Nick Bollettieri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nick Bollettieri à l'US Open en 2006

Nicholas James Bollettieri (né le 31 juillet 1931 dans l'État de New York) est un entraîneur de tennis américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir servi dans le corps des Marines des États-Unis puis abandonné ses études de droit, Nick Bollettieri devient moniteur de tennis en 1956. En 1978, il ouvre sur la côte ouest de la Floride son fameux camp d'entraînement, à Bradenton : la Nick Bollettieri Tennis Academy (77 hectares à ce jour).

Pour programmer de futurs champions, la méthode de Nick Bollettieri consiste à développer chez ses jeunes élèves une confiance sans limite en eux-mêmes : le fighting spirit. Entre ses mains, les meilleures recrues doivent se plier à une pratique très intensive du jeu, outre une discipline d'inspiration paramilitaire : extinction des feux, horaires fixes, sorties et rencontres familiales limitées, pas de tabac, pas de boissons gazeuses, punitions sévères, inspections des chambrées, etc. « Il faut que les jeunes s’habituent à ce qu’ils considèrent comme une injustice », aurait-il un jour déclaré.

Les détracteurs de Bollettieri lui reprochent son implacable sévérité avec les enfants, trop jeunes pour subir de pareils traitements, lesquels visent surtout à en faire des champions précoces, parfois usés physiquement au bout de quelques années, tel Jimmy Arias pourtant promis à devenir numéro un du circuit ATP.

Nick Bollettieri a néanmoins formé, de près ou de loin, nombre de joueurs de classe internationale : Andre Agassi, Jim Courier, Monica Seles ou Anna Kournikova ; plus récemment Maria Sharapova, Nicole Vaidišová et la jeune joueuse portugaise Michelle Larcher de Brito.

L'académie est aussi ouverte aux joueurs amateurs.

Nick Bollettieri est membre du International Tennis Hall of Fame depuis 2014.

Quelques élèves célèbres de son académie[modifier | modifier le code]

Liste non-exhaustive et sous réserve :

Liens externes[modifier | modifier le code]