Roscoe Tanner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tanner.
Roscoe Tanner
Roscoe Tanner
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 15 octobre 1951 (63 ans)
Drapeau : États-Unis Chattanooga
Taille / poids 1,82 m (6 0) / 77 kg (169 lb)
Prise de raquette Gaucher, revers à une main
Gains en tournois 1 696 198 $
Palmarès
En simple
Titres 16
Finales perdues 25
Meilleur classement 4e (30 juillet 1979)
En double
Titres 13
Finales perdues 17
Meilleur classement 209e (3 janvier 1983)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple V(1) 1/8 F(1) 1/2
Double 1/4 1/16 1/4 1/8
Titres par équipe nationale
Coupe Davis 1 (1981)

Roscoe Tanner, né le 15 octobre 1951 à Chattanooga (Tennessee), est un ancien joueur de tennis américain professionnel.

Spécialiste des surfaces rapides, il est connu pour être le premier serveur-cogneur de l'histoire, 15 ans avant Goran Ivanišević. Son énorme service de gaucher a été chronométré à plus de 246 km/h à Palm Springs en 1978, lors de sa finale contre Raúl Ramírez[1],[2],[3]. Durant sa carrière, il remporta 16 titres en simple dont un en Grand Chelem : l'Open d'Australie en janvier 1977. Il fut également 24 fois finaliste, notamment à Wimbledon en 1979 ; il est alors battu par Björn Borg en 5 sets. C'est durant cette année 1979 qu'il atteint son plus haut classement ATP : 4e. Il remporta 13 titres en double.

Il fut l'un des rares joueurs à avoir battu les meilleurs joueurs du monde de son époque, dans des circonstances importantes, tels Björn Borg, Jimmy Connors, Guillermo Vilas, Ivan Lendl et John McEnroe, grâce à son service hors-norme. C'est le seul joueur à avoir brisé le câble métallique qui tient le filet à bonne hauteur sur deux tournois différents. Son service de 246 km/h a été le plus rapide jamais enregistré en tournoi depuis 1978[1],[2],[3] jusqu'à ce que Andy Roddick serve une balle à 249 km/h[4] dans un match de Coupe Davis en septembre 2004.

Il a passé plusieurs mois en prison pour des chèques sans provision. En 2005, il a coécrit son autobiographie : Double Fault: My Rise And Fall, And My Road Back.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres en simple (16)[modifier | modifier le code]

Finales en simple (25)[modifier | modifier le code]

Titres en double (13)[modifier | modifier le code]

Finales en double (17)[modifier | modifier le code]

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open Open d'Australie
1969 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis M. Riessen n.o.
1970 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis A. Ashe n.o.
1971 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis F. Froehling n.o.
1972 3e tour (1/16) Drapeau : Australie C. Dibley 1/4 de finale Drapeau : États-Unis T. Gorman n.o.
1973 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis S. Smith n.o.
1974 1er tour (1/64) Drapeau : France G. Goven 1/8 de finale Drapeau : Australie K. Rosewall 1/2 finale Drapeau : États-Unis J. Connors n.o.
1975 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis J. Andrews 1/2 finale Drapeau : États-Unis J. Connors 3e tour (1/16) Drapeau : République fédérale d'Allemagne K. Meiler n.o.
1976 1/2 finale Drapeau : Suède B. Borg 1/8 de finale Drapeau : République socialiste de Roumanie I. Năstase n.o.
1977 Victoire Drapeau : Argentine G. Vilas 1er tour (1/64) Drapeau : Royaume-Uni J. Lloyd 1/8 de finale Drapeau : États-Unis J. Connors 1er tour (1/32) Drapeau : Nouvelle-Zélande C. Lewis
1978 n.o. 1/8 de finale Drapeau : Suède B. Borg 1/8 de finale Drapeau : République socialiste de Roumanie I. Năstase 1/8 de finale Drapeau : États-Unis B. Gottfried
1979 n.o. Finale Drapeau : Suède B. Borg 1/2 finale Drapeau : États-Unis V. Gerulaitis
1980 n.o. 1/4 de finale Drapeau : États-Unis J. Connors 1/4 de finale Drapeau : Suède B. Borg
1981 n.o. 2e tour (1/32) Drapeau : Brésil C. Kirmayr 1/4 de finale Drapeau : Suède B. Borg 2e tour (1/16) Drapeau : Australie R. Frawley
1982 n.o. 1/8 de finale Drapeau : États-Unis V. Gerulaitis 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis C. Hooper
1983 n.o. 1/4 de finale Drapeau : Tchécoslovaquie I. Lendl 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis J. Kriek 3e tour (1/16) Drapeau : Suède M. Wilander
1984 n.o. 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis M. Doyle
  • À droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open Open d'Australie
1969 2e tour (1/16)
Drapeau : États-Unis W. Blocher
Drapeau : États-Unis R. Leach Sr.
Drapeau : États-Unis R. Potthast
n.o.
1970 1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis R. Fisher
Drapeau : Australie B. Bowrey
Drapeau : Australie O. Davidson
n.o.
1971 1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis S. Mayer
Drapeau : États-Unis Fitzgibbon
Drapeau : Mexique A. Palafox
n.o.
1972 2e tour (1/16)
Drapeau : États-Unis A. Olmedo
Drapeau : République fédérale d'Allemagne W. Bungert
Drapeau : République socialiste de Roumanie I. Năstase
1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis A. Olmedo
Drapeau : États-Unis R. McKinley
Drapeau : États-Unis D. Stockton
n.o.
1973 2e tour (1/16)
Drapeau : États-Unis A. Ashe
Drapeau : États-Unis B. Gottfried
Drapeau : États-Unis D. Stockton
n.o.
1974 2e tour (1/16)
Drapeau : États-Unis A. Ashe
Drapeau : Égypte I. El Shafei
Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Franulović
1/8 de finale
Drapeau : États-Unis A. Ashe
Drapeau : République fédérale d'Allemagne Fassbender
Drapeau : République fédérale d'Allemagne K. Meiler
1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis A. Ashe
Drapeau : États-Unis M. Estep
Drapeau : États-Unis C. Owens
n.o.
1975 1/8 de finale
Drapeau : États-Unis C. Pasarell
Drapeau : États-Unis Gerulaitis
Drapeau : États-Unis S. Mayer
2e tour (1/16)
Drapeau : États-Unis C. Pasarell
Drapeau : États-Unis M. Cahill
Drapeau : États-Unis Whitlinger
n.o.
1976 1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis D. Stockton
Drapeau : Mexique R. Chavez
Drapeau : Mexique E. Montano
1/8 de finale
Drapeau : États-Unis D. Stockton
Drapeau : Afrique du Sud B. Hewitt
Drapeau : Afrique du Sud F. McMillan
n.o.
1977 1/4 de finale
Drapeau : États-Unis M. Riessen
Drapeau : Australie Alexander
Drapeau : Australie P. Dent
1/4 de finale
Drapeau : États-Unis M. Riessen
Drapeau : Royaume-Uni M. Cox
Drapeau : Afrique du Sud C. Drysdale
1978 n.o. 1er tour (1/32)
Drapeau : Afrique du Sud R. Moore
Drapeau : Argentine L. Álvarez
Drapeau : Paraguay V. Pecci
1/8 de finale
Drapeau : Afrique du Sud R. Moore
Drapeau : Pologne W. Fibak
Drapeau : Pays-Bas T. Okker
1979 n.o. 2e tour (1/16)
Drapeau : Afrique du Sud R. Moore
Drapeau : États-Unis P. Fleming
Drapeau : États-Unis J. McEnroe
1980 n.o. 1/8 de finale
Drapeau : États-Unis D. Ralston
Drapeau : États-Unis R. Lutz
Drapeau : États-Unis S. Smith
1981 n.o. 2e tour (1/16)
Drapeau : États-Unis D. Ralston
Drapeau : États-Unis P. Fleming
Drapeau : États-Unis J. McEnroe
1982 n.o. 1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis Van Dillen
Drapeau : Afrique du Sud F. Sauer
Drapeau : Afrique du Sud van der Merwe
1983 n.o. 2e tour (1/16)
Drapeau : Inde V. Amritraj
Drapeau : Suède A. Järryd
Drapeau : Suède Simonsson
  • En dessous du résultat se trouve le nom du partenaire. À droite se trouvent les noms des ultimes adversaires.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Yorkey, Mike; Roscoe Tanner, Double Fault: My Rise And Fall, And My Road Back, Liguori, Mo, Triumph Books,‎ 2005 (ISBN 978-1-57243-779-1, OCLC 58386334, LCCN 2005041849)
  2. a et b "Outside Looking In", by L. Jon Wertheim, Sports Illustrated, 11/29/04..
  3. a et b Wimbledon '99: Secrets of an express delivery, by Ronald Atkin, The Independent, June 20, 1999.
  4. (en) « Serving up a tennis treat... », The Press,‎ 24 oct. 2009 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]