d'un lob aussi précis qu'inattendu. Cash se hisse également un quart de finale à l'Open d'Australie, battu par l'ancien vainqueur du tournoi Johan Kriek, et termine cette année exceptionnelle au huitième rang mondial.

L'année 1985 est nettement plus décevante, le joueur australien ne parvenant à disputer aucune finale, échouant sans gloire au deuxième tour à Wimbledon face à un modeste qualifié. Perturbé par une blessure au dos, Cash interrompt sa saison. Redescendu au-delà de la centième place mondiale en 1986, il doit obtenir une invitation pour participer à Wimbledon. Il bat à nouveau le suédois Wilander, pourtant vainqueur du tournoi en double quelques jours plus tard, avant d'échouer en quart de finale face à Henri Leconte.

Pat Cash retrouve la pleine possession de ses moyens dès l'attaque de la saison 1987, parvenant en finale de l'Open d'Australie après une superbe victoire contre Lendl en demi-finale, et perdant de justesse en finale face au suédois Stefan Edberg. Cette déception est largement compensée quelques mois plus tard par sa victoire à Wimbledon. Il se paie le luxe d'écarter successivement Mats Wilander, Jimmy Connors (qui venait de le battre deux semaines plus tôt sur gazon) et une nouvelle fois Ivan Lendl, en finale. Auréolé de ce titre prestigieux, Cash tarde à confirmer son nouveau statut. Qualifié pour les Masters en fin d'année, il est assez nettement battu en poule par Edberg et Wilander. Cette unique participation dans ce tournoi (qualifié en 1984, il avait renoncé à y participer) lui permet de finir l'année au septième rang mondial.

La saison 1988 commence comme la précédente avec une finale splendide à l'Open d'Australie où il passe à deux points du titre (6-3, 6-7, 3-6, 6-1, 8-6) à nouveau face à Wilander. La désillusion est ensuite plus cruelle encore avec la perte de son titre à Wimbledon, au terme d'une sévère défaite en trois sets en quart de finale face à l'ancien vainqueur Boris Becker. Au classement mondial, Cash chute à la vingtième place en fin d'année. Il s'agit de sa dernière saison au plus haut niveau, les années suivantes étant marquées par les blessures et les échecs à répétition qu'une dernière victoire en tournoi, à Hong Kong, ne masque pas.

Pat Cash compte au total sept victoires en tournois ATP entre 1982 et 1990. En Coupe Davis, il fut le grand artisan de la victoire de l'Australie en finale contre la Suède en 1986 à Melbourne.

Il met fin à sa carrière en octobre 1997 à Stuttgart en Allemagne.


Pat Cash at 2010 US Open.jpg

En août 1998, avec pour partenaire de double le Sud-Africain Christo van Rensburg, il gagne un match de qualification au tournoi d'Indianapolis aux États-Unis mais doit déclarer forfait pour le tour suivant. En mai 1999, avec pour partenaire de double son compatriote Sandon Stolle, il perd un match à la World Team Cup en Allemagne à Düsseldorf. En janvier 2006, avec pour partenaire de double l'Indien Karan Rastogi, il perd au premier tour du tournoi de Chennai en Inde, puis à nouveau en février au tournoi Future en Australie (Australia F2 Futures) cette fois-ci associé à son "poulain", le Norvégien Daniel Kristiansen.

Domicilié à Ringwood et grand-père à quarante-quatre ans[1], il n'en est toujours pas au stade de la retraite. Entrepreneur avec ses académies de tennis[2], il est consultant pour les chaînes BBC et Fox Sports[3] ou bien présentateur d'un magazine mensuel sur CNN[4] et toujours joueur de tennis sur le circuit vétéran. Par exemple, à Wimbledon, associé à Mark Woodforde, il a remporté les quatre dernières éditions du double du Senior Gentlemen's Invitation. Alors qu'avec Mansour Bahrami, il perd en finale du double du Trophée des Légendes 2013 à Roland-Garros. Dans sa biographie Uncovered (2002), il avait confié avoir souffert de dépression et d'addiction à la cocaïne[3]. D'autre part, les autorités judiciaires britanniques s'intéressent à un projet immobilier scabreux aux Caraïbes de Harlequin Property, auquel Pat Cash a vendu son nom[5].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres en simple (7)[modifier | modifier le code]

Finales en simple (5)[modifier | modifier le code]

Titres en double (12)[modifier | modifier le code]

Finales en double (6)[modifier | modifier le code]

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open Open d'Australie
1981 n.o. 1er tour (1/32) Drapeau : Australie Edmondson
1982 n.o. 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis E. Fromm 1/4 de finale Drapeau : Australie P. McNamee
1983 n.o. 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis J. Arias 1/8 de finale Drapeau : Tchécoslovaquie I. Lendl 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis B. Scanlon 1/8 de finale Drapeau : Tchécoslovaquie I. Lendl
1984 n.o. 1er tour (1/64) Drapeau : France T. Tulasne 1/2 finale Drapeau : États-Unis J. McEnroe 1/2 finale Drapeau : Tchécoslovaquie I. Lendl 1/4 de finale Drapeau : États-Unis J. Kriek
1985 n.o. 2e tour (1/32) Drapeau : Chili R. Acuña
1986 n.o. 1/4 de finale Drapeau : France H. Leconte 1er tour (1/64) Drapeau : Mexique L. Lavalle n.o.
1987 Finale Drapeau : Suède S. Edberg 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis J. Pugh Victoire Drapeau : Tchécoslovaquie I. Lendl 1er tour (1/64) Drapeau : Suède P. Lundgren n.o.
1988 Finale Drapeau : Suède M. Wilander 1/8 de finale Drapeau : URSS A. Chesnokov 1/4 de finale Drapeau : République fédérale d'Allemagne Bo. Becker n.o.
1989 1/8 de finale Drapeau : Suède S. Edberg n.o.
1990 1/8 de finale Drapeau : République fédérale d'Allemagne Bo. Becker 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis A. Krickstein n.o.
1991 3e tour (1/16) Drapeau : Suède S. Edberg 2e tour (1/32) Drapeau : URSS A. Cherkasov 2e tour (1/32) Drapeau : France T. Champion n.o.
1992 2e tour (1/32) Drapeau : Espagne E. Sánchez 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis J. McEnroe n.o.
1993 n.o.
1994 n.o.
1995 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis A. O'Brien 1er tour (1/64) Drapeau : Belgique D. Norman n.o.
1996 1er tour (1/64) Drapeau : Russie A. Olhovskiy n.o.
1997 1er tour (1/64) Drapeau : Argentine J. Frana 1er tour (1/64) Drapeau : Zimbabwe B. Black n.o.
  • À droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open Open d'Australie
1981 n.o. 1er tour (1/16)
Drapeau : Australie Whitecross
Drapeau : Suisse Günthardt
Drapeau : Suisse Günthardt
1982 n.o. 1/8 de finale
Drapeau : Australie Alexander
Drapeau : Australie D. Carter
Drapeau : Nouvelle-Zélande C. Lewis
1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis M. Bauer
Drapeau : États-Unis D. Gitlin
Drapeau : États-Unis J. Gurfein
1er tour (1/32)
Drapeau : Australie C. Fancutt
Drapeau : États-Unis C. Strode
Drapeau : États-Unis M. Strode
1983 n.o. 1er tour (1/32)
Drapeau : Australie C. Miller
Drapeau : Brésil C. Kirmayr
Drapeau : Brésil C. Motta
1/8 de finale
Drapeau : Australie C. Miller
Drapeau : États-Unis M. Bauer
Drapeau : France G. Moretton
1/2 finale
Drapeau : Australie Fitzgerald
Drapeau : États-Unis P. Fleming
Drapeau : États-Unis J. McEnroe
1/4 de finale
Drapeau : États-Unis M. Bauer
Drapeau : États-Unis S. Denton
Drapeau : États-Unis S. Stewart
1984 n.o. 1er tour (1/32)
Drapeau : Australie P. McNamee
Drapeau : États-Unis C. Strode
Drapeau : États-Unis C. Wittus
Finale
Drapeau : Australie P. McNamee
Drapeau : États-Unis P. Fleming
Drapeau : États-Unis J. McEnroe
1er tour (1/32)
Drapeau : Australie P. McNamee
Drapeau : Paraguay F. González
Drapeau : États-Unis M. Mitchell
1/2 finale
Drapeau : Australie Fitzgerald
Drapeau : Suède J. Nyström
Drapeau : Suède M. Wilander
1985 n.o. Finale
Drapeau : Australie Fitzgerald
Drapeau : Suisse Günthardt
République populaire de Hongrie B. Taróczy
1986 n.o. 1/8 de finale
Drapeau : États-Unis K. Curren
Drapeau : États-Unis K. Flach
Drapeau : États-Unis R. Seguso
n.o.
1987 1/8 de finale
Drapeau : États-Unis G. Donnelly
Drapeau : Afrique du Sud G. Muller
Drapeau : États-Unis T. Nelson
n.o.
1988 n.o.
1989 n.o.
1990 1/4 de finale
Drapeau : Suède S. Edberg
Drapeau : États-Unis R. Leach
Drapeau : États-Unis J. Pugh
2e tour (1/16)
Drapeau : Australie W. Masur
Drapeau : Royaume-Uni A. Castle
Drapeau : Bahamas R. Smith
n.o.
1991 n.o.
1992 n.o.
1993 n.o.
1994 n.o.
1995 n.o.
1996 2e tour (1/16)
Drapeau : Australie S. Stolle
Drapeau : Suède J. Björkman
Drapeau : Suède N. Kulti
2e tour (1/16)
Drapeau : Australie S. Stolle
Drapeau : Canada S. Lareau
Drapeau : États-Unis A. O'Brien
n.o.
1997 2e tour (1/16)
Drapeau : République tchèque P. Korda
Drapeau : Royaume-Uni N. Broad
Drapeau : Afrique du Sud P. Norval
2e tour (1/16)
Drapeau : États-Unis Reneberg
Drapeau : Pays-Bas J. Eltingh
Drapeau : Pays-Bas P. Haarhuis
1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis Reneberg
Drapeau : États-Unis D. Johnson
Drapeau : États-Unis F. Montana
1er tour (1/32)
Drapeau : Australie Kratzmann
Drapeau : Canada G. Connell
Drapeau : Canada D. Nestor
n.o.
  • En dessous du résultat se trouve le nom du partenaire. À droite se trouvent les noms des ultimes adversaires.

En double mixte[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
1995 2e tour (1/8)
Drapeau : Australie K. Radford
Drapeau : États-Unis M.J. Fernández
Drapeau : Australie S. Stolle
1997 2e tour (1/8)
Drapeau : États-Unis J. Capriati
Drapeau : Ukraine N. Medvedeva
Drapeau : Pays-Bas J. Eltingh
  • En dessous du résultat se trouve le nom de la partenaire. À droite se trouvent les noms des ultimes adversaires.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Pat Cash a grandfather at 44 », sur www.smh.com.au,‎ 18 mai 2010 (consulté en 11 août 2013)
  2. (en) « Site officiel des Pat Cash Tennis Academy », sur patcashtennisacademy.com,‎ 11 août 2013
  3. a et b « Pat fait du Cash », article publié dans le quotidien L'Équipe du jeudi 4 juillet 2013.
  4. (en) « Former Wimbledon Champion Pat Cash Revealed as Host of ‘Open Court’, CNN’s New Monthly Tennis Program », sur cnnobservations.blogspot.fr,‎ 18 mars 2010 (consulté en 11 août 2013)
  5. (en) « 3,000 Britons fall victim to £250million fantasy villa fiasco: Holiday home scheme promoted by Pat Cash investigated by fraud police », sur www.dailymail.co.uk,‎ 23 février 2013 (consulté en 11 août 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :