Michael Stich

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stich.
Michael Stich
Michael Stich
Michael Stich (2003)
Carrière professionnelle
1988 – 1997
Nationalité Allemagne de l'Ouest Allemagne de l'Ouest
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Naissance (45 ans)
Drapeau : République fédérale d'Allemagne Pinneberg
Taille / poids 1,93 m (6 4) / 79 kg (174 lb)
Prise de raquette Droitier, revers à une main
Entraîneur Wally Masur
Gains en tournois 12 592 483 $
Tennis Hall of Fame Membre depuis 2013
Palmarès
En simple
Titres 18
Finales perdues 13
Meilleur classement 2e (22/11/1993)
En double
Titres 10
Finales perdues 6
Meilleur classement 9e (25/03/1991)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/2 F(1) V(1) F(1)
Double 1/4 1/8 V(1) 1/2
Médailles olympiques
Double 1
Titres par équipe nationale
Coupe Davis 1 (1993)
World Team Cup 1 (1994)
Hopman Cup 1 (1993)

Michael Stich, né le à Pinneberg, est un ancien joueur de tennis professionnel allemand.

Il connut son heure de gloire en 1991 en remportant le tournoi de Wimbledon, mais il a aussi gagné le double messieurs aux côtés de Boris Becker aux Jeux olympiques de 1992 et a également été finaliste à l'US Open en 1994 et à Roland-Garros en 1996.

Carrière[modifier | modifier le code]

La carrière professionnelle de Stich commence en 1988 et il gagne son premier titre sur le circuit ATP à Memphis en 1990. Un an plus tard, il arrive en demi-finale à Roland-Garros, où il perd contre Jim Courier, puis à Wimbledon, où il gagne le titre. Il bat à cette occasion les deux meilleurs joueurs du monde sur gazon de l'époque, qui s'étaient retrouvés les trois années précédentes en finale du tournoi, le suédois Stefan Edberg en demi-finale (4-6, 7-6, 7-6, 7-6) et son compatriote Boris Becker en finale (6-4, 7-64, 6-4). L'année suivante, il échoue en quart de finale à Wimbledon en simple mais gagne le tournoi de double avec John McEnroe. Peu après, malgré sa relation difficile avec Becker, il gagne avec lui la médaille d'or au tournoi de double des Jeux Olympiques de 1992. En 1993, il est le chef de file de la sélection allemande de Coupe Davis qui bat en finale l'Australie, il s'agit du troisième titre pour l'Allemagne dans cette épreuve. Peu avant cette finale, il s'était imposé aux Masters (ATP World Tour World Championship) en 1993 en battant Pete Sampras en finale. Il atteint la finale de l'US Open en 1994, où il perd contre Andre Agassi. Peu après, il connaît quelques blessures qui le font reculer au classement mondial mais il réussit un retour au premier plan en 1996, en atteignant la finale de Roland-Garros, où il est battu par Ievgueni Kafelnikov en trois sets.

Le plus mauvais souvenir de la carrière de Stich restera certainement la demi-finale de Coupe Davis en 1995 face à la Russie à Moscou. Cette année-là, Becker et Stich avaient décidé de jouer ensemble l'épreuve (contrairement à 1993) pour ramener le trophée en Allemagne. Lors du dernier match qui était décisif, face à Chesnokov, Stich perd 12-14 au cinquième set après avoir servi pour le match et obtenu neuf balles de match.

Stich mit fin à sa carrière en 1997 à Wimbledon. Il atteint cette année-là les demi-finales, où il s'incline face à Cédric Pioline en cinq sets, ratant de peu une finale face à Pete Sampras pour ses adieux.

Le talent de Stich et sa capacité à jouer sur toutes les surfaces lui ont permis de faire partie des rares joueurs à avoir gagné des tournois sur toutes les surfaces (ce qu'il fit en plus sur une seule année). Il est aussi un des cinq joueurs de sa génération à avoir un bilan positif dans ses face-à-face avec Pete Sampras (les autres étant Sergi Bruguera, Leander Paes, Paul Haarhuis et Richard Krajicek).

Durant sa carrière, Stich a gagné 18 titres en simple et 10 en double et son meilleur classement à l'ATP a été 2e en 1993. Il a été un capitaine éphémère de l'équipe allemande de Coupe Davis en 2001 et 2002[1].

En 2006, il fait un bref retour avec une Wild Card au Masters d'Hambourg, où il perd dès le premier tour avec son compatriote Mischa Zverev contre la paire Simon Aspelin / Paul Hanley 4-6, 2-6.

Relation avec Boris Becker[modifier | modifier le code]

Pendant sa carrière, les deux joueurs ont toujours été opposés, Stich étant considéré comme le numéro deux car il a obtenu ses titres après « Boum-Boum ». À quasiment chaque interview, une question sur la relation personnelle avec Boris Becker était posée. Cet "après Becker" s'explique en partie par une erreur de l'arbitre de la finale de Wimbledon en 1991, où celui-ci proclame distinctement Boris Becker vainqueur alors que Michael Stich vient de gagner le match. Stich a accompli des choses que Becker n'a jamais réussi à faire : remporter plusieurs tournois sur terre battue, gagner des tournois disputés sur quatre surfaces différentes au cours de la même année (1991) ou bien avoir gagné tous les tournois qui étaient organisés en Allemagne du temps de sa carrière. Nommé capitaine de Coupe Davis de l'équipe d'Allemagne en octobre 2001[2], il émet le souhait de proposer à Boris Becker alors retraité de jouer une rencontre de barrage contre le Venezuela, en partie pour les contrats télévisuels et pour relancer le tennis en désuétude en Allemagne. Le meilleur joueur allemand de l'époque, Tommy Haas, émet des réticences à cette idée ainsi que Rainer Schüttler qui jouera en simple cette rencontre[3]. Michael Stich préfère alors démissionner de son poste[1].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres en simple (18)[modifier | modifier le code]

Finales en simple (13)[modifier | modifier le code]

Titres en double (10)[modifier | modifier le code]

Finales en double (6)[modifier | modifier le code]

Coupe Davis[modifier | modifier le code]

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Palmarès en Grand Chelem
Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
1989 2e tour (1/32) Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie G. Ivanišević 1er tour (1/64) Drapeau : Suède M. Pernfors 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis J. Tarango
1990 3e tour (1/16) Drapeau : Équateur A. Gómez 2e tour (1/32) Drapeau : Argentine M. Jaite 3e tour (1/16) Drapeau : France G. Forget 2e tour (1/32) Drapeau : Tchécoslovaquie I. Lendl
1991 3e tour (1/16) Drapeau : France G. Forget 1/2 finale Drapeau : États-Unis J. Courier Victoire Drapeau : Allemagne Bo. Becker 1/4 de finale Drapeau : Tchécoslovaquie I. Lendl
1992 1/4 de finale Drapeau : Pays-Bas R. Krajicek 3e tour (1/16) Drapeau : France H. Leconte 1/4 de finale Drapeau : États-Unis P. Sampras 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis B. Gilbert
1993 1/2 finale Drapeau : États-Unis J. Courier 1/8 de finale Drapeau : Croatie G. Prpić 1/4 de finale Drapeau : Allemagne Bo. Becker 1er tour (1/64) Drapeau : Suède H. Holm
1994 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis M. Washington 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis A. Krickstein 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis B. Shelton Finale Drapeau : États-Unis A. Agassi
1995 3e tour (1/16) Drapeau : République tchèque K. Nováček 1/8 de finale Drapeau : États-Unis M. Chang 1er tour (1/64) Drapeau : Pays-Bas J. Eltingh 1/8 de finale Drapeau : Zimbabwe B. Black
1996 Finale Drapeau : Russie I. Kafelnikov 1/8 de finale Drapeau : Pays-Bas R. Krajicek 2e tour (1/32) Drapeau : Espagne S. Bruguera
1997 2e tour (1/32) Drapeau : Ukraine A. Medvedev 1/2 finale Drapeau : France C. Pioline
  • À droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Palmarès en Grand Chelem
Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
1989 1/8 de finale
Drapeau : République fédérale d'Allemagne C. Saceanu
Drapeau : Iran M. Bahrami
Drapeau : France É. Winogradsky
1er tour (1/32)
Drapeau : Pays-Bas M. Schapers
Drapeau : États-Unis M. De Palmer
Drapeau : États-Unis G. Donnelly
1er tour (1/32)
Drapeau : République fédérale d'Allemagne E. Jelen
Drapeau : États-Unis K. Flach
Drapeau : États-Unis R. Seguso
1990 1er tour (1/32)
Drapeau : République fédérale d'Allemagne U. Riglewski
Drapeau : États-Unis L. Jensen
Drapeau : États-Unis D. Wheaton
2e tour (1/16)
Drapeau : République fédérale d'Allemagne U. Riglewski
Drapeau : États-Unis B. Shelton
Drapeau : Australie S. Youl
2e tour (1/16)
Drapeau : République fédérale d'Allemagne U. Riglewski
Drapeau : Australie B. Drewett
Drapeau : Australie W. Masur
1er tour (1/32)
Drapeau : République fédérale d'Allemagne U. Riglewski
Drapeau : États-Unis P. Annacone
Drapeau : États-Unis D. Wheaton
1991 1/4 de finale
Drapeau : Allemagne U. Riglewski
Drapeau : États-Unis P. McEnroe
Drapeau : États-Unis D. Wheaton
1/8 de finale
Drapeau : Allemagne U. Riglewski
Drapeau : Afrique du Sud G. Muller
Drapeau : Afrique du Sud D. Visser
1er tour (1/32)
Drapeau : Allemagne U. Riglewski
Drapeau : Afrique du Sud B. Haygarth
Drapeau : Afrique du Sud B. Talbot
1/4 de finale
Drapeau : Allemagne U. Riglewski
Drapeau : États-Unis S. Davis
Drapeau : États-Unis D. Pate
1992 1er tour (1/32)
Drapeau : Allemagne U. Riglewski
Drapeau : Allemagne P. Kühnen
Drapeau : Pays-Bas M. Oosting
Victoire
Drapeau : États-Unis J. McEnroe
Drapeau : États-Unis J. Grabb
Drapeau : États-Unis R. Reneberg
1/2 finale
Drapeau : États-Unis J. McEnroe
Drapeau : États-Unis J. Grabb
Drapeau : États-Unis R. Reneberg
1993 1/8 de finale
Drapeau : Afrique du Sud W. Ferreira
Drapeau : Royaume-Uni J. Bates
Drapeau : Zimbabwe B. Black
1/8 de finale
Drapeau : Afrique du Sud W. Ferreira
Drapeau : États-Unis M. Lucena
Drapeau : États-Unis B. MacPhie
1994 1er tour (1/32)
Drapeau : Allemagne P. Kühnen
Drapeau : États-Unis L. Jensen
Drapeau : États-Unis M. Jensen
1/2 finale
Drapeau : Afrique du Sud W. Ferreira
Drapeau : Australie T. Woodbridge
Drapeau : Australie M. Woodforde
  • En dessous du résultat se trouve le nom du partenaire. À droite se trouvent les noms des ultimes adversaires.

Parcours dans les Masters 1000[modifier | modifier le code]

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Rome Hambourg[4] Canada Cincinnati Stockholm puis Essen puis Stuttgart[5] Paris
1990 2e tour
Drapeau : Afrique du Sud C. van Rensburg
1er tour
Drapeau : États-Unis J. Courier
1er tour
Drapeau : Suisse J. Hlasek
2e tour
Drapeau : États-Unis A. Agassi
1/4 de finale
Drapeau : Allemagne Bo. Becker
1991 1/2 finale
Drapeau : États-Unis J. Courier
1/8 de finale
Drapeau : Suède S. Edberg
1er tour
Drapeau : Pays-Bas M. Koevermans
1/2 finale
Drapeau : Tchécoslovaquie K. Nováček
2e tour
Drapeau : États-Unis A. Krickstein
1992 1/2 finale
Drapeau : Russie A. Chesnokov
1/4 de finale
Drapeau : Croatie G. Prpić
1er tour
Drapeau : France F. Santoro
Finale
Drapeau : Suède S. Edberg
1/8 de finale
Drapeau : Tchécoslovaquie P. Korda
1/8 de finale
Drapeau : États-Unis J. Courier
1993 2e tour
Drapeau : France F. Santoro
1/8 de finale
Drapeau : Afrique du Sud M. Ondruska
2e tour
Drapeau : Suède J. Svensson
Victoire
Drapeau : Russie A. Chesnokov
1/4 de finale
Drapeau : États-Unis A. Agassi
Victoire
Drapeau : Croatie G. Ivanišević
1/4 de finale
Drapeau : Suède S. Edberg
1994 1/8 de finale
Drapeau : Russie I. Kafelnikov
1/4 de finale
Drapeau : Allemagne Bo. Becker
1/2 finale
Drapeau : Russie I. Kafelnikov
1/2 finale
Drapeau : Suède S. Edberg
1/4 de finale
Drapeau : Allemagne Bo. Becker
2e tour
Drapeau : France L. Roux
1995 1/8 de finale
Drapeau : Suède M. Larsson
2e tour
Drapeau : États-Unis M. Joyce
2e tour
Drapeau : Autriche G. Schaller
1/8 de finale
Drapeau : Afrique du Sud W. Ferreira
1/4 de finale
Drapeau : États-Unis P. Sampras
1/2 finale
Drapeau : États-Unis M. Chang
1996 2e tour
Drapeau : Italie A. Gaudenzi
2e tour
Drapeau : États-Unis T. Martin
1er tour
Drapeau : Suède S. Edberg
1997 2e tour
Drapeau : Pays-Bas R. Krajicek
2e tour
Drapeau : République tchèque S. Doseděl
  • En dessous du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Notes externes[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Stich quits Davis Cup post » sur le site de la BBC Sport, 9 septembre 2002.
  2. (en) « Stich gets Davis Cup job » sur le site de la BBC Sport, 21 octobre 2001.
  3. (en) « Haas dismisses Becker return » sur le site de la BBC Sport, 5 septembre 2002.
  4. L'ordre chronologique des Masters 1000 de Rome et de Hambourg a changé au cours des ans.
  5. Les Masters 1000 de Stockholm (1990-1994), d'Essen (1995) et de Stuttgart (1996-2001) se sont succédé.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :