Jean-Baptiste Chanfreau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Baptiste Chanfreau
Jean-Baptiste Chanfreau
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance 17 janvier 1947 (67 ans)
Chanzy (Algérie)
Taille / poids 1,86 m (6 1) / 
Prise de raquette Droitier
Palmarès
En simple
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 80e (15/10/1973)
En double
Titres 0
Finales perdues 1
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/32 1/16 1/16 1/32
Double 1/16 1/8 1/16 1/8
Mixte 1/8 1/2 1/16 1/8

Jean-Baptiste Chanfreau est un joueur français de tennis, né le 17 janvier 1947 à Chanzy, en Algérie[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a été le premier mari de la joueuse australienne (puis française avec ce mariage) de tennis Gail Sherriff. Une fille, Carol Ann née en octobre 1973.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il remporte la Coupe Galea (Coupe d'Europe juniors par équipes) en 1967. Le National (Champion de France) en 1970 à Bordeaux en battant Georges Goven en quatre sets. Il a gagné la King's Cup (Coupe d'Europe par équipes) avec l'équipe de France en 1970. Numéro 2 Français en 1970.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Sa meilleure performance est une demi-finale à Newport (Pays de Galles) au Royaume-Uni ou il perd face au Britannique Roger Taylor 8-9, 2-6 le 5 juillet 1971.

En double (finale)[modifier | modifier le code]

Date Nom et lieu du tournoi Surface Partenaire Vainqueurs Score
21/01/1974 Philadelphia WCT, Philadelphie Moquette Drapeau : France Georges Goven Drapeau : Afrique du Sud Pat Cramer
Drapeau : États-Unis Mike Estep
1-6, 1-6

Parcours en Grand Chelem[modifier | modifier le code]

L'ère Open débute en 1968 et 1969 pour l'Open d'Australie.

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
1966 - 1/64 Ronald Barnes 1/64 J-E Mandarino -
1967 - 1/32 Bob Hewitt 1/32 Sergei Likhachev 1/64 Ralph Howe
1968 - 1/64 J-E Mandarino - -
1969 1/32 Rod Brent - - 1/64 Joaquín Loyo Mayo
1970 - 1/64 Jan Kodeš 1/64 Tom Gorman 1/32 Tom Gorman
1971 - 1/16 François Jauffret 1/32 Jaime Fillol 1/64 Phil Dent
1972 - - 1/64 Pierre Barthes 1/64 Sandy Mayer
1973 - 1/32 Dick Stockton - 1/32 Björn Borg
1974 - 1/32 Jan Kodeš 1/16 Patrice Dominguez 1/64 Alex Metreveli
1975 - 1/64 John Alexander - -

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
1968 - 1/16 1/32 -
1969 1/16 - 1/32 1/16
1970 - 1/32 1/32 1/8
1971 - 1/8 1/16 1/16
1972 - 1/16 1/16 1/16
1973 - 1/16 - 1/16
1974 - 1/8 1/32 -
1975 - 1/32 1/32 -
1976 - 1/16 1/32 -
1977 - - - -
1978 - - 1/32 -
1979 - 1/32 - -

En double mixte[modifier | modifier le code]

Sa meilleure performance est une demi-finale à Roland-Garros en 1971 avec Robert Carmichael perdu 9-11, 2-6 contre la paire Toomas Leius / Winnie Shaw (qui perdront la finale), sans grand mérite puisque sa paire n'a gagné aucun match, bénéficiant d'une exemption de premier tour et de trois forfaits dans les matchs suivants.

Coupe Davis[modifier | modifier le code]

Année Lieu et tour Surface Match Adversaire Score
1973 Drapeau : Norvège Oslo
Quart (Europe)
terre battue le double partenaire Wanaro N'Godrella
bat Erik Melander / Thorvald Moe
7-5, 6-3, 7-5
1970 Paris
demi (Europe)
terre battue le double partenaire Jean-Loup Rouyer
battu par Drapeau : Espagne Juan Gisbert / Manuel Santana
4-6, 4-6, 6-8
" Paris
quart (Europe)
terre battue le double partenaire Jean-Loup Rouyer
bat Drapeau : Autriche Hans Kary / Peter Pokorny
6-2, 6-4, 12-10
" Drapeau : Suisse Genève
1er tour (Europe)
terre battue le double partenaire Jean-Loup Rouyer
bat Dimitri Sturdza / Matthias Werren
9-11, 6-2, 6-3, 6-1

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Jean-Baptiste Chanfreau », sur www.daviscup.com (consulté le 11 mars 2014).
  2. « Jean-Baptiste Chanfreau Profile », sur ATP World Tour (consulté le 11 mars 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]